Le CAC affiche sa prudence avant le 1er pont du mois de mai

La Bourse de Paris a fini en baisse vendredi après le recul important du taux de chômage américain.

L'indice CAC 40 a perdu 0,65 % à 4 458,17 points, dans un volume d'échanges modéré de 3,6 milliards d’euros, le DAX 30 0,49 % à 9 556,02 points alors que le FTSE 100, a pris 0,20 % à 6 822,42 points.

Après avoir ouvert en baisse, le marché a terminé en repli malgré un tentative de rebond vers le seuil symbolique des 4 500 points atteint en début de semaine, à l’ouverture dans le vert de Wall Street.

La publication du très attendu rapport sur l’emploi américain a laissé finalement les investisseurs sur leur faim. Bien que le taux de chômage ait atteint son plus bas niveau depuis septembre 2008 à 6,3 % et que les créations d’emplois se soient affichés à un niveau supérieur à celui du consensus, la faiblesse persistante du taux de participation qui est à son niveau de 1978, le peu de qualité en terme de valeur ajoutée des emplois créés et la modicité des salaires proposés confirment selon certains analystes, que la reprise américaine est pas aussi robuste qu’anticipée.

Or, ces chiffres après ceux du PIB américain publié mercredi montrant une croissance faible et décevante au premier trimestre, ajoutés à une salve d’indicateurs mitigée depuis quelques semaines, inquiètent les marchés dans un contexte où la FED poursuit le ralentissement de son soutien à l'économie.

De même, ni la légère baisse du taux de chômage dans la zone euro, ni la confirmation de la croissance du secteur manufacturier n’ont pu stimuler l’appétit pour le risque des investisseurs. Le taux de chômage a légèrement baissé en zone euro à 11,8 % en mars et le secteur manufacturier a confirmé sa progression au mois d’avril.

Enfin, la situation ukrainienne a continué de peser sur les marchés alors qu’à l’insurrection armée pro-russe qui s'étend dans l'Est du pays, répond, de plus en plus violement, l’action des forces armées ukrainiennes, faisant craindre aux investisseurs un emballement de la situation.

Parmi les valeurs françaises, Air France-KLM a pris 3,14 % à 10,69 euros, après la levée du préavis de grève d'un mois du premier syndicat de pilotes, le SNPL France Alpa.

GDF Suez a progressé de 2,04 % à 18,55 euros suite à une note favorable de la banque UBS.

BNP Paribas a perdu 3,01 % à 52,48 euros après un abaissement de recommandation par Crédit Suisse de « surperformance » à « neutre », avec un objectif de cours abaissé de 60,1 euros à 59 euros.

Ingenico s’est envolé de 5,49 % à 66,3 euros grâce à un chiffre d'affaires meilleur que prévu au premier trimestre.

TF1 a bondi de 6,12 % à 13 euros après la publication mercredi soir, pour les 3 premiers mois de l’année, d’ un résultat net part du groupe de 14,6 millions d'euros après une perte nette de 6,3 millions un an plus tôt.

Enfin, Euler Hermes a pris 3,80 % à 90,25 euros malgré un bénéfice net en recul de 3,1 % au premier trimestre.

L’Euro est resté quasi stable à 1,3869 Dollar après une journée volatile. L’or a rebondi à 1 299,59 dollars l’once et le WTI, échéance juin 2014, à 99,92 dollars le baril.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.