Le CAC se reprend « techniquement »

La Bourse de Paris a fortement rebondi lundi, largement pour des raisons techniques après quatre séances de baisse, les investisseurs restant prudents face à la situation ukrainienne.

L'indice CAC 40 a pris 1,32 % à 4.271,96 points, dans un volume d'échanges faible de 2,8 milliards d'euros. Le DAX s’est adjugé 1,37 % à 9 180,89 points et le Footsie, 0,62 % à 6 568,35 points.

Pour la plupart des analystes, le rebond de lundi a été un rebond purement technique alors que les événements qui ont poussé les marchés à la baisse sont toujours présents même si le référendum de dimanche en Crimée s’est passé sans heurt.

Au lendemain d’un référendum qui a plébiscité par 96,6 % le rattachement de la Crimée à la Russie, les tensions demeurent alors que les occidentaux ont dégainé leurs sanctions contre Moscou et certains dirigeants ukrainiens.

La question qui pourrait très vite agiter les marchés est celle de savoir si le référendum de Crimée pourrait faire tache d’huile alors que des manifestations à Donetsk exigent à leur tour, l’organisation d’un référendum sur le rattachement de la province locale à la Russie et alors que le ministère russe des affaires étrangères a déclaré ce week-end examiner les appels à l’aide de nombreux habitants russophones de l’est de l’Ukraine.

Pour l'heure, quelque 20 000 soldats russes sillonnent toujours la péninsule de Crimée et des manœuvres se déroulent toujours près de la frontière ukrainienne. Signe d'une tension croissante, l'Ukraine a rappelé son ambassadeur en Russie, ce lundi.

Outre-Atlantique, les indicateurs du jour ont aussi favorisé la hausse des marchés. La production industrielle aux Etats-Unis a affiché un rebond plus fort que prévu en février et la progression de l'activité manufacturière de la région de New York a légèrement progressé en mars.

Enfin, la modération des sanctions à l’encontre de Moscou et de dirigeants ukrainiens, soulignant la volonté des occidentaux de ne pas envenimer la situation semblent avoir rassuré les investisseurs.

Wall Street a nettement rebondi lundi. Le Dow Jones a grimpé de 1,13% à 16 247,22 points, le S&P 500 de 0,96%  à 1 858,83 points et le Nasdaq, de 0,81% à 4 279,95 points.

Parmi les valeurs françaises, le secteur bancaire était bien entouré. BNP Paribas a pris 2,46% à 56,62 euros et le Crédit Agricole, 2,44% à 11,34 euros. Société Générale qui a annoncé la cession de sa banque privée en Asie à son homologue Singapourienne DBS a progressé de 0,77% à 44,34 euros.

Dans le secteur des télécoms, Numericable a perdu 1,63% à 29,02 euros. Bouygues a reculé de 0,39% à 30,39 euros, Iliad de 1,37% à 198,65 euros alors qu’ Orange a pris 0,20% à 10,10 euros. Vivendi (SFR) a gagné 1,16% à 20,13 euros.

Airbus s’est adjugé 0,80% à 50,36 euros, après l'annonce de la commande de quatre de ses moyen-courriers A320 par la compagnie SaudiGulf.

DBV Technologies a reculé de 1,37% à 20,20 euros, après une aggravation de sa perte nette en 2013.

Nicox a augmenté de 3,11% à 2,56 euros après l’annonce de la commercialisation en Europe d'une gamme de produits pour la sécheresse oculaire et un test pour diagnostiquer la conjonctivite aigüe.

Archos a pris 2,79% à 3,69 euros. La société a confirmé ses perspectives après avoir réduit ses pertes en 2013 grâce à la montée en gamme de ses produits.

Enfin, Bourbon s’est envolé de 23,36% à 23,85 euros, après l’annonce d’un projet d'OPA annoncé par son premier actionnaire, la holding familiale Jaccar.

L’Euro a progressé à 1,3929 Dollar. L’or a de nouveau reculé, à 1 360,71 dollars l’once et le WTI, échéance mai 2014, s’est replié à 97,48 dollars le baril.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.