Le CAC dans le vert suite aux chiffres américains

La Bourse de Paris a terminé en légère hausse (+0,16%) mercredi, en reperdant deux tiers de son avance affichée vers 15H20 peu avant l'ouverture de Wall Street.

Les marchés terminent sur une note indécise

Le CAC 40 a pris 6,80 points à 4.376,32 points, dans un volume d'échanges faible de 2,4 milliards d'euros. 

Parmi les autres marchés européens, Francfort a péniblement avancé de 0,20% et Londres a terminé proche de l'équilibre à 0,04%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a progressé de 0,12%.

Le risque géopolitique reste en toile de fond. L'escalade militaire se poursuit dans l'Est de l'Ukraine, Kiev reconnait que 2 de ses chasseurs ont été abattus, six jours après le crash d'un avion de ligne qui a fait 298 morts en zone rebelle dans l'est de l'Ukraine.

Dans le même temps en Israël, le chef de la diplomatie américaine John Kerry a atterri à Tel Aviv pour tenter d'aider à trouver un accord de trêve dans la Bande de Gaza, où l'armée israélienne poursuit son offensive.

Outre-Atlantique, l'indice Dow Jones, plombé par le recul de l'action Boeing, a cédé 0,16%, soit 26,91 points, à 17.086,63. En revanche, le S&P-500 a pris 3,48 points, soit 0,18%, à 1.987,01, nouveau record de clôture, après avoir inscrit au cours de la session un nouveau pic historique de 1.989,23 points. Et le Nasdaq Composite, porté par le titre Apple, a avancé de son côté de 17,68 points (+0,4%) à 4.473,70.

Alors qu'aucune donnée macroéconomique n'est venue animer la journée, un bon nombre d'actualité du côté des valeurs, à la veille de la publication des comptes semestriels de Dassault Systèmes, LVMH, ou encore Valeo et alors que Microsoft et Apple ont fait état de résultats mitigés.

Le titre Microsoft a grappillé 0,09% à 44,87 dollars après que l'éditeur de logiciels a annoncé, dans la foulée de la publication de ses résultats, entendre redresser sa filiale déficitaire Nokia dans les deux ans.

L'action Apple a ainsi gagnait 2,61% à 97,19, après avoir atteint en séance un pic de 22 mois à 97,88 dollars.

En tête du CAC 40, Publicis a bondi de +3,35% après avoir entamé la séance dans le rouge.

STMicroelectronics a dégringolé de 5,75% à 6,56 euros après une amélioration de ses résultats au deuxième trimestre qui n'a pas surpris le marché.

Air France-KLM a finalement clôturé la séance en territoire négatif (+2,30% à 8,61 euros). La compagnie aérienne Air France a annoncé qu'elle suspendait "jusqu'à nouvel ordre" la desserte vers Israël à cause des tensions dans la région.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.