Le CAC poursuit sa progression après le chômage américain

La Bourse de Paris restait quasi inchangée lundi matin, dans une séance qui devrait rester calme en raison de l’absence de nombreux investisseurs pour le lundi de Pentecôte et d’un agenda macroéconomique clairsemé.

Le CAC reste inchangé

A mi-séance, l'indice CAC 40 abandonnait 0,05 % à 4 578,89 points restant tout près de son plus haut niveau depuis juin 2008 atteint vendredi après les annonces de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) et des chiffres satisfaisants de l'emploi américain. Le DAX prenait 0,11 % à 9 997,70 points et le FTSE 100, 0,23 % à 6 874,21 points.

Après une fin de semaine en fanfare, les investisseurs reprenaient leur souffle ce matin, profitant d’un agenda pratiquement vide en Europe. Le recul de l’indice Sentix qui mesure le sentiment des investisseurs en zone euro, contre toute attente, au mois de juin, n’a pas eu d’influence sur le les opérateurs présents. Les données montrent que les investisseurs dans la zone euro sont plus pessimistes qu'il y a un mois concernant la situation économique actuelle et celle des six prochains mois.

De même, les informations plutôt encourageantes en provenance d’Asie ont laissé de marbre les investisseurs. La croissance de l'économie japonaise au premier trimestre a été revue en légère hausse, à 1,6% contre 1,5%, selon des données officielles publiées lundi, avec notamment une augmentation des investissements plus marquée que prévu. En chine, l’excédent commercial a fortement rebondi grâce à la vigueur de ses exportations.

Enfin, les investisseurs seront sevrés d’indicateurs outre-Atlantique cet après-midi.

Parmi les valeurs françaises, Numéricable prenait 0,57 % à 46,485 euros après la montée de sa maison mère Altice à 40% du capital du câblo-opérateur.

Les banques restaient bien orientées après avoir pris plus de 3 % en fin de semaine dernière. Société Générale prenait 0,64 % à 44,665 euros, le BNP 0,31 % à 52,01 euros et le Crédit Agricole, 0,34 % à 11,955 euros.

Michelin reculait de 0,84 % à 91,67 euros. La société a annoncé son intention d'acheter pour 440 millions d'euros la société brésilienne Sascar, spécialisée dans la gestion via internet de flottes de poids-lourds.

Air France-KLM perdait 1,02 % à 11,595 euros alors que les intentions de son partenaire Etihad Airways se font plus précises concernant Alitalia.

Genica reculait de 3,20 % à 107,40 euros. La société a annoncé que la foncière espagnole Metrovacesa avait cédé sa participation de 26,74% dans le groupe immobilier français auprès de plusieurs investisseurs institutionnels au prix de 92 euros par  titre.

Enfin, Générale de Santé prenait 1,13 % à 17,05 euros. Le groupe a annoncé qu'il prolongeait jusqu'à mardi la période d'exclusivité consentie à l'opérateur australien de cliniques Ramsay Healthcare et à Crédit Agricole Assurances pour présenter une offre de rachat ferme de sa société.

L’Euro reculait à 1,3624 Dollar. L’or repartait à la hausse à 1 255,92 dollars l’once et le Brent, échéance aout 2014, reculait à 108,38 dollars le baril.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.