Wall Street attendue dans le vert après sa pire séance de l’année

Selon les derniers contrats sur futures, le Dow Jones est attendu en hausse de 0,27% à 25788 points, le S&P 500 à 2854 points en progression de 0,32%, le Nasdaq à 7448 points à +0,42%, et le Russell 2000 à 1493 points en hausse de 0,32%.

Pour la première fois depuis une semaine, la bourse de New York devrait ouvrir dans le vert, quelque peu rassurée par les annonces de la Banque populaire de Chine en vue de stabiliser la monnaie chinoise. Se défendant de toute manœuvre de manipulation de changes – dont Donald Trump et le Trésor américain l’accusent – la PBOC a annoncé ce matin une baisse du taux de pivot du yuan et l’émission de 30 milliards de yuans d’obligations à Hong-Kong.

Chutes d’indices de plus de 3%

La chute du cours du yuan hier, sur fonds de tensions exacerbées entre les Etats-Unis et la Chine a entraîné les indices boursiers de New York dans le rouge, à un niveau de contraction inédit depuis le début de l’année. Le Dow Jones et le S&P 500 ont baissé de plus de 3%, et le Nasdaq – particulièrement exposé aux négociations commerciales – de 3,5%, soit un flux sortant de plus de 700 milliards de dollars., soit un flux sortant de plus de 700 milliards de dollars.

Ce matin, les bourses européennes sont parvenues à récupérer une partie de leurs pertes avec les mesures de la PBOC. En ce début d’après-midi, le CAC 40 progresse de 0,67% à 5276,5 points, le Dax suit une courbe similaire à +0,56% et 11 722,7 points, tandis que le Footsie se redresse moins franchement de +0,10% à 7231 points.

Un rebond fragile

Pour autant, l’évolution du dossier commercial va rester ces prochains jours au centre de toutes les attentions, et les marchés ne sont pas à l’abri d’un nouvel épisode de « sell off » d’ici la rentrée alors que la prochaine rencontre entre les délégations américaines et chinoises, normalement prévue en septembre, semble pour l’heure compromise.

La Chine a annoncé cette nuit qu’elle interrompait ses achats de produits agricoles américains en représailles des accusations de manipulation de change outre-Atlantique. Après une série de tweets hier soir et cette nuit, le président des Etats-Unis poursuit ce mardi sa communication agressive à l’égard de Pékin. Il s’est réjoui en ce début d’après-midi « des montants colossaux d’argent en provenance de la Chine et d’autres parties du monde qui arrivent aux Etats-Unis pour des raisons de sécurité, d’investissement de taux d’intérêt », déclarant son pays « en très forte position », sous-entendant pour négocier avec la Chine.

Stabilité du yuan et baisse du yen

Ces dernières 24h, les turbulences sur la monnaie chinoise se sont répercutées sur les autres monnaies asiatiques, comme la devise sud-coréenne, à l’exception du yen japonais, qui profite traditionnellement des stress de marché. Ce matin, l’accalmie du yuan consécutive aux mesures de la PBOC a permis à la paire USD/CNH de se redresser de 0,40%. Le yen cède pour sa part 0,38% face au dollar.

L’euro et le dollar s’affichent relativement stables face à un panier de devise tandis que la livre sterling cède de nouveau du terrain à -0,30% face au dollar et 0,48% face à l’euro.

Chute des rendements obligataires

Sur le marché obligataire, les rendements des Treasuries se stabilisent, le 10 ans évoluant à 1,7428% après avoir atteint dans la matinée un plus bas depuis novembre 2016 à 1,672%. Ceux des emprunts d'Etat européens continuent de reculer en raison de l'inquiétude suscitée par les tensions commerciales. Le 10 ans allemand a inscrit un nouveau plus bas historique à -0,544%. L’OAT dix ans français est également à un niveau plancher de -0,26%.

Les cours du pétrole rebondissent légèrement. Le Brent atteint 59,84 dollars, et le WTI américain est proche des 55 dollars à +0,27%.

Enfin, l’once d’or qui a atteint un pic à 1474,920 dollars cette nuit, continue sa tendance haussière à 1465,39 dollars ce début d’après-midi, en hausse de 2,44% depuis une semaine, à son plus haut niveau depuis avril 2013.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

La guerre commerciale mondiale menée par Donald Trump

Tout ce que vous devez savoir concernant la confrontation entre Trump et la Chine.

  • Que s'est-il passé jusqu'à présent ?
  • Actions, pétrole et autres marchés à surveiller
  • Découvrez comment profiter de la volatilité

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.