Marchés financiers : bilan du mois de juin

L’hésitation des investisseurs pendant que l’économie s’effondre, dans l’attente d’un nouveau soutien de la Fed et de l’administration US.

Le début du mois a été marqué par une poursuite de l'accélération des marchés initiée mi-mai sur les nouvelles rumeurs de signes positifs concernant le vaccin à l’étude de la société Moderna. En mai cette dernière avait précisé que son vaccin montrait des signes positifs contre le virus avant que les données soient remises en cause quelques jours plus tard mais cela n’a pas empêché les marchés de poursuivre leur accélération.

Ainsi, sur la seule première semaine de juin les indices ont bondi de 7% en moyenne aux Etats-Unis et 10% en Europe.

Coronavirus : une aggravation qui n’inquiète plus les marchés

Durant le mois de juin les investisseurs ont pu constater une aggravation de la situation sanitaire, notamment aux Etats-Unis et au Brésil mais cela n’a pas conduit à une forte baisse des indices, à la différence de l’impact constaté en juin.

En effet, bien que le nombre de cas journalier aux Etats-Unis et dans le monde dépassaient de loin ceux constatés en mars, les investisseurs restent confiants dans le fait qu’un second confinement n’aura pas lieu. Par ailleurs ils croient toujours à cette théorie d’un retour à la croissance fulgurant dès le troisième trimestre, que soutien, contre toutes les critiques, l’administration américaine.

En réalité ce phénomène de décorrélation totale entre les perspectives économiques et la valorisation des marchés tient au fait que les soutiens sans faille des pays du monde entier tirent les marchés vers le haut bien plus que les informations sur la situation économique. Ainsi une bonne nouvelle permet aux indices d’accélérer la tendance haussière et les mauvaises nouvelles aussi, car cela permet aux investisseurs d’anticiper plus de soutiens monétaire et budgétaire.

Concernant le virus en revanche, le mois de juillet pourrait montrer une hausse encore plus importante du nombre de cas mais également d’hospitalisations et de décès, du fait du décalage logique dans la hausse du nombre de cas et du nombre de décès.

Les relations entre la Chine et les USA se détériore un peu plus

Par ailleurs les relatons entre les deux premières puissances mondiales semblaient empirer au fur et à mesure du mois et la validation par Pékin de sa nouvelle loi de sécurité à Hong Kong devrait conduire les Etats-Unis à augmenter les sanctions envers la Chine. Après les attaques contre Huawei ou les sociétés technologiques chinoises, les Etats-Unis menacent maintenant de délister les sociétés cotées sur les indices américains et les relations pourraient continuer de se détériorer suite à cette décision de Pékin.

Relance économique et V-Shape

Les vendeurs de rêve quant à une reprise de l’économie en V, soit un retour très rapide sur les niveaux d’activité d’avant crise ont en revanche eu la vie dure au cours du mois de juin. En effet, de plus en plus de régions dans le monde semblent se reconfiner ou du moins ralentir l’ouverture de leur économie, du fait d’une forte hausse du nombre de cas.

Ainsi les Etats du Texas de la Floride, de la Californie ont vu une forte accélération du virus et ont été forcé de ralentir l’ouverture, voire de faire machine arrière, comme la fermeture de certains commerces comme les bars ou les discothèques.

Bien que le doute n’existait déjà pas il y a un mois, les partisans du V Shape commencent à avoir de plus en plus de mal à justifier leur théorie. En revanche malgré les doutes, les marchés continuent de progresser, montrant encore une fois que les marchés sont en hausse uniquement grâce aux liquidités pas chères et non à la solidité de la situation économique.

Le mois de juillet : un nouveau test important

Le mois de juillet sera celui de la seconde vague et des résultats d’entreprises et permettra également de jauger de la pérennité du rebond économique.

En effet, comme énoncé plus haut la hausse du nombre de cas à partir de mi-juin devrait conduire à une hausse du nombre de décès au cours du mois de juillet et à des risques (à nouveau) de saturation des hôpitaux américains.

Coté entreprises, alors que les résultats du 1er trimestre étaient fortement décevants, la plupart des entreprises mondiales ont profité de la situation pour s’abstenir de communiquer des perspectives de résultats pour le reste de l’année. Nous resterons donc attentifs à ces résultats du premier semestre pour de nombreuses sociétés et aux perspectives que pourraient donner celle-ci pour le reste de l’année.

En effet l’absence de perspectives est généralement mal perçu par les investisseurs et le déconfinement devrait normalement permettre aux entreprises du monde entier d’y voir un peu plus clair et de tenter d’anticiper leurs résultats annuels et pour la suite.

Les données économiques, faussées par la forte baisse constatée les mois précédents, devraient permettre au mois de juillet de donner une meilleure indication de la force du rebond et, encore une fois, la théorie du V shape pourrait être mise à mal par ces publications, mais pas de panique, la Fed et la maison blanche sera une nouvelle fois-là


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Restez attentifs aux opportunités après les annonces du FOMC

Découvrez comment les réunions du FOMC impactent les marchés suite à celle des 15 et 16 septembre 2020.

  • Comment la prochaine réunion de la Fed peut impacter votre trading ?
  • Qu’a-t-il été décidé lors de la dernière réunion ?
  • De quelle manière les annonces du FOMC impactent le cours du dollar ?

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.