La bourse de Paris devrait ouvrir en hausse après le rebond éclatant de Wall Street

Sur le CAC 40, ce mardi matin, les contrats à terme affichent une progression de 1,3% après une belle séance de prise de gains hier, terminant à +4,62% 4346 points.

A la bourse de Francfort et à Londres, les futures sur indices grimpent respectivement de 2% et de 1%.

La bourse de Paris s’apprête à démarrer une nouvelle séance dans le vert, soutenue par la spectaculaire clôture de celle de New York, qui signe – encore une fois – l’une des journées de hausse les plus importantes de son histoire (la 6e, et la 3e en moins d’un mois pour le Dow Jones).

A Wall Street, les indices ont ainsi bondi de plus de 7% : le Dow Jones a terminé à 22 679 points, à +7,73%, le S&P 500 a clôturé à 2663,68 points en hausse de 7,03%, et le Nasdaq à 8081 points à +7,35%.

L’hypothèse d’un nouveau plan de relance massif fait bondir Wall Street

Aux Etats-Unis, deux nouvelles ont aiguisé l’appétit au risque des marchés : la confirmation d’une réunion d’urgence de l’Opep+ jeudi prochain – avec un accord probable de réduction de la production entre la Russie et l’Arabie Saoudite – et, surtout, une rumeur selon laquelle la Maison Blanche préparerait un nouveau plan de soutien économique d’environ 1500 milliards de dollars.

Moins d’une semaine après avoir voté le plan d’urgence de 2200 milliards de dollars, le Congrès américain avait déclaré plancher sur une nouvelle loi de soutien à l’économie nationale, mais le gouvernement n’avait pas réagi officiellement sur le sujet.

Le camp démocrate majoritaire de la Chambre des représentants souhaite accroître les aides aux bas salaires, et la prise en charge de leurs soins médicaux de la population la plus menacée par les suppressions d’emplois. Le renforcement en urgence des infrastructures d’électricité, de télécommunication et d’eau courante est également sur la table. Cette législation serait la quatrième adoptée depuis le début de l’épidémie.

Opep+ : Washington pas officiellement sur la liste des invités

Concernant la préparation de la réunion de l’Opep+, Donald Trump a déclaré hier soir que personne ne lui avait demandé de réduire la production de pétrole aux Etats-Unis. Selon la délégation de l’Opep, 7 pays invités non membres de l’Opep+ auraient été conviés à participer à la rencontre du 9 avril, dont le Brésil et la Norvège, mais excluant le Canada et les Etats-Unis.

Après les déclarations de la Russie lundi matin, plusieurs sources de Reuters ont confirmé que l’Arabie Saoudite et la Russie étaient susceptibles de réduire leur production respective si Washington participait à l’effort collectif.

A surveiller aujourd’hui

Les opérateurs de la bourse de Paris (France 40) seront aujourd’hui attentifs à la réunion de l’Eurogroup qui doit élaborer des solutions communes de relance de l’économie européenne. Sur la table, le sujet des coronabonds est rejeté par une frange de ses membres. La création d’un fonds commun de solidarité, une initiative proposée par la France, pourrait être une alternative.

Côté publications économiques : la balance commerciale de la France et les ventes au détail de l’Italie suivront la production industrielle de l’Allemagne ce matin. Aux Etats-Unis, le rapport JOLT sur les nouvelles offres d’emploi du mois de février sera publié à 16h, les Stocks hebdomadaires de pétrole API seront dévoilés à 22h.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.