Le CAC retrouve son niveau de septembre 2008

La Bourse de Paris a fini quasi stable mardi mais atteignant quand même un nouveau plus haut annuel, les investisseurs pariant toujours sur les mesures de soutien de la Banque centrale européenne.

L'indice CAC 40 a grignoté 0,06 % à 4 529,75 points. Le DAX a progressé de 0,49 % à 9 940,82 points et le Footsie, 0,43 % à 6 844, 94 points.

Les investisseurs parisiens ont adopté pendant une grande partie de la séance hier une certaine prudence avant la réouverture de Wall Street qui était resté fermé lundi, avant de choisir définitivement la zone positive avec la bonne tenue de la bourse new-yorkaise.

Les propos accommodants du président de la BCE en matinée lors d'un forum sur la politique monétaire à Sintra au Portugal qui ont renforcé parmi les investisseurs les espoirs de voir la BCE mettre en place lors de sa réunion du 5 juin des mesures monétaires de soutien à l’économie, ont permis au marché parisien de s’affranchir du niveau des 4 500 points. Ce jour, le discours du président de la BCE Mario Draghi n'a rien apporté de nouveau par rapport à ses propos tenus la veille.

Dans l’après-midi, des indicateurs américains plutôt favorables ont permis de soutenir la tendance haussière des marchés notamment aux Etats-Unis.

Les commandes de biens durables en avril ont surpris les analystes avec une progression plus forte qu’attendue et celles du mois de mars ont été révisées à la hausse. Le moral des ménages s'est légèrement amélioré en mai selon l'indice de confiance des consommateurs américains publié par le Conference Board et dans le secteur de l’immobilier, le prix des logements a connu son 26éme mois de progression selon l’indice Case-Shiller.

Dans ces conditions, le Dow Jones a gagné 0,42% à 16 675,50 points et le Nasdaq, 1,22 % à 4 237,07 points. Le S&P 500 a quant à lui clôturé à un nouveau plus haut historique à 1 911,11 points, en hausse 0,60 %.

Parmi les valeurs françaises, Accor a progressé de 1,27% à 37 euros après l'annonce du rachat des murs de 97 hôtels en Europe soit près de 13.000 chambres, pour 900 millions d'euros.

Airbus a pris 1,91% à 52,74 euros. Son futur long-courrier, l'A350 XWB, a terminé une nouvelle série d'essais en conditions climatiques extrêmes sur la base aérienne d'Eglin, en Floride.

EDF a abandonné 0,36% à 27,54 euros. Les rumeurs d'une éventuelle cession de 15% du capital de la société par l'Etat, ont été immédiatement démenties par Bercy.

Safran s’est adjugé 1,33% à 49,38 euros. Son assemblée générale des actionnaires a approuvé le versement d'un dividende de 1,12 euro par action, en hausse de 17% par rapport à celui de 2012.

Pierre et Vacances s’est envolé de 4,88% à 33,99 euros après que le groupe de tourisme et d'immobilier eut annoncé avoir réduit sa perte de 18 millions d'euros au premier semestre de son exercice décalé.

Bigben Interactive a baissé de 2,86% à 7,48 euros après l’annonce de la chute de son bénéfice net de 82 % pour son exercice annuel 2013/2014 clos fin mars dernier

Maurel et Prom a gagné 2,55% à 12,68 euros. Son directeur financier, Michel Hochard, avait été promu au poste de directeur général pour remplacer dans ces fonctions le PDG, Jean-François Hénin, atteint par la limite d'âge fixée à 70 ans.

Enfin, InterContinentalExchange (ICE) a annoncé le lancement de  l'introduction en Bourse d'Euronext qui chapeaute les Bourses de Paris, Amsterdam, Bruxelles et Lisbonne.

L’Euro a reculé à 1,3635 Dollar et l’once d’or à 1 264,91 dollars. Le WTI, échéance juillet 2014, est resté quasi stable à 104,19 dollars le baril.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.