FTSE 100 : la Bourse de Londres rebondit sur l’optimisme commercial de Washington

Après deux journées de déconfiture, les marchés ont pu compter sur l’Administration américaine pour les rassurer sur le volet commercial.

Après deux journées de déconfiture, les marchés ont pu compter sur l’Administration américaine pour les rassurer sur le volet commercial.

Comme à son habitude, la Maison Blanche a soufflé cette semaines le chaud et le froid sur l’avancée de ses négociations avec Pékin. Hier soir, elle a joué la carte de l’optimisme : Wall Street a pu terminer dans le vert, et les bourses européennes ont pu rebondir ce matin.

A Londres, le Footsie a débuté la séance en progression de 0,49% et se maintient vers 10h30 à 7317 points, en hausse de plus de 20 points par rapport à hier. A l’instar des autres places de marché européennes, l’indice FTSE 100 de la bourse de Londres avait fini la veille en décrochage à 7296,76 points, plombé par des indicateurs chinois décevants et le calage du dossier commercial entre la Chine et les Etats-Unis.

Kudlow à la rescousse

Mais la Bourse de Londres s'est reprise ce matin grâce à une intervention de Larry Kudlow. Le conseiller économique de Donald Trump a assuré hier soir que Washington était proche d’un accord commercial avec Pékin, alors que les précédentes 48h ont laissé planer le doute sur la concrétisation d'une entente de "phase 1".

Cette semaine, le président des Etats-Unis avait indiqué que les informations du gouvernement chinois relatives à l’abandon de droits de douanes réciproques et par paliers étaient eronnées, sans livrer plus de détails, mais en formulant de nouvelles menaces de taxations si les deux parties échouaient à trouver un accord. Enfin, hier le Wall Street Journal avait par ailleurs révélé la persistance de difficultés dans les négociations en ce qui concerne les achats chinois de produits agricoles américains.

Levée de l’embargo volaille

Les déclarations de Kudlow, intervenues après la fermeture des marchés européens, ont donc permis à Wall Street de souffler pour terminer la séance dans le vert. Renforçant ce regain d'optimisme, les douanes chinoises ont levé l’interdiction d’importer de la volaille américaine, sur laquelle pesait un embargo depuis le mois de janvier 2015 en raison d’une épidémie de grippe aviaire. L’Agence américaine de sécurité sanitaire des aliments avait quant à elle autorisé la semaine dernière les importations de volailles abattues en Chine.

Toujours du côté des Etats-Unis, la deuxième intervention du président de la Fed devant la commission économique mixte du Congrès américain cette semaine n’a pas réservé de surprise : Jerome Powell est resté sur la même ligne de politique monétaire que celle de la dernière réunion du FOMC du mois d’octobre, à l'issue de laquelle la Réserve fédérale avait abaissé pour la troisième fois d'affilée le niveau de ses taux d'intérêts directeurs.

S’il n’a pas hésité à interpeler les membres du Capitole sur le niveau de la dette américaine (celle du gouvernement fédéral a atteint un montant record de 22 000 milliards de dollars en septembre), le président de la Réserve fédérale a affiché une certaine confiance dans la solidité de la croissance américaine et son Momentum, jugeant en outre le système financier « sain », sans signe de risque de bulle.

BoJo bat la campagne

En Europe, les investisseurs londoniens continuent d’observer les étapes de la campagne législative britannique, dont le scrutin se tiendra dans moins d’un mois. A ce stade, les conservateurs profitent toujours d’une avance sur l’opposition travailliste et les libéraux démocrates, selon les derniers sondages d'opinion.

Le retrait du Brexit Party de Nigel Farage des circonscriptions où les Tories sont présents ouvre un scénario de gouvernance et de sortie de l’Union européenne plus confortable pour Boris Johnson s’il parvient à remporter ces élections, abaissant les risques d’une sortie sans deal. « Si les Conservateurs obtiennent une majorité - même faible -, ils auront suffisamment de députés pour ratifier l’accord, ouvrant la voie à un véritable retrait du Royaume-Uni de l’UE », analyse Russell Foster, professeur au King’s College de Londres dans une interview accordée au site Taurillon.

S’exprimant ce matin, le chef du gouvernement a répété à la BBC qu’il ne demanderait pas de nouvelle extension du Brexit (qui a été reporté à la fin du mois de janvier 2020), et assuré que le Royaume-Uni disposera de « beaucoup de temps » pour négocier un accord de libre-échange avec Bruxelles.

Valeurs à surveiller sur le FTSE 100 aujourd’hui

La chaîne hôtelière Whitbread prend la tête de l’indice ce matin à +4,97%, sans annonce particulière, la valeur profite a priori d’un éloignement du risque d’un hard brexit et d’un nouveau report. Pour les mêmes raisons, le voyagiste TUI Group grimpe de 2,45%.

Burberry continue de grimper de plus de 1% après une hausse de 3,35% jeudi. Le groupe de luxe britannique a enregistré une progression de 14% de son bénéfice au premier semestre, grâce à une hausse de ses ventes et à des économies de coûts, malgré l'impact des troubles à Hong Kong.

Le secteur minier rebondit grâce à l’optimisme commercial : Rio Tinto prend 1,97%, BHP 2,17%, Antofagasta +1,11%.

3I est stable après avoir chuté de 4,58% hier. Le groupe de services financiers n'a pas convaincu le marché malgré une hausse de la valeur de son portefeuille au premier semestre et l'annonce de la cession prochaine d'une participation de 33 % du capital du distributeur discompte Action.

Calendrier économique de la journée

11h : inflation de la zone euro

14h30 : indice des prix du commerce extérieur des Etats-Unis, indice manufacturier de la Fed de new York, les ventes au détail,

15h15 : production industrielle des Etats-Unis

16h : stocks des entreprises américaines

Avec Reuters


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.