Pétrole : sabrés par l’épidémie de coronavirus, les cours du WTI ont décroché de 20% depuis le début de l’année

Repartis à la baisse vendredi dernier après un petit rebond initié la semaine dernière, les prix de l’or noir ont depuis poursuivi leur chute pour toucher de nouveaux plus bas annuels. Les cours du WTI Crude (SGD1 Contract) et du Pétrole - Brut Brent sont passés largement sous leur précédent niveau plancher du 10 février pour décrocher à un niveau plancher de janvier 2019.

Impacté par l’accélération de l’épidémie de coronavirus à l’international, le premier a touché un plus bas à 47,82$ le baril ce matin peu après 7h30, et le second à 52,53$, pour se redresser légèrement à 48,015$ et 52,96$ vers 10h, en contractions respectives de 0,62% et 0,71%.

Une propagation du coronavirus dans 44 pays

Depuis le début de l’année, la chute des cours est spectaculaire. En baisse de 10% hier, le décrochage a atteint plus de 20% ce matin alors que le nombre de pays concernés par l’apparition de nouveaux cas de Covid-19 s’est multiplié depuis le week-end dernier. Après une propagation conséquente en Italie il y a cinq jours, le virus a été détecté dans des dizaines de pays supplémentaires et le nombre de nouveaux cas à l’international a dépassé hier celui comptabilisés en Chine continentale.

Le Covid-19 est désormais présent dans au moins 44 pays, a infecté plus de 81 000 personnes et près de 3000 décès. En France, six nouveaux cas ont été comptabilisés en moins de 48h et une personne est décédée. En Europe, un ensemble de manifestations sportives culturelles et de économiques ont été annulés, dont le Carnaval de Venise.

Mike Pence en charge de la coordination sanitaire aux Etats-Unis

Hier soir, le président des Etats-Unis a annoncé lors d’une conférence de presse que le vice-président Mike Pence coordonnera la crise sanitaire et a assuré que le risque de contagion dans le pays était « très faible », où une soixantaine de cas ont été déclarés. La Maison Blanche a par ailleurs demandé au Congrès cette semaine de débloquer 2,5 milliards de dollars pour la lutte contre le coronavirus.

La propagation du virus au Moyen-Orient et le coup d’arrêt de la demande chinoise pèsent de plus en plus sur les prévisions d’exportation du pétrole. Mercredi, celles du cabinet de consulting Facts Global Energy estiment que la demande ne devrait atteindre que 60 000 barils par jour en 2020, ou « pratiquement zéro » tandis que WTRG Economics estime que la consommation chinoise s’est déjà contractée de 3 millions de barils par jour.

Les craintes d'une propagation américaine ont accéléré la tendance baissière du pétrole

Selon l’analyste en chef de Fujitomi Corp., « les spéculations d’une possible propagation du coronavirus aux-Etats-Unis ont conduit à une série rapide de ventes de contrats sur le pétrole ». « Si l’épidémie continue de progresser outre-Atlantique, les prix du pétrole pourrait continuer de baisser, en particulier parce que ceux du gazole aux Etats-Unis sont déjà en décrochage ». Les stocks de gazole ont chuté de 2,7 millions de barils la semaine du 21 février à 256,4 millions selon l’Energy Information Administration (AIE). Les stocks américains de pétrole brut ont progressé de 452 000 barils pour atteindre 443,3 millions de barils.

Une réunion de l'Opep+ très attendue

Le marché de l’or noir espère que l’Opep et ses alliés de l’Opep+ s’entendent sur de nouveaux quotas de production maximum. Au début du mois, le comité technique de l’Opep était favorable à une prolongation du quota de production actuelle jusqu’à la fin 2020, ainsi qu’à une réduction supplémentaire de 600 000 bpj au 2e trimestre. Mais la Russie n’a jusqu’à présent pas donné son feu vert à cette volonté. Les producteurs de l’Organisation se réunissent la semaine prochaine, les 5 et 6 mars, pour discuter de cette possibilité.

Dans son dernier rapport mensuel, paru il y a une quinzaine de jours, l’Opep avait déjà fortement révisé à la baisse sa prévision de croissance de demande mondiale de brut pour 2020 (-19%), en raison de l’impact de l’épidémie de coronavirus sur la demande chinoise, et in fine sur la demande mondiale. Elle prévoyait une croissance de la demande de 0,99 million de barils par jour. Vu la propagation du virus en Europe, ces estimations devraient certainement être encore abaissées…


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Soyez prêt à réagir à la prochaine réunion de l’OPEP

Découvrez comment l’OPEP influence les prix du pétrole à l’approche de la prochaine réunion le 20 novembre 2020.

  • Qu’a-t-il été décidé lors de la dernière réunion de l’OPEP ?
  • Pourquoi les pays membres de l'OPEP s'entendent-ils sur les quotas de pétrole ?
  • Quels sont les pays membres de l'OPEP ?

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.