Le CAC reste indécis

La Bourse de Paris a clôturé en légère hausse lundi, dans une séance atone faute d’actualité économique pour animer la cote parisienne.

L'indice CAC 40 a pris 0,30 % à 4 469,76 points et le DAX, 0,31 % à 9 659,39 points alors que le Footsie a reculé de 0,16 %.

Après avoir ouvert en baisse, le marché parisien a accentué son repli avant de revenir en zone positive en début d’après midi mais sans entrain.

Les investisseurs ont clairement manqué de munitions hier alors qu’aucun indicateur d’importance n’a été publié dans la journée qui aurait pu orienter les marchés dans un sens ou dans un autre.

La deuxième partie de semaine devrait être plus animée avec la publication d’abord, mercredi, du compte-rendu de la dernière réunion du FOMC de la banque centrale américaine et suivi le discours de Janet Yellen, puis jeudi, des PMI manufacturiers allemands, chinois et de la zone euro et aux Etats-Unis, les revendications chômage et les ventes de maisons existantes et enfin, vendredi,  le PIB  et l’IFO allemand avant les ventes de logements neufs outre-Atlantique.

Toutefois, pour de nombreux analystes, le marché devrait continuer de consolider sous les 4 500 points jusqu’au 5 juin, date à laquelle, selon le consensus, la BCE devrait prendre des mesures de soutien à l’économie afin de contrer toute éventuelle apparition de la déflation au sein de la zone monétaire européenne.

Outre-Atlantique, Wall Street a terminé en hausse soutenu par le secteur des biotechnologies, d'internet et des « small caps » avec un indice Russell 2000 en hausse de 1,04 %.

A l’image de leurs confrères européens, les opérateurs américains s’interrogent sur la solidité de la croissance de l’économie des Etats-Unis qui permettrait la justification élevée des valorisations des entreprises cotées.

Le Dow Jones a gagné 0,12%, à 16 511,86 points, le S&P 500 0,38% à 1 885,08 points et le Nasdaq, 0,86%, à 4 125,82 points.

Parmi les valeurs françaises, Alstom a progressé de 2,56% à 28,82 euros. Siemens aurait offert de céder ses activités ferroviaires à Alstom en échange de la reprise der la branche énergie.

Le secteur bancaire a aussi été très entouré. Crédit Agricole a perdu 1,6% à 11,1 euros, Société Générale 1,67% à 40,96 euros et Natixis 1,87% à 4,72 euros. L’augmentation de capital annoncée par Deutsche Bank afin de satisfaire à la réglementation européenne fait craindre aux investisseurs un manque de solidité des établissements bancaires.

Airbus a pris 1,89% à 51,32 euros. Le groupe aéronautique allié à Dassault Aviation et à l'italien Alenia Aermacchi prépare un nouveau projet commun de drone, selon la télévision publique allemande ARD.

GDF Suez s’est adjugé 1,34% à 18,9 euros après avoir signé un contrat de livraison de gaz naturel liquéfié (GNL) pendant 20 ans à l'électricien japonais Tohoku Electric Power.

Gascogne s'est effondré de 37,48% à 4,97 euros. Le leader du bois en France a repris sa cotation qui était suspendue depuis la mi-janvier et a annoncé avoir trouvé un accord sur une restructuration de sa dette.

Enfin, Bourbon a fini inchangé après l'annonce du lancement demain de l'OPA de Jaccar Holdings, qui valorise le groupe de services maritimes à l'offshore pétrolier à environ 1,8 milliard de dollars.

L’Euro a légèrement progressé à 1,3709 dollar. L’or a fini quasi stable après une journée volatile à 1 293,07 dollars l’once de même que le WTI, échéance juillet 2014, à 102,16 dollars le baril.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.