Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations. Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations.

WTI : le pétrole a basculé en territoire négatif pour la première fois de son histoire

Les prix du baril de pétrole américain à échéance mai ont chuté hier de plus de 305%, à "moins" 37,63$. Du jamais-vu. A +1,42$ ce matin pour la dernière journée du contrat ils rebondissent de 39$ et 103%.

Journée historique pour le pétrole lundi 21 avril : pour la toute première fois, le cours du baril de brut a fini à un prix… négatif ! Le WTI américain (Pétrole - US Brut Léger) à échéance du mois de mai (soit en réalité aujourd’hui) a été bradé à tel point qu’il a chuté de 305,97% pour terminer à moins 37,63$ le baril.

Cette situation exceptionnelle et inédite a été provoquée par la saturation des capacités de stockage des Etats-Unis, elle-même entraînée par une économie mondiale - et une demande - à l'arrêt. Les contrats de pétrole sur le point de se terminer dans un contexte généralisé de confinement, les revendeurs américains ont préféré préférer payer les acquéreurs pour se débarrasser de leurs barils plutôt que de les conserver. Le prix du stockage a donc ainsi dépassé celui de la matière première.

Rapidement passé sous les 15 dollars le baril dans les premières heures, le WTI mai est ensuite tombé sous les 10 dollars en début d’après-midi. La chute libre s’est accélérée au fil des heures. C’est seulement un quart d’heure avant la fermeture du Nymex, à 20h15, que les cours ont basculé en territoire négatif. En quinze minutes, ils se sont repliés de plus de 37$.

Le baril pour livraison en juin a quant à lui cédé 18% à 20,43 dollars tandis que le Brent de la Mer du Nord à même échéance a fini en baisse de 5,22% à 29,93 dollars traduisant le déséquilibre persistant entre l’offre et la demande.

A cet horizon, une partie des grandes économies, dont plusieurs Etats américains devraient être sorties de la quarantaine stricte, dessinant des perspectives plus clémentes pour les cours du pétrole.

Mais dans une note diffusée ce matin, Goldman Sachs a prévenu qu’après les contrats du mois de mai, ceux du WTI de juin devraient également être sous pression.

Des nouvelles réductions de production de pétrole sur la table de l'Opep

Le marché a bien conscience que les engagements de réduction de production de l’Opep+ - de 9,7 millions de barils par jour – seront encore bien insuffisants à enrayer la chute de la demande, estimée par l’Agence internationale de l’Energie à 12 millions de barils par jour sur le seul 2e trimestre.

Hier soir, le président des Etats-Unis a annoncé l’achat de 75 millions de barils de pétrole supplémentaires à destination de ses réserves stratégiques. Selon une information du Wall Street Journal, l’Arabie Saoudite et d’autres membres de l’Opep seraient déjà prêts à décider de réductions de production supplémentaires sans attendre leur prochaine réunion fixée en juin.

La chute historique des prix du pétrole américain a entraîné avec elle la Bourse de New York en territoire négatif.

Pour sa dernière journée le WTI de mai est repassé positif ce matin. Il s’échange vers 7h45 à 1,58$ l baril, en rebond de 39,21$. Celui du mois de juin progresse de moins de 1% à 21,41$. Le Brent de la Mer du Nord, à 25,37$, se replie de 0,90%.

Avec IG Bank vous pouvez négocier les matières premières au travers des CFD.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Soyez prêt à réagir à la prochaine réunion de l’OPEP

Découvrez comment l’OPEP influence les prix du pétrole à l’approche de la prochaine réunion le 20 novembre 2020.

  • Qu’a-t-il été décidé lors de la dernière réunion de l’OPEP ?
  • Pourquoi les pays membres de l'OPEP s'entendent-ils sur les quotas de pétrole ?
  • Quels sont les pays membres de l'OPEP ?

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.