Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations. Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations.

Décision de la BCE… l’importance du timing

Après la plus forte baisse des marchés depuis la crise des subprimes, Christine Lagarde et la BCE seront attendues par les marchés et les acteurs économiques, alors que les mesures restrictives se multiplient en Europe pour faire face au coronavirus.

Pour Mario Draghi c’était la crise de la dette en zone euro, pour Christine Lagarde ce sera l’épidémie de coronavirus. Le timing de l’intervention de Mario Draghi en 2012 et le choix des mots avaient été cruciaux et avaient permis d’accélérer le retour de la confiance sur les marchés et la convergence des taux souverains en zone euro après une phase de stress intense. Mais il est important de rappeler que le fameux « whatever it takes » prononcé par le tacticien italien le 26 juillet 2012 n’est pas intervenu au plus fort de la crise de la dette en zone euro mais un peu après.

Pour mémoire, l’écart entre le taux 10 ans italien et le taux 10 ans allemand avant atteint un pic en…novembre 2011 à plus de 550 points de base. Or l’intervention phare de l’ancien président n’est intervenue que 8 mois plus tard, et la puissance des mots, exprimant clairement la volonté de la BCE, a commencé à ce moment-là à faire durablement converger les taux en zone euro.

Le « whatever it takes » de Mario Draghi est intervenu alors que la situation politique s’était déjà stabilisée entre la Grèce et ses partenaires européens.

Pourquoi rappeler cet épisode maintenant ? Parce que si la BCE intervient trop fortement dès maintenant et que le marché n’est pas réactif à cette intervention, l’institution monétaire risque de brûler des cartouches trop tôt et de ne pas créer l’effet souhaité. L’intervention surprise de la Fed il y a quelques jours et la réaction des marchés qui a suivi étant encore dans les mémoires…

Le calibrage de l’intervention sera donc important. Il est possible que la BCE ne cherche pas à « choquer » le marché tout de suite mais peut-être à intervenir par phases. Mise en place d’un cadre, d’une rhétorique ciblée et de mesures initiales pour créer un contexte, et garder d’autres mesures en réserve en fonction de la réaction de marchés.

La BCE aura le confort de pouvoir intervenir dans un contexte où l’euro a sensiblement rebondi, passant de 1.0780$ à 1.1500$ en 3 semaines ce qui lui laissera des marges de manœuvre pour ne pas provoquer des réactions défensives de l’administration américaine sur le front commercial.

Si la BCE estime que le pic de stress sur les marchés n’est pas encore passé, ou attend des décisions budgétaires plus fortes de la part des pays européens (ou si elle attend de voir comment évolue l’épidémie de coronavirus aux Etats-Unis) son intervention pourrait être multiple, étalée sur plusieurs mois.

Il y a une nécessité de rassurer les marchés et de soutenir l’économe européenne, mais le timing de l’intervention sera capital, et donc son étalement potentiel. Avec une taille de bilan équivalent à plus de 40% du PIB de la zone euro (soit le double de la Fed en pourcentage du PIB de la zone économique concernée), la BCE devra être précise dans ses choix…mais considérer qu’elle peut moins agir après toutes les mesures déployées post crises des subprimes et de la dette en zone euro serait une erreur.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.