Poursuite de la hausse en attendant le compte rendu de la Fed

La Bourse de Paris a terminé en baisse mercredi (-0,32%), à l'issue d'une séance marquée par l'absence de publications macroéconomiques.

Prise de bénéfices des investisseurs avant Jackson Hole

L'indice CAC 40 a perdu 13,66 points à 4.240,79 points, dans un volume d'échanges faible de 2 milliard d'euros. La veille, il avait gagné 0,56%. Sur les autres places européennes, le DAX a perdu 0.21%, et le FTSE 100 0.35%. Le FTSE Eurotop 100 a cédé 0,12% à 2 724,33 points à la clôture.

En l'absence de statistiques macroéconomiques de premier plan, les investisseurs sont restés prudents en amont de la publication des minutes de la dernière réunion du comité de politique monétaire de la Fed.

La Réserve fédérale s'est montrée surprise par la vitesse à laquelle le marché du travail américain s'est amélioré, mais ne veut pas pour autant se précipiter pour relever ses taux d'intérêt. Elle mentionne un possible resserrement anticipé de la politique monétaire américaine. 

Les marchés américains n'ont pas réagi à ce compte rendu. Le Dow Jones s'est adjugé 0,35%, le S&P 500 a progressé de 0,25%, tandis que le Nasdaq a lâché 0,02%.

Le rendez-vous majeur de la semaine sera l'ouverture jeudi soir du traditionnel 'symposium' annuel de Jackson Hole, qui rassemblera les gouverneurs des principales banques centrales.

Sur le plan des valeurs, GDF Suez (-2,3% à 18,6 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40 alors que le télédiffuseur belge VRT a suggéré l'hypothèse d'une mise à l'arrêt définitive des deux réacteurs nucléaires Tihange 2 et le Doel 3 exploités par sa filiale belge Electrabel.

Air France-KLM a perdu 0,54% à 7,87 euros. La compagnie Air France va réorganiser le réseau de ses lignes court et moyen-courriers, qui passeront majoritairement sous sa marque régionale Hop!, à compter de l'été prochain, selon Les Echos.

Le secteur bancaire s'est replié, à l'image de Société Générale (-0,38% à 36,53 euros), BNP Paribas (-0,49% à 48,57 euros) et Crédit Agricole (-0,23% à 10,69 euros).

Enfin, l'or stagne de 0.05% à 1 293.40 dollars l'once, l'euro chute de 0.45% à 1.3258 dollar et le pétrole WTI perd 0.93% à 93.50 dollars.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.