Le CAC subit un trou d’air avec les résultats des entreprises US

La Bourse de Paris a une nouvelle fois clôturé en forte baisse mardi, cassant nettement le niveau des 4 400 points dans un marché inquiet à l'orée de la saison des résultats d'entreprises aux États-Unis.

Le CAC subit un trou d’air avec les résultats des entreprises US

L'indice CAC 40 a perdu 1,44 % à 4 342,53 points, dans un volume d'échanges modéré de 3 milliards d'euros. Le DAX a reculé de 1,35 % à 9 772,67 points et le FTSE 100, 1,25 % à 6 738,45 points.

Après avoir ouvert en légère hausse, le marché parisien est repassé en zone négative après une demi-heure de cotation avant d'accélérer son mouvement au moment de l'ouverture de Wall Street.

Si l'actualité microéconomique à venir préoccupe nettement les marchés, les chiffres publiés hier concernant l'Allemagne ont aussi pesé sur l'esprit des investisseurs. Après les ventes de détails, les commandes aux entreprises et la production industrielle, les chiffres du commerce extérieur semble confirmer que la locomotive de l'économie européenne serait en train de connaître un sérieux ralentissement.

La fébrilité l'a de nouveau emporté sur les marchés alors que s'ouvre mardi soir après la clôture de Wall Street la saison des publications d'entreprises pour le deuxième trimestre avec le géant de l'aluminium Alcoa. Les investisseurs craignent nettement quelques surprises qui pourraient révéler que les marchés sont surévalués alors que ces derniers évoluent toujours à des nouveaux records.

Dans ce contexte, les opérateurs de la bourse new yorkaise ont préféré prendre quelques bénéfices en se délestant en priorité de nombreuses valeurs technologiques jugées surévaluées. Twitter a chuté de 7,01% à 37,41 dollars, Facebook de 3,88% à 62,76 dollars et LinkedIn de 6,25% à 158,67 dollars. Amazon et Google ont perdu respectivement 2,92% à 323,81 dollars et 1,92% à 571,09 dollars.

Le Dow Jones a reculé de 0,69 % à 16 906,62 points, le S&P 500 de 0,70 % à 1 963,71 points et le Nasdaq, de 1,35 % à 4 391,46 points.

Parmi les valeurs françaises, Air France-KLM s'est effondré de 8,72 % à 8,58 euros après un « profit warning » en raison de tensions sur les prix des billets et de la faiblesse du fret.

Les valeurs bancaires se sont aussi fortement repliées. L'action BNP Paribas a reculé de 2,13 % à 48,56 euros, Crédit Agricole de 2,54 % à 10,17 euros et Société Générale, de 2,49 % à 37,86 euros.

Arkema a perdu 4,68 % à 70,22 euros après l'abaissement de sa recommandation par la banque JPMorgan de « surpondérer » à « sous-pondérer », avec un objectif de cours révisé de 86 à 55 euros. Sodexo a pris 0,08 % à 78,94 euros après le relèvement de sa recommandation à « acheter » contre « neutre »par Société Générale.

Airbus a abandonné 0,85 % à 46,86 euros après qu'UBS eut relevé sa recommandation à « acheter » contre « neutre » précédemment.

Du côté des valeurs les plus soumises à la conjoncture, l'action Renault a chuté de 3,03 % à 68,50 euros, Saint-Gobain de 3,40 % à 39,39 euros, Alcatel-Lucent de 2,96 % à 2,66 euros et Legrand, de 2,18 % à 43,97 euros.

Enfin, Wendel a perdu 3,60 % à 99,20 euros malgré l'annonce par l'agence de notation Standard & Poor's du relèvement d'un cran de la note de la société, à « BBB- », de la catégorie dite « investissement ». L'Euro a poursuivi son rebond à 1,3612 dollar. L'or est resté quasi stable à 1 319,26 dollars et le WTI, échéance août 2014, à 103,42 dollars le baril.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.