Le CAC 40 efface une nouvelle fois les 4 300 points

La Bourse de Paris a débuté la semaine en légère baisse. Les investisseurs restant prudents avant une fin de semaine chargée en rendez-vous macroéconomiques.

L'indice CAC 40 a cédé 0,22 % à 4 285,81 points, dans un volume d'échanges faible de 2,2 milliards d'euros, le DAX 0,04 % à 9 401,96 points et le FTSE 100, 0,83 % à 6 595,33 points.

Après avoir ouvert en légère hausse et repassé au-dessus des 4 300 points quelques instants, le marché parisien s’est immédiatement retourné à la baisse pour évoluer en zone négative le reste de la séance, sans trouver de relais après l’ouverture en demi-teinte de Wall Street.


Des deux côtés de l’Atlantique, les indicateurs macroéconomiques publiés n’ont eu que peu d’influences sur la tendance.

En matinée, le secteur manufacturier de la zone euro s’est affiché en progression selon le cabinet Markit. L’indice s’est inscrit à 51,6 en novembre, en progression pour le cinquième mois consécutif et à son plus haut depuis juin 2011. Seul, celui de la France s’est contracté à son rythme le plus fort depuis juin sous le poids de la baisse des nouvelles commandes aussi bien dans l’hexagone qu’à l’étranger.

Puis, dans l’après-midi, outre-Atlantique, les dépenses de construction ont bondi en octobre, au-delà des attentes des analystes, tout comme l'indice ISM de l'activité des industries manufacturières qui a continué d'accélérer en novembre pour le sixième mois consécutif.

Si l’indice ISM non manufacturier mercredi, ainsi que les chiffres ADP de l'emploi privé jeudi vont dans le même sens et confirme une croissance solide au quatrième trimestre, les chiffres de l’emploi vendredi seront tout particulièrement surveillés par les investisseurs. Une amélioration de la situation de l’emploi pourrait amener la FED à accélérer la réduction de ses rachats d’actifs.

A Wall Street, les investisseurs, après le week-end prolongé de Thanksgiving, ont préféré prendre quelques profits après les récents plus hauts des marchés américains. Le Dow Jones s’est replié de 0,48 % à 16 008,77 points, le S&P 500 de 0,27 % à 1 800,90 points et le Nasdaq, de 0,19 % à 3 481,15 points.

Parmi les valeurs françaises, PSA Peugeot Citroën s’est adjugé 1,15% à 11,83 euros alors que Renault reculait de 0,69% à 64,84 euros après l’annonce d’un recul de 4,4% des immatriculations de voitures neuves dans l’hexagone.

L'Oréal a pris 1,71% à 125,25 euros. Le groupe va procéder aux rachats de ses propres actions pour un montant maximum de 500 millions d'euros d'ici à la fin du premier trimestre 2014.

ArcelorMittal a pris 1,34% à 12,85 euros. Le groupe va racheter aux côtés de Nippon Steel une usine de production d'acier pour l'automobile située aux États-Unis au conglomérat industriel allemand ThyssenKrupp, pour 1,55 milliard de dollars.

Axa a clôturé en léger recul de 0,13% à 19,26 euros après l'annonce vendredi de la cession de ses activités d'assurance vie, épargne et retraite en Roumanie au groupe roumain Astra Asigurari.

Sodexo a perdu 0,62% à 73,48 euros. Le fondateur du groupe de restauration collective Pierre Bellon a annoncé que sa fille Sophie lui succéderait dans deux ans à la tête de l'entreprise.

Enfin, Europacorp a perdu 7,79% à 3,55 euros bien que le groupe ait maintenu ses prévisions d'activité et d'exploitation pour le second semestre après un résultat tout juste positif au premier semestre.

L’Euro a reculé à 1,3541 Dollar, l’or à 1219.88 dollars l’once alors que le WTI, échéance janvier 2014, progressait à 93,88 dollars le baril.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.