Les PMI manufacturiers et les prévisions de l’OMC assomment les marchés européens

Quasi-atone en France, en décrochage en Espagne, en Italie, en Allemagne et au Royaume-Uni, l’activité manufacturière européenne continue de faire grise mine au mois de septembre, comme le montrent les résultats de la dernière enquête des directeurs d’achats d’IHS Markit publiée ce matin. A l’échelle de la zone euro, le PMI manufacturier se situe toujours en zone contraction à 45,7, et poursuit sa décélération, après 47 au mois d’août et 46,5 en juillet.

Déjà dans le rouge, selon les premières estimations flash publiées en septembre, les PMI manufacturiers de l’Espagne, de l’Italie et de la France ont été davantage révisés à la baisse.

Celui de Madrid ressort à 47,7, chutant de plus d’un point par rapport aux données flash à 48,8. A Rome, l’indicateur tombe à 47,8 contre 48,7 en août (l’Italie n’a pas fait l’objet d’estimations provisoires). En France, le PMI est perd 0,2 points par rapport aux données flash, à 50,1, frôlant la récession, après avoir rebondi en août à 51,1.

Neuf mois dans le rouge pour l’Allemagne

En Allemagne, pas d’amélioration non plus : le secteur manufacturier s’enfonce un peu plus à 41,7, enregistrant son 9e mois consécutif de repli, même si les données définitives sont légèrement révisées à la hausse. La 1ère puissance économique de la zone euro traverse une très mauvaise passe, et le risque d’une prochaine récession est sur toutes les lèvres. Les nouvelles estimations de croissance des principaux instituts d’études économiques allemands, qui seront publiées cette semaine, devraient être abaissées à +0,5% en 2019 (contre 0,8% précédemment) et à 1,1% en 2020 (contre 1,8% prévu il y a six mois) selon des sources de Reuters. Mais même pour atteindre 0,5% cette année, après 0,4% au 1er trimestre, et -0,1% au 2e trimestre, sa croissance devra franchement se redresser d’ici à décembre.

Enfin, au Royaume-Uni, où le PIB s’est contracté de 0,2% au 2e trimestre, l’activité manufacturière ralentit moins fortement à 48,3 après 47,4 en août mais ne parvient pas à reprendre le chemin de la croissance depuis le mois de mai.

Des prévisions de l’OMC fortement abaissées

Sur les marchés européens, la publication de ces statistiques a entamé l’appétit des investisseurs, qui a été davantage plombé en fin de matinée par des prévisions de croissance du commerce mondial de l’OMC qui ont été abaissées très fortement pour 2019, à 1,2% seulement alors que l’institution anticipait encore 2,7% au mois d’avril. Pour 2020, les anticipations tombent à 2,7% contre 3% précédemment.

Cette salve de mauvaises statistiques a entraîné le CAC 40 en baisse de 0,26% à 5663 points vers 13h15, alors même qu’il avait touché un plus haut annuel à 5700 points peu après l’ouverture. A Francfort, le Dax évolue également en territoire négatif, et perd près de 0,20%. A Londres, le FTSE 100 décroche plus fortement de 0,45% alors que le gouvernement de Boris Johnson devrait présenter demain à Bruxelles des alternatives au backstop a priori jugées peu convaincantes.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Saisissez vos prochaines opportunités

Tradez sur les indices boursiers du monde entier dès aujourd'hui

  • Négociez à la hausse comme à la baisse
  • Négociez le FTSE 100 pour un point de spread, 1,2 point pour l’Allemagne 30 et 0,4 pour l’US 500
  • Des cotations 24h/24 exclusives

Vous voyez des opportunités à saisir sur les indices ?

Entraînez-vous sans risque sur votre compte démo et découvrez si vous êtes sur la bonne voie.

  • Connectez-vous à votre compte démo
  • Prenez position
  • Découvrez si votre intuition est bonne

Vous voyez des opportunités à saisir sur les indices ?

Ne manquez pas votre chance et créez un compte réel pour les saisir.

  • Négociez le FTSE 100 à partir d’un point de spread, 1,2 point pour l’Allemagne 30 et 0,4 pour l’US 500
  • Tradez à tout moment davantage d’indices que tout autre fournisseur
  • Analysez et placez vos ordres de manière transparente sur des graphiques clairs et rapides

Vous voyez des opportunités à saisir sur les indices ?

Ne manquez pas votre chance. Connectez-vous pour prendre position.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.