L'essentiel de l'actualité des marchés financiers du mardi 25 février

Lundi noir pour les bourses européennes et américaines

La semaine a débuté par une journée noire pour les places de marché mondiales. Si les bourses asiatiques ont globalement limité la casse – à l’exception du Kospi en Corée du Sud – leurs consœurs européennes et américaines se sont repliées très fortement.

A Wall Street, le Dow Jones a perdu plus de 1000 points signant sa plus mauvaise séance depuis deux ans pour terminer à 27 960,80 points, en baisse de 3,56%.

Les secteurs du transport aérien, du tourisme, des loisirs, des nouvelles technologies et des matières premières ont été particulièrement impactés par l’aversion au risque des marchés.

En Europe, le CAC 40 a cédé 3,94% terminant sous les 5800 points, le Dax plus de 4% à 13 035 points et le FTSE 100 3,34% à 7156 points. A Paris, c’est STMicroelectronics qui a subi la plus forte perte (-7,03%), suivi de près par Peugeot (-6,97%), ArcelorMittal (-6,72%) et Renualt (-6,63%). Aucune valeur n’a terminé dans le vert. Vivendi a limité la casse en baisse de 0,95%.

Le S&P a connu le même sort, en cédant 111,85 points à 3225,90 ponts, en décrochage de 3,35%. Le Nasdaq Composite a cédé 3,71% pour terminer la séance à 9221,80 points.

A Tokyo, ce matin, la bourse, fermée hier, a été également été rattrapée par l'aversion au risque, en chute de 3,34% pour le Nikkei (-781,33 points) et de 3,33% pour le Topix, clôturant à 1618,26 points. A contrario, le Kospi en Corée du Sud est parvenu à rebondir de 1,18% et le Hang Seng à Hong Kong terminer en petite progression de 0,27%.

Ce matin, les futures sur indices européens annoncent un rebond à l’ouverture. Vers 8h45, le CAC40 rebondit vers les 5811 ponts, le FTSE 100 progresse de 0,41% et le Dax 30 de 1 ?03%.

Coronavirus : l’inquiétude européenne demeure

L’Organisation mondiale de la Santé a évoqué pour la première fois le risque d’une situation de « pandémie ». Cette « éventualité » a été évoquée par le directeur général de l’OMS au vu de « l’augmentation soudaine » et « préoccupante » de nouveaux cas en Italie, en Corée du Sud et en Iran.

Si côté français, la dernière personne infectée est sortie de l’hôpital hier soir, le gouvernement reste sur les chapeaux de roues alors que l’épidémie de coronavirus a pris de l’ampleur en Italie, dans les régions de Lombardie et de Vénétie. Avec 219 cas déclarés et sept victimes, le pays a été contraint de placer sous quarantaine une dizaine de communes, d’annuler un ensemble de manifestations, dont le Carnaval de Venise, et de suspendre l’école et les cours à l’université. Le tournage du prochain « Mission Impossible », qui se déroulait sur le territoire, a été interrompu. En Espagne un troisième cas de contamination a par ailleurs été confirmé à Ténérife.

En Corée du Sud, plus important foyer de l’épidémie après la Chine, les autorités ont annoncé ce matin 60 nouveaux cas de coronavirus, soit la plus faible progression depuis quatre jours. Le bilan des décès s’élève désormais à huit morts.

En Iran, le ministère de la Santé a déclaré lundi que 61 personnes étaient infectées et comptait 14 décès, mais des sources de presse non officielles ont fait état hier d’un nombre plus important de victimes. A noter que le Covid-19 semble s’être propagé dans la région avec la présence du virus détectée en Afghanistan, au Koweit, au Bahrein, en Irak et à Oman.

Aux Etats-Unis, l’administration a demandé au Congrès de débloquer une enveloppe budgétaire de plus de 2,5 milliards de dollars pour lutter contre l’épidémie. Plus d’un milliard serait spécifiquement consacré à la recherche d’un vaccin.

Au Japon, une nouvelle personne qui avait embarqué sur le paquebot Diamond Princess est décédée mardi.

En Chine, enfin, la situation prend une tournure plus rassurante, avec 71 nouvelles victimes et 508 nouvelles personnes infectées. L’aviation civile chinoise a déclaré ce matin que les vols intérieurs allaient reprendre progressivement à l’exception de ceux en liaison avec la province de Hubei, centre névralgique de l’épidémie.

Statistiques économiques

Les nouvelles statistiques fédérales ont confirmé ce matin que l’économie allemande avait stagné au 4e trimestre (0%), portant la croissance de PIB annuelle 2019 du pays à +0,3%. Hier, l’indice IFO du cliamt des affaires en Allemagne avait créé la bonne surprise en ressortant en légère progression au mois de février par rapport à janvier, à 96,1, au-dessus du consensus à 95,3. Le sous-indice sur la situation actuelle s’est également apprécié à 93,4.

En France, l’indice du climat des affaires dans l’industrie manufacturière s’est maintenu en février à 102, battant le consensus qui anticipait une petite baisse à 99.

Cette après-midi, la séance sera animée par la publication de l’indice de confiance des consommateurs américains du Conference Board à 16h, et l’indice manufacturier de la Fed de Richmond. Deux membres de la Fed prendront également la parole : Kaplan à 15h45, puis Clarida, à 21h.

Matières premières et devises

Face au risque de pandémie, l’euro a continué de baisser. La monnaie européenne a touché un plus bas en séance à 1,0807$ lundi pour terminer quasi-stable par rapport au cours de vendredi. Il semble redessiner une tendance baissière ce matin à 1,0849$ ce matin face au billet vert.

Le dollar s’est pour sa part apprécié hier face à un panier de devises, pour retomber assez stable depuis une douzaine d’heures à 99,185.

Le pétrole, qui a sévèrement décroché depuis le début du mois de janvier, rebondit ce matin en progression de plus de 1%, le Brent de la Mer du Nord s’échangeant 56,74$ et le WTI américain 51,84$.

L’or, qui a profité ces derniers jours de l’appétit renouvelé pour les valeurs refuges, a bondi hier proche des 1690$ mais la tendance ne s’est pour l’instant pas confirmé et le cours de l’once a corrigé pour repasser sous les 1650$. Il s’échange ce matin 1642$, en baisse de 0,94%.

Résultats d’entreprises du 25 février

Acerinox, Coca-Cola Bottling, Europcar, Infinity, Macy’s, Nexity, Salesforce.com, ThomsonReuters, Tupperware, Virgin Galactic, Xencor


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.