L’excellente santé de l'emploi américain se confirme

Les créations d’emplois non agricoles (NFP) sont ressorties au beau fixe au mois de novembre, avec 266 000 postes créés, un record depuis le mois de janvier 2019, et un chiffre bien supérieur au consensus qui n’en attendait que 190 000. Le taux de chômage des Etats-Unis est par ailleurs retombé à son plus bas historique de 3,5% après être légèrement remonté à 3,6% au mois d’octobre.

Ces chiffres sont d’autant plus surprenants que mercredi, le rapport ADP sur les créations d’emplois privés avait enregistré seulement 67 000 nouveaux postes alors que les anticipations des marchés en prévoyaient 140 000. Les chiffres du mois précédent (octobre) avaient par ailleurs été révisés à la baisse, passés de 125 000 à 121 000.

Rebond des indices européens et des futures à Wall Street

Les indices boursiers avaient encaissé sans difficulté le rapport ADP, concentrés préalablement sur un rebondissement positif du dossier commercial (Bloomberg mentionnant en matinée que les Etats-Unis et la Chine se rapprochaient d’un deal malgré les tensions apparentes).

Les statistiques de ce début d'après-midi ont fait bondir les futures sur indices à Wall Street, où le Nasdaq et le Dow Jones progressent de +0,63% et +0,53%. En Europe, le CAC 40 bondit de 0,81% à 5847 points et le Dax 30 se reprend à +0,17% et 13 076 points. A Londres, le FTSE 100 progresse de 1,12% à 7217 points.

Ralentissement de l'activité privée

Plus tôt dans la semaine, les Etats-Unis avaient publié des ISM relativement décevants au mois de novembre. Dans le secteur manufacturier, l’enquête des directeurs d’achat a montré un ralentissement prononcé de l'activité. L’indice est ressorti à 48,1 après 48,3 en octobre, ratant le consensus à 49,2. L'enquête a montré que la déflation des prix payés a un peu décéléré, mais que les données relatives à l'emploi, aux nouvelles commandes, aux inventaires et aux importations ont baissé par rapport à la période précédente.

Dans les services, l’ISM s'est également contracté à 53,9 après 54,7, sous le consensus à 54,5. L'emploi, les nouvelles commandes et les prix payés se sont redressés par rapport au mois précédent mais les conditions d'activité actuelles se sont fortement dégradées, passées de 57 à 51,6.

La semaine dernière, les deuxièmes estimations de PIB américain du 3e trimestre avaient toutefois créé la bonne surprise, à +2,1%, contre 1,9% initialement. L'inflation PCE "core" avait progressé un peu moins qu'attendu, de 2,1%, sous les précédentes estimations flash à + 2,2% sur le trimestre, et après 1,9% sur la période juillet-septembre.

Les revenus des ménages sont ressortis flat en novembre mais leurs dépenses se sont poursuivies sur le même rythme de croissance que le mois précédent, en hausse de 0,3%.

Côté industrie, les commandes de biens durables ont progressé de 0,6% en octobre, mais sont restées inchangées en excluant le secteur de la défense ; au global, les commandes à l’industrie ont crû de 0,3%, en ligne avec les attentes.

A noter également que le secteur du logement et de la construction aux Etats-Unis a montré quelques signes de faiblesse. Les promesses de ventes de logements ont baissé de 1,7% en octobre. Les dépenses de construction, qui avaient déjà décroché de 0,3% la période précédente, ont accusé une nouvelle contraction de 0,8% en novembre.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.