PMI : l'activité privée de la France quasi-stable en décembre

L'activité manufacturière de la France a marqué le pas au mois de décembre selon les premières estimations flash des PMI de l'institut IHS Markit pour ce mois-ci. Elle ressort à 50,3 largement sous les attentes du consensus à 51,5, après s'être redressée d’un point au mois de novembre à 51,7.

Celle des services, en revanche, s'améliore à 52,4 alors qu'elle était attendue à 52,1, et après avoir décéléré à 52,2 le mois précédent.

Au global, l’activité privée de la France est quasi-stable à 52 après 52,1 en novembre.

Contrairement aux deux périodes précédentes, où la production manufacturière avait enregistré un rebond, la croissance française est essentiellement portée par le secteur des services ce mois-ci. IHS Markit relève que le volume des nouvelles affaires a de nouveau progressé en décembre, même si le rythme reste modéré. Les services ont enregistré une nette amélioration de la demande, tandis que les fabricants ont signalé un nouveau recul de leurs ventes.

Hausse de la demande internationale

La croissance du volume global des nouvelles commandes s’est en partie appuyée sur un raffermissement de la demande internationale à la fin du quatrième trimestre. Les nouvelles affaires à l’export ont en effet progressé pour un troisième mois consécutif, à un rythme toutefois marginal et le plus faible de l’actuelle période d’expansion.

Les données d'emploi ont continuté d'augmenter, même si les créations de postes sont en léger repli par rapport à novembre, la hausse des affaires en attente s'est accélérée à son plus haut niveau depuis octobre 2018 et les prix payés ont aussi augmenté, principalement en raison d'une hausse de coûts de transport et de la viande porcine, indique le compte-rendu de l'enquête. Cette hausse s'est reflétée également dans les tarifs pratiqués par les entreprises françaises.

Enfin, les perspectives d’activité à douze mois du secteur privé français sont restées bien orientées en décembre, les répondants anticipant un raffermissement prochain de la demande. S’il reste historiquement élevé, le degré de confiance s’est toutefois replié par rapport au plus haut de sept mois enregistré en novembre.

D'après Eliot Kerr, économiste à IHS Markit, le rythme d'expansion observé par l'enquête en décembre correspond à un rythme de croissance de PIB "relativement vigoureux à environ 0,4% sur le 4e trimestre 2019".

Pas d'amélioration en Allemagne

En Allemagne, la situation reste dans le rouge. L’activité manufacturière du pays s'est de nouveau contractée à 43,3, et plus fortement prévu, sous leconsensus à 44,5 après 44,1 au mois de novembre. Le secteur n’a pas connu de croissance depuis le mois de décembre 2018.

Les services sont en ligne avec les attentes à 52, continuant de se redresser légèrement après avoir rebondi à 51,7 en novembre.

Au global, le PMI composite marque un nouveau ralentissement général de l'activité privée allemande à 49,4, sous consensus à 49,9 et stable par rapport au mois de novembre.

Zone euro

La croissance de l'activité privée à l'échelle de la zone euro s'est stabilisée à 50,6 en décembre mais reste fragile. Comme en France, elle est soutenue ce mois-ci par les services à 52,4, au-dessus du consensus à 52 et après 51,9 en novembre.

Le secteur manufacturier pour sa part se contracte davantage à 45,9, largement sous le consensus à 47,3 et après 46,9 en novembre.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.