CAC 40 : Eurogroupe, récession française... la bourse de Paris secouée avant l'ouverture

Après deux journées de gains, la bourse de Paris est plombée ce matin par l'échec des négociations de l'Eurogroup. Réunis hier soir, les ministres des Finances européens n'ont pas encore réussi à accorder leurs violons. Le président Mario Centeno vient d'annoncer une suspension de séance pour la journée. Après une nouvelle progression de 2,12% mardi, à 4438 points, le CAC 40 (France 40) a ainsi vu ses futures particulièrement tanguer ce matin. Evoluant en territoire positif, ils ont ensuite replongé fortement.

Vers 8h03, ce matin, les futures sur le CAC 40 se contractent de plus de 1,5% alors qu'ils étaient en hausse de 0,5% il y a moins d'une demi-heure. Ceux du FTSE 100 à Londres et de l'Euro Stoxx 50 observent des mouvements similaires tandis qu'à Francfort, le Dax 30 progresse de 1,5%.

En Europe, les places financières ont profité lundi d’un regain de confiance des investisseurs qui se sont tournées vers les actifs les plus risqués.

Aux Etats-Unis, après un spectaculaire rebond de plus de de 7% lundi, Wall Street a terminé la séance de mardi en léger recul : le Dow Jones (Wall Street) a cédé 0,12% à 22653 points, le S&P 500 (US 500) s’est replié de 0,16% et le Nasdaq de 0,33% à 7887 points. Le Russell 2000 est parvenu à se stabiliser (+0,03%) à 1139 points. Ce matin, les futures des indices newyorkais sont dans le vert, et suivent, comme en Europe, une tendance très volatil.

La préparation d’un nouveau plan de relance économique d’1 milliard d’euros aux Etats-Unis et la confirmation d’une réunion d’urgence de l’Opep+ avaient rendu Wall Street euphorique au début de la semaine, mais l’avancée de l’épidémie de coronavirus et les perspectives des premiers résultats d’entreprise trimestriels, à compter de la semaine prochaine, ont calmé leurs ardeurs.

Entraînez-vous au trading avec 10 000€ de fonds virtuels, ou créez un compte réel si vous êtes prêt à vous lancer avec un compte de trading en argent réel

Une accélération du coronavirus aux Etats-Unis

Outre-Atlantique, l’accélération de l’épidémie se poursuit : avec près de 2000 nouveaux décès et 30 000 cas détectés, les Etats-Unis ont concentré 40% de la progression mondiale ces dernières 24h. En France, la barre des 10 000 personnes décédées a été franchi avec 820 morts supplémentaires (incluant les décès en Ehpad), et plus de 110 000 personnes ont contracté le Covid-19 depuis le début.

En outre, l’Administration américaine a montré quelques signes de cacophonie concernant la gestion de son plan de relance de 2200 Md$ voté il y a 15 jours. Donald Trump a en effet remercié l’inspecteur général en charge de superviser ce plan. Pour sa part, le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin a par ailleurs préconisé une aide de 250 Md$ à destination des entreprises.

Reprise des cours du pétrole

Côté matières premières, les prix du pétrole se reprennent ce matin : le (Pétrole - Brut Brent) progresse de 1,8% à 32,87$, le WTI (Pétrole - US Brut Léger) gagne 3,2% à 25,13$. Des nouvelles positives ont couru ces dernières 24h sur l’avancée des négociations entre l’Arabie Saoudite et la Russie, qui seraient « sur le point de conclure un accord », selon un représentant de l’Opep.

D’après une autre source membre du cartel citée par Reuters, une réduction de 10 millions de barils par jour – le bas de la fourchette annoncée par Donald Trump la semaine dernière - devrait être prise en considération lors de la réunion d’urgence de l’Opep+. Mais le volume de baisse annoncé dépendra de ceux proposés par les autres pays du groupe « originel », à savoir les Etats-Unis, le Canadaet le Brésil.

En matière de devises, peu de changements : le dollar progresse légèrement face à la livre sterling et à l’euro (EUR/USD -0,09% et 1,0879 ; GBP/USD -0,08% et 1,2329) tandis que le yen et le franc suisse gagnent un peu de terrain.

L'Eurogroupe suspend sa séance et fait plonger les futures du CAC 40

Ces prochaines 48h, l'attention des marchés européens se portera donc sur l’issue de la réunion de l’Eurogroupe. Selon les premières informations, l’option d’une mutualisation de la dette via les coronabonds serait toujours bien exclue malgré la demande insistante de l’Italie. La mise en place d’un fonds de garantie pour le chômage partiel serait confirmée.

Après une nuit de négociation, la séance a été suspendue et ne reprendra que demain. Preuve de profondes dissensions entre les Etats de l'Eurogroupe, qui ont déjà échoué à s'entendre il y a une quinzaine de jours, la supspension de séance a fait replonger les contrats à terme des bourse européennes.

La France en récession : le PIB a chuté de 6% au 1er trimestre

Enfin, la Banque de France a communiqué ce matin ses premiers chiffres sur l'économie française au 1er trimestre : selon elle, le PIB s'est replié de 6% entre janvier et mars, perdant 1,5% sur la seule période des deux premières semaines de confinement. Le pays est donc déjà entré en récession, puisqu'il s'était contracté de 0,1%.

D'après la Banque de France, les mesures de confinement paralyseraient le tiers de l'activité du pays, qui tourne donc aux deux tiers. "Les industries pharmaceutiques tournent normalement, et le restauration est malheureusement quasi à l'arrêt", a déclaré son gouverneur François Villeroy de Galhau à RTL ce matin.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.