PMI : l'activité économique de la France a ralenti en septembre, celle de l'Allemagne s'est fortement contractée

L'activité économique française a ralenti au mois de septembre, d'après les premières estimations d'IHS Markit, signant sa plus faible croissance depuis quatre mois. Le PMI manufacturier est repassé à 50,3, et celui des services à 51,6. Le PMI composite, qui embrasse l'ensemble de l'activité du secteur privé, ressort à 51,3.

Tous ces indicateurs se situent en dessous du consensus des analystes qui tablaient sur un maintien du rythme général de l'activité par rapport au mois d'août.

Au global, "la croissance économique française a été portée par le secteur des services [...] la contraction enregistrée dans le secteur manufacturier a toutefois commencé à se propager, le secteur des services ayant enregistré en septemnre sa plus faible expansion depuis mai dernier", souligne Eliot Kerr, économiste à IHS Markit.

Comme en Allemagne, la France a été impactée ces derniers mois par la morosité du secteur manufacturier. Mais en août, toutefois, la situation générale s’était améliorée dans l’Hexagone, contrairement à l'Allemagne, où l’industrie est particulièrement exposées aux conséquences de la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis, avec une contraction de l’activité manufacturière qui s'était poursuivie.

En août, le PMI manufacturier de la France était repassé en zone de croissance, franchissant la barre des 50, à 51,1, contre 49,7 en juillet, grâce à la reprise de la production, des nouvelles commandes et de l’emploi. Les indices PMI des services et composite avaient rebondi à 53,4 (plus haut de novembre 2018 pour l’activité des services).

Allemagne

En Allemagne, l'ensemble de l'activité économique ressort en contraction, selon les données flash d'IHS Markit, où les difficultés du secteur manufacturier semblent avoir désormais contaminé les services. Le PMI manufacturier, qui avait déjà atteint un plus bas de 2012 en août, continue de tomber à 41,4, cette fois à un plus bas de 2009, au plus profond de la crise économique. Les services décrochent de près de 2,5 points à 52,5 contre leur rebond de 54,8 en août. Au final, l'indice composite se situe en zone de contraction à 49,1.

Tous secteurs confondus, le niveau de production est tombé à son plus bas niveau depuis 2012. IHS Markit relève que dans le même temps, la création d'emplois a callé en raison de la faiblesse de la demande et de mauvaises perspectives pour leur activité. "Vu sa trajectoire actuelle, l'économie allemande ne pourrait voir aucune croissance avant la fin de l'année 2019", observe Phil Smith, économiste d'IHS Markit. "Les chiffres de l'activité manufacturière sont tout simplement épouvantables. Avec des créations d'emplois orientées à la baisse, le marché domestique allemand a perdu l'un de ses principaux pilliers de la croissance. Une première chute des nouvelles commandes dans les services depuis plus de quatre ans et demi apporte la preuve que la demande intérieure commence déjà à se déteriorer."

Sans suprise, à l'échelle de la zone euro, l'activité économique est également très morose, elle est quasi-nulle en septembre avec un PMI composite de 50,4 après 51,9 en août. Le PMI manufacturier s'est davantage contracté à 45,6 après 47 le mois dernier. La croissance des services a ralenti à 52, contre 53,5 en août.

  • A suivre également aujourd'hui : les PMI de la zone euro publiés à 10h, et ceux des Etats-Unis à 15h45

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.