Pétrole : le Brent à son plus bas de 2017, plombé par le blocage russe de l’Opep

Avec Reuters

Les prix du pétrole sont en chute libre vendredi, alors que les membres de l’Opep et la Russie ne sont pas parvenus à trouver un accord à Vienne sur la production pétrolière, d’après une information de Reuters émanant d’une source proche du cartel.

En début d’après-midi, les discussions formelles dans le cadre de l'Opep+, qui associe dix pays producteurs extérieurs au cartel n’avaient cependant pas encore débuté. Mais le possible veto du Kremlin a plongé les cours de l'or noir à leur plus bas niveau depuis 2017. Peu avant 15h, Bloomberg a rapporté que les discussions bilatérales entre l'Organisation et la Russie avaient échouté.

Le baril de Brent a plongé pour la première fois depuis trois ans à 47$ en intraday vers 11h30, et s’échange à 47,888$ vers 14h30, en repli de près de 4,3%.

Le baril de WTI américain a pour sa part touché un plus bas de septembre 2017 à 43,18$ et évolue à 43,40$ à 14h30, en décrochage de 5,86%.

Cours CFD du pétrole Brent (2-6 mars)

Sur cette chute, les prix du pétrole ont perdu plus de 27% depuis le début de l'année pour le Brent, et de près de 25% pour le WTI.

L’Opep s’est entendu jeudi sur une nouvelle réduction de production de 1,5 million de barils par jour (bpj) au deuxième trimestre 2020 pour enrayer la baisse des cours due à l’épidémie de coronavirus, mais cette nouvelle coupe serait soumise à un feu vert de la Russie.

Le Kremlin s’est jusqu’ici opposé à cette réduction supplémentaire et propose simplement de prolonger jusqu’à la fin du deuxième trimestre les réductions de production déjà appliquées par le groupe Opep+, qui s’élèvent actuellement à 1,7 million de barils par jour.

La demande globale d’or noir est aujourd'hui d'environ 101 millions de barils par jour. D’après Joshua Mahony, Senior Market Analyst IG à Londres, « il n’est pas sûr que [le feu vert de la Russie ] pour une réduction supplémentaire d'1,5 million de bpj fasse une grande différence » sur l’évolution des cours du brut à court terme.

Une croissance "quasi-nulle" de la demande en 2020

Jeudi, l’Opep a révisé fortement à la baisse ses projections de demande globale de pétrole pour l’année en cours, n’anticipant plus qu’une croissance de 480 000 bpj, contre 1,1 million anticipé fin 2019. « De plus, la situation sans précédent [de l’épidémie] et la dynamique de marché en constante évolution, entraînent des risques biaisés à la baisse », a précisé l'Organisation dans un communiqué.

La semaine dernière, le cabinet de consulting Facts Global Energy avait estimé que la demande mondiale d'or noir ne devrait atteindre que 60 000 bpj, tandis que WTRG Economics considérait que la consommation de la Chine, premier importateur mondial de brut avec 11,04 Mb/bpj consommés en 2018, s'était déjà contractée de 3 millions de bpj avec l'épidémie de coronavirus.

Le quota de réduction proposé par l’Opep est plus important que ce qu’anticipaient les marchés. Evoquant en premier lieu une réduction supplémentaire de 600 000 bpj, les observateurs ont ensuite parié sur 1 million de bpj.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Soyez prêt à réagir à la prochaine réunion de l’OPEP

Découvrez comment l’OPEP influence les prix du pétrole à l’approche de la prochaine réunion le 20 novembre 2020.

  • Qu’a-t-il été décidé lors de la dernière réunion de l’OPEP ?
  • Pourquoi les pays membres de l'OPEP s'entendent-ils sur les quotas de pétrole ?
  • Quels sont les pays membres de l'OPEP ?

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.