Les prix du pétrole grimpent légèrement avant l’Opep

Réunis depuis hier à Vienne, les principaux pays producteurs de pétrole négocient aujourd’hui avec leurs partenaires sous la bannière de l’Opep+. L'issue de ces deux journées de travail sur le contrôle de leur production dans les prochains mois est très attendu par les marchés car il aura une influence durable sur la courbe des prix de l'or noir.

Ce vendredi, les prix du pétrole ont d’abord baissé ce matin avant de rebondir alors que l’organisation devrait annoncer une réduction de production supplémentaire de 500 000 barils par jour au cours du 1er trimestre 2020, supérieure aux dernières rumeurs qui mentionnaient une coupe de 400 000 unités.

Vers 11h45 vendredi, le baril de Brent de la Mer du Nord progresse de 0,19% à 63,38$ et le WTI américain s’apprécie de 0,14% à 58,41$. Le regain d’aversion au risque rencontré en début de semaine a permis aux prix du pétrole de se relever.

Si les nouvelles coupes de l’Opep sont confirmées, l’or noir pourrait enregistrer de petits gains sur l’ensemble de la semaine.

Des limites de production plus élevées en 2020 ?

L’Opep s’astreint depuis janvier 2019 à une réduction de production de 1,2 million de barils par jour par rapport aux niveaux d’octobre 2018. Ces quotas ont été décidés jusqu’à la fin du mois de mars 2020.

La décision d’une coupe supplémentaire reste à confirmer : des voix dissonantes au sein du groupe se font entendre alors que certains membres pompent déjà au-delà de leurs quotas, comme l’Irak, le Nigeria, mais aussi la Russie. La nouvelle réduction pourrait être répartie entre l’Opep à hauteur de 340 000 bpj, et ses alliés qui assureraient une coupe supplémentaire de 160 000 bpj.

Pour sa part, l’Arabie Saoudite a tout intérêt à opter pour un contrôle davantage drastique de la production susceptible de soutenir les cours alors que les pays non membres de l’Opep, en particulier les Etats-Unis, mais également le Brésil et le Canada, battent des records de production, que la demande mondiale se tasse, et que sa pépite Aramco fera son entrée en bourse la semaine prochaine.

Pour Ryad, l’IPO de son géant pétrolier est un semi-échec. Cette opération, dont l’Etat espérait initialement valoriser sa pépite plus de 2000 milliards de dollars, sera en définitive moins juteuse, à 1700 milliards de dollars. Le groupe va vendre 3 milliards d’action représentant 1,5% de son capital à un prix d’introduction d’environ 8,5$ pour un total de 25,6 milliards de dollars.

Une demande mondiale qui devrait peu s'apprécier

Selon les dernières estimations de l’Agence internationale de l’Energie (AIE), la croissance de la demande mondiale de brut pour 2019 atteint +1 million de barils par jour et devrait atteindre +1,2 mbj en 2020. L’AIE considère que le marché pétrolier devrait rester « calme » l’an prochain malgré les tensions géopolitiques, et continuer d’être soutenu par un accroissement de l’offre de certains pays, Etats-Unis et Brésil en tête.

« Le calme est soutenu par un marché bien approvisionné et des stocks élevés. Cette situation peut se maintenir en 2020 parce que les pays non-Opep vont augmenter leur production de 2,3 millions de barils par jour », évalue l’Agence.

Depuis l’été dernier, les cours du pétrole sont relativement stables – exception faite d’une semaine en septembre où des attaques de drones sur des installations d’Aramco avaient fait flamber les prix ponctuellement. Mais la rapide reprise des rythmes de production a fait retomber les barils à leurs niveaux précédents.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-


Voir plus de valeurs forex en temps réel

Vente
Achat
Mise à jour
Variation
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.