Pourquoi la bourse de Hong Kong attire les investisseurs au plus fort des tensions politiques ?

Pas cher et prometteur, le Hang Seng Index, principal indice de la bourse de Hong Kong, suscite l'intérêt d'un nombre croissant d'investisseurs.

Malgré l’emprise grandissante de Pékin sur son territoire, les tensions avec l’administration américaine et le coronavirus, le Hang Seng (Hong Kong HS50) trouve toujours grâce aux yeux des investisseurs.

Mieux : évoluant en baisse de 13% depuis le début de l’année, le principal indice de la bourse de Hong Kong est aujourd’hui considéré par un large pan de la classe financière internationale comme « LA » bonne affaires des marchés asiatiques.

L’attrait des spécialistes pour la bourse de Hong Kong peut paraître paradoxal en cette période sous haute tension : la Chine vient de mettre en pratique sa très contestée loi sur la sécurité nationale et Washington a annoncé un ensemble de contre-mesures ciblant à la fois l’Empire du Milieu et l’ancienne colonie britannique, dénonçant le statut spécial qu’il lui accordait jusqu’alors.

Mais entre la logique politico-diplomatique et celle des marchés financiers, il y a un monde, dont le fossé n’aura d’ailleurs pas cessé de se creuser pendant la crise du Covid-19. Certains gérants y croient dur comme fer, le Hang Seng va vite reprendre du poil de la bête et c’est le moment d’acheter.

C’est un fait établi : le troisième marché le plus important du monde est actuellement une bonne affaire car il est beaucoup plus abordable que ses concurrents. Sous performant ses concurrents américains, et même chinois (Shanghai Composite n’a cédé que 2% sur le premier semestre, et le CSI 300 s’est même redressé d’un petit pourcent), le Hang Seng Index apparaît non seulement très abordable, mais également promis à un beau rebond.

Son ratio cours sur bénéfice (PER) atteint à peine 10,5, là où il s’élève à 21,1 pour le S&P 500. L’optimisme absurde” des opérateurs pour les marchés actions – en particulier les techs américaines – joue in fine en la faveur du Hang Seng, faisait remarquer cette semaine Hong Hao, stratégiste en chef de Bocom International au South China Morning Post.

Comparaison des indices Hang Seng, S&P 500 et Shanghai Composite depuis le 1er janvier 2020

Surtout, il devrait rebondir rapidement. Selon les anticipations des analystes, l’indice devrait combler son gap du Covid-19 dès le second semestre 2020, porté par trois principaux catalyseurs : un dollar américain affaibli, un probable afflux croissant de capitaux depuis la Chine continentale, et un ensemble de composantes boursières actuellement sous-valorisées sujettes aux rachats.

Car grâce à la montagne de liquidités mise sur le marché américain par la Fed depuis le début de la crise, une partie des capitaux US devraient logiquement affluer vers Hong Kong et la Chine continentale où les taux d’intérêts sont plus hauts – et donc plus attractifs que ceux actuellement en vigueur Outre-Atlantique, juge-t-on au Crédit Suisse.

En parallèle, les rendements obligataires devraient encore baisser, encourageant les investisseurs à prendre davantage de risque, un autre élément qui devrait soutenir la revalorisation du Hang Seng Index.

Sans compter qu’Hong Kong a aussi profité d’un afflux de ses propres liquidités, sa banque centrale ayant vendu quelque 50 milliards de dollars de Hong Kong (HKD) pour défendre sa monnaie face au billet vert. La banque helvétique parie en outre sur une stabilisation ou une baisse de la monnaie chinoise d’ici à la fin de l’année, ce qui lui serait également fructueux.

Dans ces conditions, et même en plein bras de fer politique avec la Chine, le Crédit Suisse vise une cible à 26 000 points pour le Hang Seng dans les trois à six prochains mois, soit une hausse d'environ 5,9% par rapport à son niveau actuel.

Les tensions entre Washington et Pékin, principal risque du Hang Seng

Bien sûr, un lot de risques pèse tout de même sur l’indice asiatique. La place financière n’est pas à l’abri de souffrir d’une nouvelle escalade des tensions entre Washigton et Pékin, « le plus important cygne noir » susceptible de planer sur Hong Kong, considère David Chao, analyste spécialisé sur la région Asie-Pacifique chez Invesco, cité par The South China Morning Post.

En outre, la crise du coronavirus reste un important facteur de risque, alors que la Chine et la Corée du Sud ont récemment subi une nouvelle augmentation du nombre d’infections.

Mais pour ce qui est de la loi sur la sécurité de Pékin, celle-ci « n’a pas particulièrement ému les investisseurs en Asie, qui y voient surtout la promesse d’un resserrement des liens financiers entre le territoire et la Chine continentale », rapportait Reuters cette semaine. « Quant à la décision des Etats-Unis de révoquer le régime spécifique accordé à Hong Kong, elle devrait avoir un impact limité, jugent la plupart des analystes ».

Un hub financier incontournable

Les observateurs considèrent qu’Hong Kong devrait encore conserver son aura dans les années à venir, et demeurer l’incontournable hub d’échanges financiers par lequel transite encore l’essentiel des transactions en dollars américains entre la Chine et le reste du monde, même si le territoire ne pèse plus du tout le même poids économique dans le PIB de l’Empire du Milieu qu’il y a une vingtaine d’années (passé de 27% dans les années 90 à moins de 3% aujourd’hui).

Terminant aujourd’hui sur une belle hausse de 2,71% à 25 090 points, l’indice avait démarré l’année 2020 à 28 189 points sur un momentum très positif grâce à la signature, mi-janvier, de l’accord commercial de phase 1 entre la Chine et les Etats-Unis. Mais avec l’arrivée du coronavirus, il a rapidement plongé de plus de 6000 points, soit de 23%, jusqu’à un point bas de 21 696 points le 23 mars.

Tencent et Sino Pharmaceutical en tête de l'indice

Depuis le mois d’avril, le Hang Seng a amorcé une belle reprise. Dans un contexte particulièrement tendu entre Hong Kong, la Chine et les Etats-Unis, il a fini sur une progression mensuelle de 6,4% en juin. Sur cette période, c’est Galaxy Entertainement qui en a profité le plus, avec 3,4% de gains.

Sur six mois, les deux performances les plus remarquables sont à attribuer à Sino Biopharmaceutical (+31%), géant de de la pharmacie en Chine, à Tencent, le mastodonte du numérique (+30%). Les secteurs de la tech et de la pharmacie/santé sont d’ailleurs actuellement les deux compartiments favoris des gérants sur l’indice.

Les analystes de Bocom International s’attendent par exemple à une augmentation de 20% des bénéfices de Sino Biopharmaceutical d’ici à 2022, et visent un objectif de cours de 15,55$, l’action ayant terminé aujourd’hui à 14,78$.

A la troisième place des plus belles hausses semestrielles du Hang Seng, on retrouve enfin Hong Kong Exchanges and Clearing, l’opérateur financier du territoire spécial (+30%).

Ce dernier a récemment profité de l’arrivée d’un ensemble de secondes cotations d’entreprises chinoises listées à Wall Street, telles qu’Alibaba et NetEase, refroidies par les récentes velléités du Nasdaq et du Congrès américain de durcir leurs conditions d’accès à la bourse de New York – un autre facteur de hausse de l’indice selon les spécialistes.

Car en accueillant ces deux importantes firmes chinoises (dont les capitalisations américaines sont de 580 Md$ et 59 Md$), la place de marché fait coup double : elle voit son aura internationale renforcée, mais se rend également attrayante auprès d’une clientèle plus locale, qui a quelque peu délaissé Hong Kong ces temps-ci au profit du MSCI China ou du CSI 300.

Tradez avec IG

Suivez les étapes ci-dessous pour prendre position sur une gamme de matières premières, indices, actions et de paires de devises avec IG :

  1. Ouvrez un compte IG
  2. Choisissez la valeur qui vous intéresse
  3. Réalisez une analyse fondamentale et technique
  4. Mettez en place une stratégie pour gérer votre risque
  5. Ouvrez, surveillez et clôturez votre position


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

La guerre commerciale mondiale menée par Donald Trump

Tout ce que vous devez savoir concernant la confrontation entre Trump et la Chine.

  • Que s'est-il passé jusqu'à présent ?
  • Actions, pétrole et autres marchés à surveiller
  • Découvrez comment profiter de la volatilité

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-


Voir plus de valeurs forex en temps réel

Vente
Achat
Mise à jour
Variation
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.