En forme, Trump insulte les membres de la Fed et réclame des taux d’intérêt négatifs

Alors que la prochaine réunion de la Fed se rapproche à grands pas, le président des Etats-Unis est venu apporter une piqure de rappel à l’intention de la Réserve fédérale sur son souhait de voir les taux d’intérêt directeurs à nouveau abaissés.

Donald Trump, qui invective régulièrement le président de l’institution Jerome Powell sur une politique monétaire qu’il juge insuffisamment accommodante, a haussé le ton ce midi sur twitter en réclamant des taux d’intérêt nuls ou négatifs.

Finissant sa déclaration par une insulte (« C’est une opportunité unique que nous sommes en train de rater à cause de « crétins »), le président des Etats-Unis estime que des taux négatifs permettraient aux Etats-Unis de refinancer la dette du pays avec une échéance de remboursement « nettement allongée ».

Le 31 juillet dernier, la Fed a abaissé ses taux d’intérêt directeurs pour la première fois depuis 2008, qui se situent désormais entre 2 et 2,25 %. Cette baisse de 25 points de base a été critiquée par le président des Etats-Unis et sanctionnée par les marchés, qui tablaient sur une coupe plus importante de 50 points de base.

La semaine dernière, le président de la Fed avait déclaré que la banque centrale agirait de « façon appropriée » pour soutenir la croissance de l’économie américaine, sans être influencé par les pressions politiques de l’Administration Trump.

Attentes fortes d’une nouvelle baisse de taux

Ce mercredi 11 septembre, le baromètre FedWatch de CME anticipe la probabilité d’une nouvelle baisse de taux de la Fed le 18 septembre prochain à 88,8%.

Depuis la dernière réunion de la Fed, l’inflation des Etats-Unis a montré une meilleure tenue (+1,8% sur un an en juillet) et le PIB du 2e trimestre est attendu en croissance de 2 % après 3,1% au 1er trimestre, "gonflé" par une forte hausse des stocks des entreprises.

En matière de consommation, les dépenses des ménages (+0,6%) et les ventes au détail se sont redressées (+0,7% en juillet), la confiance des consommateurs s’est maintenue (août), et les salaires ont continué d’augmenter à +3,2 % sur un an en août.

L’emploi reste au beau fixe avec un taux de chômage de 3,7 %, mais les Etats-Unis enregistrent une baisse des créations de postes dans le secteur non agricole selon les données fédérales, que semble confirmer le rapport JOLTS des nouvelles offres d’emploi paru hier.

Côté production, le secteur industriel et manufacturier reste sous tension : si les prix ont progressé, les sorties d’usine et les commandes de biens durables core ont marqué le pas en juillet, tandis que l'indicateur avancé de l'activité, le PMI manufacturier de l’ISM, a touché un plus bas de 2009. Dans les services, les indices PMI de l’ISM et d’IHS Markit montrent pour leur part des données contradictoires.

Enfin, le conflit commercial avec la Chine n’a pas permis aux Etats-Unis de redresser franchement son déficit commercial, qui ne s'est que très légèrement redressé en juillet à -54 milliards de dollars.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Restez attentifs aux opportunités après les annonces du FOMC

Découvrez comment les réunions du FOMC impactent les marchés suite à celle des 15 et 16 septembre 2020.

  • Comment la prochaine réunion de la Fed peut impacter votre trading ?
  • Qu’a-t-il été décidé lors de la dernière réunion ?
  • De quelle manière les annonces du FOMC impactent le cours du dollar ?

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.