Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations. Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations.

Marchés financiers : bilan du mois de mars

Pandémie de Covid19, l’Europe en confinement total, les Etats-Unis hésitent avec 250 000 cas de coronavirus, récession, dépression. Où en sommes-nous à la fin du mois de mars ?

Le mois de mars a surement été l’un des pires au niveau historique en termes de performances boursières et sans aucun doute l’un des plus agité. L’épidémie de Covid19, la guerre des prix entre l’Arabie Saoudite et la Russie sur le marché du pétrole et les statistiques économiques suggérant une récession, voire une dépression à venir dans la plupart des économies du monde, ont mis les investisseurs à rude épreuve. A cela, ajoutons l’hésitation du président américain et ses changements de discours d’un jour à l’autre. Le marché n’a pas été facile à décrypter.

Marchés financiers : un mois en forte baisse et des inquiétudes grandissantes

Alors que l’annonce de confinement de l’Italie avait amorcé la chute des marchés financiers fin février, la poursuite de l’épidémie en Europe a conduit à une chute des marchés financiers de 20% à 30% au niveau mondial en deux semaines puis à un retour haussier sur certains indices de plus de 20%. Cette volatilité a été portée par les risques grandissants de l’épidémie de COvid19 sur l’économie mondiale d’un côté et le soutien massif des banques centrales et des économies à travers le monde de l’autre.

La Fed a abaissé son taux directeur de 50 points de base avant la réunion du 18 mars, initialement prévue, avant de le baisser de 100 points de base une nouvelle fois quelques jours plus tard. L’administration américaine a ensuite voté des mesures de soutien historique d’une valeur de 2200 milliards de dollars, pendant que la Fed annonçait une enveloppe de 4000Mds$ destinée à soutenir l’économie.

Tester le compte de trading et profitez de la volatilité des marchés financiers

Au-delà de l’épidémie, le marché du pétrole a été également perturbé par la guerre des prix lancée par l’Arabie Saoudite et la Russie, suite à l’impossibilité de trouver un accord sur des nouvelles réductions de quotas de production lors de la conférence de l’OPEP et OPEP+. Cela a conduit à la plus forte chute du prix du baril depuis la guerre du golf et à mettre un peu plus de pression sur un marché déjà impacté par la baisse de la demande.

Covid19 : des confinements au niveau global pendant que les Etats-Unis restaient hésitants

Sur le front de la pandémie de Covid19, la plupart des économies du monde ont rapidement suivi le confinement de l’Italie et notamment en Europe avec l’augmentation très rapide de la propagation du virus, qui en a fait l’épicentre de l’épidémie selon les termes de l’OMS mais les Etats-Unis, qui ont décidé d’un confinement étape par étape et partiel, ont vu le nombre de cas se multiplier sur la fin du mois et la situation est attendu bien pire durant le mois d’avril.

Le nombre de cas de Covid19 fin mars atteignait quasiment 1 million de personnes au niveau mondial à fin mars, avec environ 20% des cas constatés aux Etats-Unis et alors qu’un tiers des nouveaux cas recensés par jour provenaient de la première économie mondiale.

Après mars, les investisseurs vont se tourner vers les statistiques et les résultats d’entreprises

Les investisseurs ont fait face à la plus grave crise sanitaire observée au niveau mondial depuis un siècle et les marchés devraient maintenant se tourner vers les statistiques économiques pour le premier trimestre et les mois suivants mais également vers la saison des résultats des entreprises pour le T1, qui fera vraisemblablement ressortir un fort ralentissement de la production et de la demande mondiale.

Les compagnies aériennes et le secteur du tourisme ont été les premiers impactés, ainsi que les sociétés pétrolières mais tous les secteurs d’activité ont subi l’arrêt de l’activité en Chine, puis dans le reste du monde et le manque de communication de la part des entreprises jusqu’ici pourraient conduire à des surprises de tailles concernant de nombreux secteur de l’activité mondiale.

Cette situation, qui pourrait durer jusqu’à la fin du mois d’avril au moins, devrait également conduire à des défauts de paiement, des faillites d’entreprises et à des licenciements massifs. Certains secteurs ont d’ailleurs déjà communiqué sur une réduction massive du nombre d’employés, au moins pendant le confinement des populations mais il est peu probable que toutes ces entreprises réemploient la totalité des salariés qu’elles comptaient pre-COvid19.

Le phénomène a déjà pu être observé durant la dernière semaine de mars, lorsque les investisseurs ont découvert une hausse de 3,2 millions de nouvelles inscriptions au chômage aux Etats-Unis, qui reste la plus forte hausse historiquement et dont la tendance ne risque pas de s’améliorer dans les semaines à venir.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Saisissez vos prochaines opportunités

Tradez sur les indices boursiers du monde entier dès aujourd'hui

  • Négociez à la hausse comme à la baisse
  • Négociez le FTSE 100 pour un point de spread, 1,2 point pour l’Allemagne 40 et 0,4 pour l’US 500
  • Des cotations 24h/24 exclusives

Vous voyez des opportunités à saisir sur les indices ?

Entraînez-vous sans risque sur votre compte démo et découvrez si vous êtes sur la bonne voie.

  • Connectez-vous à votre compte démo
  • Prenez position
  • Découvrez si votre intuition est bonne

Vous voyez des opportunités à saisir sur les indices ?

Ne manquez pas votre chance et créez un compte réel pour les saisir.

  • Négociez le FTSE 100 à partir d’un point de spread, 1,2 point pour l’Allemagne 40 et 0,4 pour l’US 500
  • Tradez à tout moment davantage d’indices que tout autre fournisseur
  • Analysez et placez vos ordres de manière transparente sur des graphiques clairs et rapides

Vous voyez des opportunités à saisir sur les indices ?

Ne manquez pas votre chance. Connectez-vous pour prendre position.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.