Le CAC 40 déroule en attendant la fin du week-end de Thanksgiving

La Bourse de Paris a clôturé en léger repli vendredi après une séance calme, en raison du « Day After Thanksgiving », qui a vu Wall Street rouvrir que pour quelques heures après sa fermeture pour Thanksgiving jeudi. 

L'indice CAC 40 a perdu 0,17 % à 4 295,21 points dans un volume d'échange faible de 2 milliards d'euros. Le DAX a pris 0,19 % à 9 405,30 points et le Footsie a reculé de 0,06 % à 6 650,57 points.
 

Le marché parisien a évolué en dents de scie toute la séance dans un range d’une dizaine de points avant de repasser sous les 4 300 points en clôture malgré des indicateurs plutôt encourageants publiés vendredi concernant la zone euro.


Le taux de chômage en zone euro a reculé en octobre pour la première fois depuis février 2011, s'affichant à 12,1% de la population active, selon des données publiées par Eurostat, 
L'inflation a légèrement accéléré en novembre à 0,9% écartant pour le moment le risque de déflation en zone euro alors que la BCE, de manière préemptive, avait baissé son taux directeur à 0,25%, à un plus bas historique après le ralentissement de l’inflation observé en octobre qui avait fait naître des craintes de déflation dans l’union monétaire européenne.

Sur le plan hexagonal, les données publiées concernant le chômage, meilleures qu’attendues, n’ont pas profité au marché parisien. Le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité (catégorie A) a diminué de 0,6 % au mois d'octobre en France, soit de 20 500 personnes. Le nombre de chômeurs tombe ainsi à 3 275 200, son plus bas niveau depuis le mois de mai selon les données publiées jeudi soir par le ministère du Travail. 

Outre-Atlantique, la Bourse de New York a fini sur une note mitigée vendredi dans des volumes faibles, de nombreux opérateurs étant absents. Le Dow Jones et le S&P 500 se sont légèrement effrités à respectivement 16 086,41 points et 1 805,81 points en très léger recul de 0,07 % et de 0,08% alors que le Nasdaq, s’adjugeait 0,37 % à 4 059,89 points.

Du côté des valeurs françaises, Crédit Agricole s’est adjugé 3,20% à 9,23 euros après qu’UBS eut annoncé avoir ajouté la banque verte à sa liste de valeurs préférées, ou "key call list".
Société Générale a pris pour sa part 0,18% à 42,36 euros alors que la même banque UBS a relevé sa recommandation de « vendre » à « neutre ».

BNP Paribas, a grignoté 0,09% à 55,25 euros après un changement de recommandation de « neutre » à « acheter », toujours par la banque suisse UBS
Bolloré a gagné 0,48% à 398,65 euros après avoir remporté, avec sa filiale africaine Bolloré Africa Logistics, un contrat pour l'exploitation du terminal roulier du port de Dakar, au Sénégal.

Cegedim a pris 4,25 % à 20,85 euros après la confirmation de ses objectifs pour l'année 2013 et la réduction de sa perte nette sur les neuf premiers mois de l'année.

Enfin, Laurent Perrier a reculé de 2,54 % à 69 euros malgré avoir dégagé au premier semestre de son exercice décalé un bénéfice net en hausse de près de 20%.

L’Euro s’est replié à 1,3591 Dollar. L’or progressait légèrement à 1 251,33 dollars l’once et le WTI, échéance janvier 2014, à 92,78 dollars le baril.

 

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.