Fed, PIB, résultats... la semaine prochaine s'annonce chargée pour les marchés financiers

Résultats des FAANG et du CAC 40, réunion de la Fed, premières estimations des PIB américain, français et allemand du 2e trimestre promettent aux investisseurs boursiers une semaine particulièrement volatil.

Les principaux rendez-vous des marchés du 27 au 31 juillet :

Les résultats du CAC 40 et des FAANG

La saison des résultats d’entreprises du CAC 40 bat son plein cette semaine. Plus de la moitié des sociétés de l’indice parisien vont lever le voile sur leurs comptes trimestriels, parmi lesquelles les quatre valeurs du luxe (LVMH , Kering, Hermès et L'Oréal), mais également Peugeot, Renault, Airbus, Total, BNP Paribas, Sanofi, Michelin ou encore Danone.

Tandis que l’écrasante majorité de ces sociétés ont suspendu leurs objectifs financiers et supprimé ou abaissé leurs dividendes, les résultats du 2e trimestre - au plus fort de la crise du coronavirus - sont un test majeur pour la bourse de Paris.

A Wall Street, même programme chargé tout aussi propice à la volatilité : les festivités se poursuivent avec les résultats d’eBay, de Pfizer, de McDonald’s mardi, de Facebook et de Boeing mercredi, d’Alphabet, d’Apple et d’Amazon jeudi, de Chevron et d’Exxon Mobil vendredi.

La réunion de la Fed

Les regards seront tournés vers la Constitution Avenue de Washington mercredi, même si aucune surprise majeure n'est attendue à l'issue de la réunion de politique monétaire de la Fed. Selon les prévisionnistes de Bloomberg, la Réserve fédérale américaine ne devrait pas annoncer de changement majeur dans sa "guidance" avant septembre. Car dans l’attente de connaître les contours exacts du nouveau plan de relance du gouvernement américain, actuellement débattu au Congrès, Jerome Powell ne devrait pas s’y risquer.

Lors de sa précédente réunion du 11 juin, la banque centrale avait assuré qu’aucune modification du niveau de ses taux d’intérêts directeurs (0-0,25%) n’aurait lieu avant 2023. Jerome Powell avait livré un commentaire assez pessimiste sur la conjoncture américaine, anticipant une contraction du PIB américain de 6,5% en 2020, qui avait jeté un froid sur les marchés.

Le président de la Fed a déclaré que plusieurs millions de personnes pourraient demeurer sans emploi après la reprise économique, sa « supposition » étant « qu’une part significative » d’entre elles resteront au chômage « pour un bon moment ». « Il faudra peut-être plusieurs années pour que ces personnes retrouvent à nouveau un emploi ».

Les PIB du 2e trimestre américain et européens

Autre crash-test en vue pour les marchés actions en dehors des résultats d'entreprises : la publication jeudi, des PIB du 2e trimestre de l’Allemagne (10h) et des Etats-Unis (14h30), puis, vendredi matin, de ceux de la France (7h30), de l’Espagne (9h), de l’Italie (10h) et de la zone euro (11h).

Période du « grand confinement » au cours de laquelle plus de 4,6 milliards de personnes sont restées chez elles et où 70 à 90% de l’activité économique mondiale a été paralysée, le deuxième trimestre 2020 devrait connaître des chutes historiques de production de richesse des nations. Mais celles-ci devraient être plus ou moins brutales selon les pays.

En Allemagne, le consensus des analystes prévoit une chute « limitée » du PIB de 9% par rapport au trimestre précédent, représentant une baisse de 10,9% en annuel glissant.

Aux Etats-Unis, les estimations du niveau de la récession américaine au 2e trimestre sont très variables d’un bureau d’analyses à l’autre. Les plus optimistes parient sur une baisse d’un peu plus de 20%, les scénarios les plus noirs s’approchent des 50% de chute. Le consensus moyen de FactSet table sur une contraction de 38%. La semaine dernière, le modèle du FMI a prédit pour sa part - 37% au 2e trimestre, et -6,6% sur l’ensemble de l’année 2020.

En France enfin, où l’économie a baissé de 5,3% au premier trimestre, le consensus anticipe un repli du PIB de 15,6%. Celui de la zone euro est attendu à -11,2% et celui de l’Italie à -15%.

Les autres indicateurs économiques de la semaine

En Europe

Au sein du Vieux Continent, la semaine débutera avec l’IFO du climat des affaires allemand, lundi à 10h, que le consensus attend en rebond à 89,3 après 86,2 au mois de juin. Il sera suivi mercredi de l’indice de confiance des consommateurs français (cons. : 99).

Jeudi, le taux de chômage allemand, révélé quelques minutes avant les données de PIB, devrait enregistrer une légère progression à 6,5%. Paraîtront le même jour les résultats de l’enquête de confiance des consommateurs et des entreprises européennes (cons. : 81), le chômage de la zone euro en juin (cons. : 7,7%) et l’IPC de l’Allemagne en juillet (cons. : -0,2%).

Vendredi les dépenses de consommation des ménages français seront les seules statistiques notoires (cons. +30%) en dehors des données des PIB français, italien et européen.

Aux Etats-Unis

Lundi, les commandes de biens durables du mois de juin seront publiées à 14h30. Wall Street anticipe une progression de 6,5% après une hausse de 15,7% en mai, le pays ayant été touché par l’accélération de la pandémie, contraignant la majorité des Etats à suspendre leurs plans de déconfinement et de normalisation de l’économie.

Mardi, l’indice de confiance des consommateurs du Conference Board est attendu en baisse à 94,8 après 98,1 en juin, les promesses de ventes de logements de juin à +15,6% après une reprise de plus de 44% au mois de mai.

Mercredi, les stocks de pétrole hebdomadaires (16h30) pourraient se réduire de 2,088 millions de barils après une reprise de 4,89 millions la semaine précédente selon les données EAI.

Jeudi, les nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage seront encore surveillées de près après la reprise inattendue du chômage américain constatée cette semaine (1,416k).

Vendredi, la séance américaine ouvrira après les chiffres des dépenses et revenus des ménages de juin (cons. +5%/-0,2%). L’indice Michigan de confiance des consommateurs sera publié à 16h (cons. 72,8).

En Asie

Les profits industriels de la Chine de juin sont attendus dans la nuit de dimanche à lundi. En year-to-date, ils s’étaient contractés de 19,6% en mai, marquant une amélioration en annuel glissant de 6%.

Les premières estimations de PIB de Hong Kong au 2e trimestre seront publiées mardi à 10h30. Au 1er trimestre, l’économie de l’ancienne colonie britannique avait flanché de 5,3%.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, les chiffres des ventes au détail du Japon de juin devraient rester dans le rouge, mais décélérer à -6,5% après une contraction de 12,5% en mai (en glissement annuel).

Dans la nuit de jeudi à vendredi seront dévoilés le taux de chômage et la production industrielle du Japon, puis les PMI chinois. Pour le secteur manufacturier, le consensus ressort à 51, en légère progression par rapport au mois de mai.

Tradez avec IG

Suivez les étapes ci-dessous pour prendre position sur une gamme de matières premières, indices, actions et de paires de devises avec IG :

  1. Ouvrez un compte IG
  2. Choisissez la valeur qui vous intéresse
  3. Réalisez une analyse fondamentale et technique
  4. Mettez en place une stratégie pour gérer votre risque
  5. Ouvrez, surveillez et clôturez votre position


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Restez attentifs aux opportunités après les annonces du FOMC

Découvrez comment les réunions du FOMC impactent les marchés suite à celle des 15 et 16 septembre 2020.

  • Comment la prochaine réunion de la Fed peut impacter votre trading ?
  • Qu’a-t-il été décidé lors de la dernière réunion ?
  • De quelle manière les annonces du FOMC impactent le cours du dollar ?

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-


Voir plus de valeurs forex en temps réel

Vente
Achat
Mise à jour
Variation
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.