Pétrole : les prix chutent après une nouvelle hausse des stocks américains

Les prix du pétrole se contractent après l'état des stocks américains publiés par l'EIA ce mercredi après-midi. Le baril de Brent de la Mer du Nord se rapproche des 63$, en décrochage de 1,67% vers 16h38 et le baril de WTI baisse de 0,34% à 58,21$.

Les stocks de pétrole brut ont à nouveau progressé la semaine dernière, selon le rapport de l'EIA, en hausse de 1,572 million de barils, à contrepied du consensus des analystes, qui tablait sur une contraction après une progression de 1,379 million de barils la période précédente.

Le consensus Bloomberg anticipait une baisse des stocks de brut de 878 000 barils, et une hausse de 800 000 barils pour l’essence et les produits distillés. Les stocks d'essense ont augmenté de 5,132 millions d'unités, et ceux de produits distillés de 725 000 barils.

Ce matin, les prix du pétrole avaient légèrement progressé sur l’espoir de l’imminence d’un accord commercial entre la Chine et les Etats-Unis. A 11h, le Brent de la Mer du Nord a même atteint un plus haut depuis le 24 septembre à 64,48 dollars le Baril tandis que le WTI américain s’échangeait à 58,58 dollars. Mais les cours ont rechuté après la publication du PIB américain, dont la bonne tenue a renforcé le cours du dollars.

Selon nos analyses, les prix du pétrole conservent une tendance à la hausse même si aucun élément ne permet d’accélérer ce mouvement pour l’instant.

Cours CFD du baril de Brent - 25-27 novembre 2019

La prochaine réunion de l’Opep et de l’Opep+, qui se tiendra la semaine prochaine, les 5 et 6 décembre, à Vienne, pourrait changer la donne : la rencontre devrait apporter de nouvelles indications sur une nouvelle prolongation de leurs réductions de production instaurées depuis janvier 2019 et prévues jusqu’à la fin mars 2020.

Selon les dernières estimations de l’Agence internationale de l’Energie (AIE), la croissance de la demande mondiale de brut pour 2019 atteint 1 million de barils par jour et devrait atteindre 1,2 mbj en 2020, des prévisions qui s’appuient sur les anticipations de croissance mondiale du FMI à 3,4%.

Selon l’agence, le marché pétrolier devrait rester « calme » l’an prochain malgré les tensions géopolitiques, et continuer d’être soutenu par un accroissement de l’offre de certains pays comme les Etats-Unis ou le Brésil.

« Le calme est soutenu par un marché bien approvisionné et des stocks élevés. Cette situation peut se maintenir en 2020 parce que les pays non-Opep vont augmenter leur production de 2,3 millions de barils par jour », soulignait l’AIE dans son rapport mensuel.

Enfin, les regards restent également tournés vers la future introduction en bourse du géant saoudien Aramco. Celle-ci, dont Ryad espérait initialement une valorisation stratosphérique de 2000 milliards de dollars, devrait rapporter la valeur de la compagnie pétrolière bien inférieure, entre 1600 et 1700 milliards de dollars, avec une fourchette de cours officiel de 30 à 32 riyals (8,1-8,64 dollars).

Si elle restera l'IPO la plus importante de l'histoire des marchés en termes de valorisation, elle est déjà considérée par les observateurs comme une opération "ratée" car elle ne rapportera à l'Arabie Saoudite une cagnotte de 25 milliards, a priori insuffisante pour financer son programme de modernisation de son économie pour la rendre moins pétro-dépendante.

Le faible attrait des investisseurs pour le groupe, dont l'IPO était attendue depuis 2016, est aussi un revers politique pour Ryad, qui paie en partie le tribut du scandale de l'assassinat du journaliste Jamal Khashoggi en octobre 2018. Un temps envisagée par le pays, une seconde cotation d'Aramco à l'international a finalement été retirée de sa wish list.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Réunion de l'OPEP

Découvrez comment l’OPEP impacte les prix du pétrole à l’approche de la réunion.

  • Qu’a-t-il été décidé lors de la dernière réunion de l’OPEP ?
  • Pourquoi les pays membres de l'OPEP s'entendent-ils sur les quotas de pétrole ?
  • Quels sont les pays membres de l'OPEP ?

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-


Voir plus de valeurs forex en temps réel

Vente
Achat
Mise à jour
Variation
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.