Le top 5 des informations des marchés financiers du lundi 2 mars

Coronavirus, PMI, banques centrales... ce qui fait l'actu des marchés ce matin.

Mise à jour : 10h (PMI européens)

Place au rebond des bourses ce matin avant les PMI

Après une chute hebdomadaire spectaculaire – la plus violente jamais enregistrée à Wall Street et en Europe depuis la crise des subprimes en 2008 – les places financières européennes entament un rebond ce lundi matin, se raccrochant à l’espoir de nouveaux assouplissements monétaires de la part de Fed et de la BCE à court terme. Paris, qui a failli terminer sous les 5300 points, a déjà repris près d'une centaine de points évoluant à 5390 points vers 9h30 à +1,5%. En Allemagne, le Dax s’apprécié de 1,31% au-dessus des 12 000 points. A Londres, le FTSE 100 bondit de 2,58% à 6752 points.

En France, les données définitives du PMI manufacturier pour le mois de février sont ressorties légèrement au-dessus des attentes, à 49,8, mais toujours en zone de contraction, une première depuis juillet 2019. En Italie, l'activité a continué de flancher à 48,7 après 48,9 en janvier, signant son 17e mois d'affilée dans le rouge.

En Allemagne, le PMI manufacturier a été révisé en légère hausse à 48, au-dessus du consensus des analystes, proche de l'équilibre et à son plus haut niveau depuis 13 mois, malgré une accélération de la chute des nouvelles commandes à l'export et certaines ruptures dans la chaîne d'approvisionnement liées au coronavirus, rapporte Markit.

Côté matières premières, le pétrole se reprend de 3% à 51,66$ le baril de Brent et 46,68$ le WTI américain. L’or, qui avait perdu du terrain la semaine dernière – probablement victime de prises de gains dans la panique générale – rebondit ce matin au-dessus des 1600$ l’once. Le yen et le franc suisse restent bien orientés, en progression de 0,2% pour le premier et en petite baisse de 0,18% pour le second.

Coronavirus : la propagation de l’épidémie se poursuit

Avec plus de 3000 morts dans le monde et plus de 86 000 malades répartis dans 63 pays, les mesures de prévention contre l’épidémie du coronavirus se multiplient aux quatre coins de la planète.

Dans l’Hexagone, où le deuxième niveau du plan sanitaire a été enclenché avec 130 cas et 2 morts depuis le début de l’épidémie, les manifestions réunissant plus de 5000 personnes ont été interdites. Le Salon de l’Agriculture a ainsi fermé ses portes avec 24h d’avance, tandis qu’au Musée du Louvre, le personnel a fait valoir son droit de retrait. Dans certaines zones particulièrement touchées, l’Oise et le Morbihan, certaines communes ont fermé leurs établissements scolaires. Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a prévenu ce matin sur LCI que l’impact du coronavirus sur la croissance française serait « beaucoup plus significatif que prévu », et s’est déclaré « prêt à débloquer tout ce qu’il faudra pour aider les entreprises françaises ».

En Italie, près de 1700 personnes ont été testées positives au Covid-19 dimanche soir, avec cinq morts supplémentaires portant le total de décès dus au virus dans le pays à 55. En Allemagne, épargnée jusqu’alors, 130 cas ont été comptabilisés. En Corée du Sud, deuxième foyer le plus important après la Chine, 500 cas supplémentaires et quatre nouvelles morts ont été annoncés, portant le bilant à plus de 4000 personnes touchées dont 22 décédées. Dans l’Empire du Milieu, ce sont 42 résidents de la province de Hubei qui sont décédés ce week-end. En Iran, le nombre de décès officiels est de 43.

Aux Etats-Unis, le président des Etats-Unis avait accusé vendredi les médias et le camp démocrate d’utiliser l’épidémie de coronavirus comme une « imposture », une intervention publique sous le feu des critiques alors que le Covid-19 s’est encore propagé sur le territoire américain ce week-end, notamment dans l’Etat de New York, et a fait deux victimes. Donald Trump a annoncé samedi qu’il rencontrerait des représentants de groupes pharmaceutiques pour aborder la gestion de l’épidémie.

Côté entreprises, le siège de Nike en Europe, situé aux Pays-Bas, a fermé ses portes après qu’un des employés du site a contracté le Covid-19. L’un des employés de Google en Suisse a également contracté le virus vendredi dernier. Dans l’aérien, American Airlines et Delta Air Lines ont suspendu plusieurs vols entre les Etats-Unis et Milan.

PMI chinois : l’impact radical du covid-19 sur l’ensemble de l’activité économique

L’impact du coronavirus sur l’économie chinoise sera lourd, à en croire les derniers PMI du pays couvrant la période de février publiés ce week-end. Les indices de source gouvernementale se sont effondrés à la fois dans le secteur manufacturier et des services, à des planchers historiques. Les premiers sont tombés à 35,7 après 50 en janvier, et le second ont décroché à 29,6 contre 54,1 la période précédente. Au global, l’activité du secteur privé s’est fortement contractée le mois dernier, à 28,9.

Les PMI de l’institut privé Caixin confirment cette tendance. Même si la chute apparaît moins spectaculaire que leur corollaire « national », à 40,3, l’indice manufacturier de Caixin est à son plus bas historique depuis l’apparition de l’enquête des directeurs d’achats en 2004. La production manufacturière et les nouvelles commandes ont chuté à un plus bas historique, respectivement à 28,6 en février contre 52 le mois précédent, et 34,9 contre 51,9.

En Europe et aux Etats-Unis, toute l’attention se porte aujourd’hui sur la publication des données définitives des PMI, ce matin pour la France et l’Allemagne, et cet après-midi pour les Etats-Unis.

Banques centrales : humeur 100% dovish

Les conséquences du Covid-19 sur les grandes économies mondiales ont largement augmenté les probabilités de baisses de taux de la Réserve fédérale américaine, de la Banque centrale européenne et de la Bank of England, pour ne citer qu’elles.

Alors qu’un tel scénario n’était envisagé que par 9% du consensus il y a encore une dizaine de jours, il est passé à 100% ce week-end, le baromètre CME FedWatch estimant même que la Fed devrait procéder à trois coupes d’ici à la fin du mois d’avril. Un communiqué de la banque centrale américaine, publié ce week-end, indique que la Fed est prête à « prendre toutes les mesures nécessaires et agir de façon appropriée pour soutenir l’économie américaine » (« we will use our tools and acte as appropriate to support the economy »).

Politique américaine : place au Super Tuesday

Le « super Tuesday » de la primaire démocrate de l’élection présidentielle américaine, c’est demain, Durant ce rendez-vous essentiel du processus électoral de l’opposition américaine, un tiers des délégués du parti, issus de 14 états, vont faire leur choix.

Surprise ce week-end, le challenger Pete Buttigieg, a retiré sa candidature après ses mauvais résultats en Caroline du Sud où il n’a recueilli que 8% des voix, et relance les dés sur l’issue du scrutin de mardi, après la dernière victoire de Joe Biden.

La montée de Bernie Sanders, qui a ce stade, est en tête des votes avec 56% des suffrages totaux exprimés, aurait pesé sur le moral d’une partie des investisseurs de Wall Street, selon certains observateurs. Ancré très à gauche, il a remporté l’Idaho et réalisé de très bons scores dans les autres Etats.

Le super Tuesday comptera également la première participation de l’ancien maire de New York, Michael Bloomberg, qui a déjà dépensé plus d’un demi-milliard de dollars dans sa campagne électorale.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Restez attentifs aux opportunités après les annonces du FOMC

Découvrez comment les réunions du FOMC impactent les marchés suite à celle des 15 et 16 septembre 2020.

  • Comment la prochaine réunion de la Fed peut impacter votre trading ?
  • Qu’a-t-il été décidé lors de la dernière réunion ?
  • De quelle manière les annonces du FOMC impactent le cours du dollar ?

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.