GAFA : résultats financiers et réactions de marché

Malgré le coronavirus, les bigs techs américaines ont continué à battre des records.

De l'autre côté de l'Atlantique, Wall Street a également pris un coup de chaud hier soir. Les résultats des GAFA, tous publiés après la fermeture de la bourse de New York, ont porté trois des bigs techs à des niveaux de valorisation stratosphériques. Tous ont fait état de résultats trimestriels bien supérieurs aux anticipations de Wall Street.

Facebook : +98% de profits

Malgré le boycott publicitaire de plus d’un millier de sociétés pour sa gestion contestée de la modération et des fake news, et en dépit d'une progression de chiffre d’affaires la plus modeste depuis son introduction en bourse en 2012, le réseau social le plus populaire du monde a battu le consensus des analystes à plate couture.

Hier soir, ses résultats ont catapulté l’action Facebook dans les échanges hors marché. Le titre a bondi de près de 6,5% à 22h pour toucher un plus haut à 254$, battant de près de 4$ son record historique en intraday atteint ce mois-ci.

  • Revenus nets : 5,18 Md$ (+ 98% par rapport au T2 2019 à 2,62 Md$)
  • Bénéfice par action : 1.80$ (consensus : 1,39$, T1. 1,71$)
  • Chiffre d’affaires : 18,7 Md$ (consensus : 17,4 Md$, T1. 17,74 Md$)
  • Utilisateurs actifs quotidiens : 1,79 Md (consensus : 1,7 Md, T1. 1,73 Md)
  • Utilisateurs actifs mensuels : 2,7 Md (cons. 2,6 Md, T1. 2,6 Md)
  • Utilisateurs mensuels toutes applis confondues (Facebook, Messenger, Instagram, WhatsApp) : 3,14 Md (après 2,99 Md au T1)
  • Revenu moyen par utilisateur : 7,05$ (cons. 6,76$)
  • Prévisions T3 : +10% (cons. +7,9%)
  • Valeur de l’action le 30/07 : 234,5$, Capitalisation : 668,64 Md$, Progression year to date : +14,25%

Amazon : +40% de chiffre d’affaires, profits records

Le géant des ventes en ligne a largement tiré profit de la crise du coronavirus. Le confinement des populations a fait exploser le canal du e-commerce, période pendant laquelle le groupe a investi quelque 4 milliards de dollars pour organiser la sécurité sanitaire de sa chaîne de production et adapter sa logistique à l’afflux spectaculaire de la demande.

Wall Street a salué ce trimestre exceptionnel avec autant de vigueur que celui de Facebook. L’action Amazon a bondi de 5,3% après la clôture de Wall Street, à un pic de 3267$ sur les cours CFD.

  • Revenus nets : 5,2 Md$
  • Ventes e-commerce : +47,8% (45,9 Md$, cons. 39,89 Md$), ventes de magasins physiques via Amazon : +57%
  • Bénéfice par action : 10,30$ (cons. 1,5$)
  • Chiffre d’affaires : 88,9 Md$ (cons. 81,24 md$)
  • AWS (cloud) : 10,81 Md$ (cons. 11,01 Md$) (+29%)
  • Prévisions T3 : chiffre d’affaires 87-93 Md$ (cons. 86,5 Md$), résultat opérationnel 2-5 Md$
  • Valeur de l’action le 30/07 : 3051,88$, Capitalisation : 1 052 Md$, Progression year to date : +65,75%

Apple : 26,4 milliards de dollars de ventes d’iPhones pendant la crise

Grosse surprise de ces résultats des GAFA, la firme à la pomme a largement déjoué les attentes des analystes au 2e trimestre, enregistrant une croissance de ses revenus de 11% malgré la crise du coronavirus.

Les ventes d’iPhones ont enregistré de bonnes performances vu le contexte, en progression d’1,66% par rapport à la même période en 2019, tandis que le télétravail qui s’est imposé avec le confinement a dopé les ventes de Mac, d’iPads (+31%) et d’accessoires (+16,7%).

Apple a également annoncé qu’il allait fractionner ses actions par quatre à la fin du mois prochain pour élargir le spectre de ses investisseurs boursiers. Une opération que le groupe a déjà réalisé quatre fois entre 1987 et 2014.

Le solide trimestre d’Apple a été salué hier soir par une progression de plus de 6,44% après la clôture de la bourse de New York, pour atteindre 409,54$.

  • Bénéfice net par action : 2,58$ (cons. 2,04$)
  • Chiffre d’affaires : 59,69 Md$ (cons. 52,25 Md$)
  • Ventes iPhones : 26,42 Md$ (+1,66% YoY, cons. 22,37 Md$)
  • Revenus des services : 13,16 Md$ (+14,85%, cons. 13,18 Md$)
  • Valeur de l’action le 30/07 : 384,76$, Capitalisation : 1 067 Md$, Progression year to date : +31%

Google (Alphabet) : des revenus en baisse pour la 1er fois de son histoire

Comparé à ses comparses des big techs, Google fait figure de mauvais élève au dernier trimestre. Alphabet a enregistré des revenus et des bénéfices en baisse pour la première fois de son histoire, impacté par la baisse des budgets de ses annonceurs.

Pour autant, l’ensemble ressort au-dessus des attentes du consensus, à l’exception des revenus du cloud. Le chiffre d’affaires du groupe est presque d’un milliard de dollars supérieur à ce qu’anticipait Wall Street.

Les investisseurs se sont montrés hésitants sur le titre après la publication des résultats. L’action Alphabet a connu une certaine volatilité hier soir, pour s’apprécier d’environ 0,74% dans les échanges hors marché (cours CFD IG)

  • Bénéfice net : 6,96 Md$
  • Bénéfice net par action : 10,13$ (cons. 8,21$)
  • Chiffre d’affaires : 38,3 Md$ (-2%, cons. 37,37 Md$)
  • Revenus publicitaires : 29,9 Md$ (-8,4%)
  • Ventes cloud : 3,01 Md$ (cons. 3,06 Md$)
  • Coûts d’acquisition trafic : 6,69 Md$ (cons. 6,67 Md$)
  • Valeur de l’action le 30/07 : 1538,37$, Capitalisation : 1 050 Md$, Progression year to date : +14,8%

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Saisissez les opportunités sur actions

Positionnez-vous à la hausse ou à la baisse sur des milliers d’actions avec les CFD.

  • Bénéficiez d’une exposition totale sur les marchés en n’immobilisant qu’une petite partie de votre capital
  • Tradez avec des spreads à partir de 0,1 point seulement
  • Obtenez davantage de visibilité sur le carnet d'ordres avec un accès direct au prix du marché

Vous voyez des opportunités à saisir sur le marché des actions ?

Entraînez-vous sans risque sur votre compte démo et découvrez si vous êtes sur la bonne voie.

  • Connectez-vous à votre compte démo
  • Prenez position
  • Découvrez si votre intuition est bonne

Vous voyez des opportunités à saisir sur le marché des actions ?

Ne manquez pas votre chance et créez un compte réel pour les saisir.

  • Investissez sur une large gamme d’actions populaires
  • Analysez et placez vos ordres de manière transparente sur des graphiques clairs et rapides
  • Consultez et réagissez aux dernières actualités directement sur la plateforme

Vous voyez des opportunités à saisir sur le marché des actions ?

Ne manquez pas votre chance et créez un compte réel pour les saisir.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.