Le CAC 40 débute la semaine en légère hausse

La Bourse de Paris a clôturé en légère hausse lundi, au terme d'une séance hésitante, faute d'indicateur de premier plan.

L'indice CAC 40 a gagné 0,30 % à 4 263,27 points, dans un volume d'échanges de 2,5 milliards d'euros, le DAX 30 0,39 % à 9 510,17 points et le FTSE 100, 0,26 % à 6 757,15 points. 

La séance est restée calme faute de munition. Après avoir salué avec un certain enthousiasme les chiffres du chômage américain vendredi, les marchés européens semblaient vouloir reprendre leur esprit ce lundi en profitant d’une journée sans réelle information à l’exception de la hausse pour le troisième mois consécutif de la production industrielle italienne avec une progression de 0,3 % en novembre et de 1,41 % sur les 12 derniers mois. 

Les chiffres contradictoires de l’emploi aux Etats-Unis avec un taux de chômage à 6,7 % mais un faible niveau de création d’emplois devraient relancer les spéculations sur le rythme du « tapering » de la banque centrale américaine. De fait, les investisseurs suivront donc de près les discours de divers membres de la FED cette semaine en espérant trouver dans leurs propos quelques indications sur la politique monétaire à venir de la Reserve fédérale. 

Wall Street a subi un trou d’air hier alors que la saison de la publication des résultats d’entreprises va entrer dans le vif du sujet avec aujourd’hui, ceux de JP Morgan et Wells Fargo, puis mercredi ceux de Bank of America et enfin, ceux de Goldman Sachs, Citigroup,puis Intel jeudi. 

Le nombre décevant des créations d'emplois aux Etats-Unis en décembre et les interrogations au sujet de la politique monétaire américaine, semblent avoir contribué à l’accès de faiblesse des marchés américains hier. Enfin, les propos pour le moins ambigus du président de l'antenne de la Réserve fédérale américaine d'Atlanta, Dennis Lockhart qui a laissé entendre que la politique monétaire de la Fed de soutien à l’économie se poursuivrait alors que cette dernière est en bonne voie, ont laissé les intervenants perplexes. 

Dans ce contexte, le Dow Jones a perdu 1,09 % à 16 257,94 points, le S&P 500 1,26 % à 1 819,20 points et le NASDAQ, 1,47 % à 4 113,30 points. 

Du côté des valeurs françaises, BNP Paribas a pris 1,03% à 57,95 euros, Crédit Agricole 2,60% à 10,2 euros et Societe Generale 2,15% à 44,95 euros. 

Les valeurs automobiles ont été aussi très entourées. Peugeot profitant d'une recommandation de Bernstein, a bondi de 7,84 % à 10,80 euros. Renault s’est adjugé 2,91 % à 64,77 euros. 

Pernod Ricard a pris de 2,32% à 81,51 euros et Rémy Cointreau, 3,96% à 59,05 euros. 

Alcatel-Lucent s’est envolé 5,08% à 3,27 euros alors que les rumeurs concernant la cession de sa branche téléphonie d'entreprise ont fait leur retour. 

L’Euro est resté stable à 1;3671 Dollar. L’or a progressé à 1 253,12 l’once et le WTI, échéance mars 2014, a reculé à 91,81 dollars le baril.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.