Les prix du pétrole repartis à la baisse jeudi après les prévisions de l’AIE et de l’Opep

Le baril de Brent de la Mer du Nord et celui du WTI américain se contractent cet après-midi de respectivement 0,53% à 56,06$ et 0,75% à 51,36$ alors que l’Agence internationale de l’Energie et l’Opep ont coup sur coup révisé leurs perspectives de demande de brut pour 2020.

La première estime que la demande mondiale devrait se contracter au 1er trimestre par rapport à la même période en 2018, du jamais vu depuis la crise de 2008. Elle une contraction de 435 000 barils par jour entre janvier et mars.

Sur l’ensemble de l’année 2020, la croissance de la demande de pétrole devrait être abaissée de 365 000 bpj soit 825 000 bpj, la plus faible augmentation enregistrée depuis 2011. L’année dernière, la demande mondiale de pétrole avait atteint 99,77 millions de bpj.

Un rebond de la demande attendu au 2e trimestre

Selon l’AIE, l’épidémie de coronavirus devrait fortement impacter cette demande au 1er trimestre avant de rebondir à +1,2 million de bpj au 2e trimestre, avant de se normaliser au 3e trimestre à +1,5 million de bpj, soutenue par les mesures de relance économiques que le gouvernement chinois devrait adopter dans les prochaines semaines.

Pour sa part, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a indiqué dans son rapport mensuel publié hier que la production d’or noir est tombée en janvier à son plus faible niveau depuis 2009.

Le 6 décembre, lors de leur dernière réunion avec les partenaires de l’Opep+, les membres de l’Opep s’étaient entendus pour réduire leur production d’au moins 500 000 bpj supplémentaires jusqu’à la fin du mois de mars 2020, soit une offre plafond limitée à 1,7 million de bpj pour l’ensemble des 24 pays de l’organisation et de ses partenaires.

De nouvelles réductions de production de l'Opep ?

Face à la chute des cours, l’Arabie Saoudite tente d’avancer la réunion de l’Opep et de la Russie qui est prévue le 5 mars, mais Moscou s’y oppose. Réuni la semaine dernière, le comité technique de l’Opep s’est déclaré en faveur d’une prolongation du quota de production actuelle jusqu’à la fin 2020, et ainsi que pour une réduction supplémentaire de 600 000 bpj au 2e trimestre.

Dans son rapport mensuel, l’Opep a par ailleurs fortement révisé à la baisse sa prévision de croissance de demande mondiale de brut pour 2020 (-19%), en raison de l’impact de l’épidémie de coronavirus sur la demande chinoise, et in fine sur la demande mondiale. Elle prévoit désormais une croissance de la demande de 0,99 million de barils par jour, beaucoup plus basse que les prévisions de l’AIE.

Demande chinoise en carburant

En Chine, qui représente 12% de la demande mondiale de pétrole et la majorité de « les carburants pour le transport, notamment l'aviation, devraient être touchés au premier semestre 2020 », relève l’Opep, lesquels avaient été une composante majeure de la demande chinoise ces dernières années.

Depuis le début de l’année, les cours du pétrole ont chuté de près de 15% pour le Brent et de plus de 16% pour le WTI américain. Leur contraction s’est accélérée avec la propagation du virus à la fin du mois dernier où ils ont cédé plus de 10 dollars par baril. Ils se sont légèrement repris en début de semaine mais sont replongés en territoire négatif aujourd’hui.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Soyez prêt à réagir à la prochaine réunion de l’OPEP

Découvrez comment l’OPEP influence les prix du pétrole à l’approche de la prochaine réunion le 20 novembre 2020.

  • Qu’a-t-il été décidé lors de la dernière réunion de l’OPEP ?
  • Pourquoi les pays membres de l'OPEP s'entendent-ils sur les quotas de pétrole ?
  • Quels sont les pays membres de l'OPEP ?

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.