Dow Jones : les futures de Wall Street marquent légèrement le pas

Après une séance baissière jeudi, les contrats à terme sur le Dow Jones restent en léger retrait ce midi. Les tensions diplomatiques et la situation sanitaire aux Etats-Unis incitent à la prudence.

Les futures américains sont repartis dans le rouge en fin de matinée, après être parvenus à se redresser cette nuit à l’issue d’une séance de pertes de 0,3% à 0,5%.

Ce midi, les contrats à terme sur le Dow Jones (Wall Street) baissent de 0,12% à 26695 points, ceux sur le Nasdaq (US Tech 100) sont légèrement négatifs à 10621 points et ceux sur le S&P 500 (US 500) cèdent 0,14% à 3211 points.

Jeudi, Wall Street a bu la tasse à l’issue d’une séance relativement volatil, balancée par une série de statistiques mitigées. Le Dow Jones a chuté de 135 points (-0,5%) enregistrant sa première journée dans le rouge sur une semaine glissante.

Sur fond d’accélération du coronavirus aux Etats-Unis, l’appétit au risque des investisseurs a été plombé hier par un nombre d’inscriptions hebdomadaires au chômage plus important que ce qu’anticipait le consensus des analystes, à 1,3 million, un point négatif que la bonne surprise des ventes au détail – en progression mensuelle de 7,5% - n’a pas permis de compenser.

Pour Gregory Faranello, responsable du marché américain chez AmeriVet Securities, « les opérateurs ont accueilli avec prudence les résultats des ventes au détail » dans une « période où le nombre de cas de contaminations au Covid-19 progresse et que les mesures de confinement reprennent », alimentant ainsi la nervosité des marchés.

L’appétit des marchés entamés par l’accélération de la pandémie outre-Atlantique

Ce midi, le sentiment d’aversion au risque demeure alors que les dernières nouvelles de la pandémie sur le sol américain restent préoccupantes. D’après les relevés de la John Hopkins University, plus de 3,5 millions de personnes ont contracté le coronavirus. Sur la seule journée d’avant-hier, 75 255 nouveaux cas ont été enregistrés, un record quotidien depuis l’apparition du virus.

Plusieurs Etats américains, y compris la Californie, la Floride et le Texas, ont stoppé net l’assouplissement des mesures de confinement et de distanciation sociale face à l’accélération du virus sur leur territoire. En Californie comme au Texas, le port du masque dans les espaces clos a ainsi été rendu obligatoire.

Cette initiative est pour l’instant écartée par le gouverneur de Floride, lui valant cette semaine de vives critiques d’une partie de la classe politique locale, alors que l’Etat est l’un des plus touchés. Le nombre d’infectés a triplé en trois semaines, et les hôpitaux sont proches de la saturation.

Tensions sino-américaines

Sur le front des relations diplomatiques entre la Chine et les Etats-Unis, la situation continue en outre de se tendre.

Mardi soir, Donald Trump a mis fin au traitement préférentiel de Hong Kong pour sanctionner la Chine de ses « actes d’oppression » sur l’ancienne colonie britannique, et promulgué une législation permettant de sanctionner les banques traitant avec des responsables chinois impliqués dans l’application de la loi de sécurité nationale à Hong Kong.

Interrogé sur l’accord commercial, le président des Etats-Unis a par ailleurs déclaré qu’il n’envisageait plus d’entamer une deuxième phase de négociations avec la Chine.

Pratiquez le trading gratuitement et sans risque sur le Forex, les Actions, ou encore les Indices avec notre compte démo IG

Encore hier soir, l’administration américaine a haussé davantage le ton en faisant savoir qu’elle envisageait de priver de visa l’intégralité des membres du Parti communiste chinois et leurs familles, ce qui interdirait à plusieurs dizaines de millions de personnes de partir ou de rester aux Etats-Unis. Pékin a vivement protesté contre cette menace.

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying, a qualifié qu’une telle décision serait « pathétique » et que les Etats-Unis choisiraient ainsi « de s’opposer à 1,4 milliard de personnes », soit à la nation entière.

Interrogé par la presse américaine, le secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, a écarté pour l’heure cette option pour le moins radicale, mais a déclaré que son département « sous la direction du président, travaillait sur la façon de repousser le régime communiste chinois ».

Netflix sous surveillance

La séance américaine d’aujourd’hui se concentrera sur les derniers chiffres de la construction américaine et l’indice de confiance des consommateurs de l’université du Michigan.

Sur le Nasdaq, les yeux seront rivés sur Netflix, dont les résultats du 2e trimestre publiés hier soir ont déçu Wall Street. Le géant de la VOD, malgré 10,1 millions de nouveaux clients et un chiffre d’affaires en hausse de 25% (6,15 Md$) sur la période avril-juin, a livré un bénéfice par action (1,59$) et des projections du 3e trimestre (2,5 M de souscriptions) sous les attentes de FactSet (à 1,81$ et 5,27 M). Le titre a été sévèrement sanctionné dans les transactions hors marché. L’action Netflix affiche ce midi une baisse de près de 7% à 491$.

Ce vendredi, Blackrock sera l’une des rares valeurs notoires à publier son 2e trimestre avant une semaine prochaine particulièrement chargée en résultats financiers, comptant entre autres IBM, Tesla, Microsoft, Coca-Cola, et American Airlines.

Les événements des prochains jours à guetter si vous tradez le Dow Jones (Wall Street)

Vendredi 17 juillet

Lundi 20 juillet

  • Résultats : IBM T2

Mardi 21 juillet

  • 14h30 : Indice d’activité nationale de la Fed de Chicago
  • Résultats : Coca-Cola T2, Snap T2, Philippe Morris T2

Mercredi 22 juillet

  • 15h : Indice des prix immobiliers aux Etats-Unis (mai, préc. +0,2%)
  • 16h : Ventes de logements existants aux Etats-Unis (juin, cons. 4,5M)
  • Résultats : Tesla Inc T2, Nasdaq T2, Chipotle T2, Whirpool T2

Jeudi 23 juillet

Vendredi 24 juillet

  • 9h15-9h30 : PMI manufacturiers/services/composites Allemagne et France (juillet, flash. Cons. All. 47,5/50/44,2)
  • 10h : PMI manufacturier/services/composite zone euro (juillet, flash. Cons. 49,3/50,6/51)
  • 15h45 : PMI manufacturier/services/composite Etats-Unis (juillet, flash. Cons. manuf. 48)
  • 16h : Ventes de logements neufs (juin, cons. 688K +2,9%)
  • Résultats : Verizon T2, American Express T2, Schlumberger T2

Analyse technique du Dow Jones (Wall Street) : la tendance reste haussière

« Le Dow Jones a mis fin à un rallye haussier de quatre séances hier, mais la tendance et les perspectives restent haussières à court, moyen et long terme », considère Valentin Aufrand, analyste technique de marché indépendant. « A court terme, un repli vers l'oblique haussière d'avril-mai, qui a fait office de support entre la fin juin et le début du mois de juillet, serait un niveau de prix potentiellement intéressant pour se positionner dans la tendance », conseille-t-il.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.