Droits de douanes, Apple, Huawei : les trois infos majeures des marchés financiers du 18 février

Coronavirus & suppression de droits de douanes chinois

Au dernier bilan établi par Pékin, le nombre de morts du Covid-19 s’élevait mardi à 1900 personnes, et 72 300 contaminations sur le sol chinois. 900 personnes contaminées sont en outre recensées en dehors de ces frontières. L’OMS a de nouveau tenu des propos rassurants en assurant que le virus restait confiné à la province de Hubei et que son taux de mortalité n’était pour l’heure que de 2%.

Pékin a par ailleurs annoncé une exemption de droits de douanes sur sur 696 produits d’importations américains, incluant certains équipements médicaux américains, le porc, le bœuf, le soja, le GNL et le pétrole, le cuivre, les débris d’aluminium. Ces exemptions seront accordées sur demande des entreprises américaines à compter du 2 mars et pour une durée d’un an.

Apple : profit warning pour son 1er trimestre 2020

La firme à la pomme a déclaré lundi qu’elle n’attendrait probablement pas ses objectifs du 1er trimestre, sa production et la demande d’iPhone étant sévèrement impactées par l’épidémie de coronavirus en Chine. Ses sous-traitants locaux ont en partie repris le travail depuis le début de la semaine dernière, mais à un rythme insuffisant pour parvenir à atteindre leurs conditions normales de production, explique Apple Inc (DE) dans un communiqué.

La Chine a représenté 15% des revenus du groupe au dernier trimestre 2019, qui escomptait initialement réaliser un chiffre d’affaires entre 63 et 67 milliards de dollars pour la période janvier-mars 2020.

L’impact des retards de production sur les revenus d’Apple avait déjà été anticipé par les analystes depuis le début du mois de février, certains prévoyant même que la demande de smartphones en Chine serait divisée par deux. Cette situation sanitaire pourrait profiter à son concurrent Samsung, dont les sites de production sont moins concentrés en Chine et répartis dans plusieurs autres pays asiatiques.

Sur cette nouvelle, l’action Apple s’affiche ce matin en prémarket en contraction de 5,4% vers 8h45.

Guerre commerciale : l’étau se resserre un peu plus sur Huawei

L’administration Trump ne lâche pas l’affaire sur Huawei. La Maison Blanche aurait décidé de changer la régulation américaine afin de bloquer des cargaisons de composants électroniques de sous-traitants à destination de Huawei. Cette intention vise en particulier le leader mondial, le taiwanais TSMC, qui travaille également avec Qualcomm et Apple.

L’idée « générale » du gouvernement américain est de contraindre légalement les entreprises étrangères utilisant des équipements américains pour la fabrication de leurs produits à obtenir une licence avant d'être autorisés à travailler avec Huawei.

Les restrictions que les Etats-Unis entendent imposer au géant chinois des smartphones font partie des sujets brûlants qui doivent être abordés dans le cadre de la deuxième phase de leur accord commercial avec la Chine.

Depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche, le grand concurrent d’Apple et des équipementiers de la 5G est sous le feu des projecteurs. La justice américaine a mis en accusation Huawei pour des faits présumés d’espionnage pour le compte de Pékin, et de violation d’embargo en Iran ; le gouvernement l’a banni des contrats commerciaux publics, et le département du Trésor l’a inscrit sur une liste noire qui l’oblige à obtenir une autorisation préalable de l’administration pour travailler avec des sociétés américaines.

Les Etats-Unis ont par ailleurs multiplié les actes de lobbying afin d’imposer aux autres pays – notamment à l’Union européenne – de bannir également l’entreprise chinoise de leurs marchés. Bruxelles a récemment donné son feu vert de principe à Huawei pour accéder au marché de la 5G. L'UE a présenté un ensemble de préconisations de sécurité relativement strictes encadrant son déploiement, mais celles-ci demeurent non contraignantes.

L'essentiel du calendrier économique aujourd'hui

  • 10h30 : Royaume-Uni : évolution du nombre de demandeurs d’emploi (janvier, consensus : 22,6k), taux de chômage (janv., consensus : 3,8%)
  • 11h : Allemagne : indice ZEW du sentiment économique (fév. Consensus : 19)
  • 11h : zone euro : indice ZEW du sentiment économique (fév. Précédent : 25,6)
  • 14h30 : Etats-Unis : indice manufacturier de la Fed de New York (février. Consensus : 4,5)
  • Résultats d’entreprises : Alten, Atos, Covestro, Deutsche Telekom, Eramet, Gecina, Hyatt, Petrobras, Plastic Omnium, Puma, Vallourec, Worldline

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-


Voir plus de valeurs forex en temps réel

Vente
Achat
Mise à jour
Variation
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.