Les marchés européens sont en nette hausse portés par le cessé le feu entre l'Ukraine et la Russie

La Bourse de Paris a terminé en nette hausse mercredi, rassurée par la perspective d'un accord avec la Russie sur la crise en Ukraine, à la veille d'une réunion très attendue de la BCE.

Les marchés européens surperforment sur fond d'amélioration de la situation en Ukraine

L'indice CAC 40 a pris 0,99% pour s'établir à 4 421,87 points, au plus haut depuis début juillet, dans un volume d'échanges plus nourri que ces derniers jours, de 3,5 milliards d'euros.

Le marché parisien, qui évoluait en légère hausse depuis l'ouverture, a nettement accéléré le rythme dans la matinée après l'annonce par l'Ukraine d'un cessez-le-feu permanent dans l'est séparatiste du pays.

De son côté, le président russe Vladimir Poutine a présenté un plan de règlement du conflit prévoyant la fin des offensives de l'armée ukrainienne et des rebelles prorusses ainsi qu'un échange de prisonniers.

Au-delà de la géopolitique, les investisseurs se préparaient à la réunion de la Banque Centrale Européenne (BCE) prévue jeudi.

Les investisseurs passent ces dernières séances leur temps à spéculer sur de nouvelles mesures de la part de Mario Draghi.

Outre-Atlantique, Wall Street a terminé sur une note contrastée mercredi, le net recul d'Apple et de plusieurs grands noms du secteur technologique occultant en partie l'espoir d'une sortie de crise en Ukraine.

Selon des résultats définitifs, le Dow Jones a grappillé 0,06%  pour terminer à 17 078,28 points et le Nasdaq a reculé de 0,56% à 4 572,57 points. L'indice élargi S&P 500 a lâché 0,08% à 2 000,72 points.

Le marché a clairement pâti de l'accès de faiblesse du géant de l'informatique Apple, le principal composant du Nasdaq. L'action, subissant de plein fouet le contrecoup du piratage de photos de stars dénudées sur son serveur iCloud et d'une note conseillant aux investisseurs de prendre leurs bénéfices avant la présentation de nouveaux produits, a perdu plus de 4%.

Parmi les valeurs en France, Hermès a chuté de -3,43% à 253,75 euros après l'annonce d'une conciliation avec LVMH qui a fortement progressé, +2,89% à 136,90 euros. LVMH, qui possède plus de 23% du capital de son rival, va distribuer l'intégralité de ses actions Hermès à ses actionnaires, avec une plus-value comptable de 2,8 milliards d'euros.

Par ailleurs, les groupes exposés à l'Ukraine et à la Russie ont mené la danse à l'image de Société Générale, +2,58% à 39,37 euros et Tarkett, +6,33% à 24,44 euros, tout comme les valeurs automobiles que sont Renault, +2,09% à 60,03 euros et PSA Peugeot Citroën,+2,75% à 10,83 euros.

Latécoère s'est envolé +11,53% à 11,51 euros, le marché tablant sur une amélioration des résultats du groupe au second semestre.

Sur le marché des changes, l'euro remontait un peu face au dollar mercredi. Vers 21H00 GMT (23H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,3152 dollar, contre 1,3132 dollar mardi à la même heure.​

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.