Le CAC 40 continue sa hausse vers les 5000 points

Le CAC 40 gagne +0,27% à 4890,95 points.

Le CAC 40 continue sa hausse vers les 5000 points

À Londres, le FTSE 100 stagne +0,08% à 7170,50 points, l’Euro Stoxx 50 monte de +0,10 % à 3335,5 points et le DAX allemand prend +0,50% à 11864 points.

En Asie, le Shanghai Shenzhen Composite a pris +0,36% à 3387,96 points. À Hong-Kong, le Hang Seng a gagné +1,41% à 23374,17 points. Au Japon, le Nikkei signe la plus forte hausse +1,81% à 19402,39 points. 

Au chapitre des statistiques économiques, ce matin a été publié l’indice GFK de la confiance des ménages allemands à 10,2 points, il était attendu par le consensus à 9,9 points.
Le PIB trimestriel du Royaume-Uni est resté stable à +0,6%, le consensus attendait une plus légère progression à +0,5%.

Aux Etats-Unis, à 14H30 serons publiés les chiffres de la balance commerciale des biens attendue à -64,50 milliards de dollar, en novembre celle-ci s’élevait à -65,30 milliards de dollar. Nous connaîtrons à la même heure les inscriptions hebdomadaires du chômage attendues en hausse à 247 000, le précèdent résultat étant de 234 000 nouvelles inscriptions. Plus tard dans l’après-midi à 16H00, les ventes de logements neufs sont attendues en légère diminution à 588000 contre 592000 le mois dernier.

Sur le front des matières premières, le prix du baril de pétrole brut progresse de +0,11% à 55,35$ et le baril de WTI perd -0,10% à 52,87$.

Sur le marché des devises, l’euro se déprécie de -0,22% face au dollar américain (EUR/USD : 1,0726$). De même, la livre sterling perd -0,10 % face à la monnaie américaine (GBP/USD : 1,2622$).  

Du côté du palmarès du CAC 40, les trois plus fortes progressions sont  Nokia (+2,66% à 4,36€), Société Générale (+1,93% à 48,7) et Pernod Ricard (+1,89%). Nokia profite des bons résultats d’Ericsson. Le secteur bancaire continue sa hausse grâce à la confiance des investisseurs sur une possible hausse des taux avec la mise en application du programme de Donald Trump. Les investisseurs attendent une progression des résultats de Pernod Ricard après que Diageo, son concurrent et numéro un mondial des vins et spiritueux, ait publié de bons résultats semestriels.

Les trois plus fortes baisses sont Saint Gobain (-1,05% à 47,22€), Publicis Groupe (-0,94% à 64,52€) et Safran (-0,88% à 64,35€). Publicis continue sa baisse après la mise en garde des brokers sur le marché des médias. Safran continue de chuter depuis l’annonce de l’acquisition de Zodiac Aerospace.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordres. Les informations ci-dessus sont issues d’un prestataire externe et ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent pas un historique de nos cotations. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

Ces informations ont été préparées par IG Europe GmbH et IG Markets Limited. En plus de la déclaration ci-dessous, le contenu de cette page ne contient pas d’enregistrement de nos cours, ni d’offre ou de sollicitation d’une transaction sur un instrument financier. IG décline toute responsabilité quant à l’utilisation qui pourrait être faite de ces commentaires et aux conséquences qui pourraient en découler. Aucune déclaration ou garantie n’est donnée quant à l’exactitude ou à l’exhaustivité de ces informations. Par conséquent, toute personne qui agit en son nom le fait entièrement à ses propres risques. Toutes les recherches citées ne tiennent pas compte des objectifs spécifiques d’un investissement, de la situation financière ou des besoins propres à chaque investisseur susceptible de les recevoir. Ces informations n’ont pas été préparées conformément aux exigences légales visant à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et, en tant que tel, sont considérées comme une communication marketing. Bien que nous ne soyons pas spécifiquement contraints de traiter en amont de nos recommandations, nous ne cherchons pas à en tirer profit avant qu’elles ne soient fournies à nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes et le résumé trimestriel.