Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations. Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations.

Coronavirus : l'actu bourse et finance du jeudi 2 avril 2020

Mise à jour 12h

Marchés actions

  • Après s’être repliées de plus de 4% mercredi (-4,3% pour le CAC 40 à 4207 points) ; les bourses européennes s'affichent en ordre dispersé c midi. Paris affiche une petite hausse de 0,3% à 4220 points, le Dax 30 est flat et le FTSE 100 également.
  • Les futures sur indices américains progressent de 1,55% pour le Dow Jones, d'1,39% pour le S&P 500 et d'1% pour le Nasdaq.
  • En Asie-Pacifique, la bourse australienne a fini sur une contraction de près de 2%. A Tokyo, les indices ont également cédé du terrain : le Nikkei termine à -1,59%, tandis que les places chinoises se maintiennent en progression de 0,7% à 0,9% vers 8h30 heure française.
  • Wall Street a reculé jeudi. L’indice Dow Jones a cédé 4,44%, soit un repli de 973,65 points à 20.943,51 points. Le S&P-500 a perdu 114,09 points, soit -4,41%, à 2.470,5 points. Le Nasdaq Composite a reculé de 339,52 points (-4,41%) à 7.360,58 points.

Matières premières

  • Le pétrole reprend son souffle jeudi, et l’écart se creuse entre les cours du Brent de la Mer du Nord et de celui du WTI américain. Le baril de brut européen rebondit ce matin à 27,26$ (+6,48%) et le texan a repassé la barre des 22$ à 22,24$ (+5,15%).
  • Ce rebond trouverait sa source dans une information de Bloomberg selon laquelle la Chine aurait décidé d'accroître ses achats d'or noir pour gonfler ses réserves stratégiques.
  • Particulièrement endetté, le secteur américain du gaz de schiste est sévèrement impacté par la chute des cours sur fonds de guerre des prix et de course à la production, à tel point que certains acteurs ont dû vendre à perte pour éviter de stopper leur extraction. D’après le Wall Street Journal, Whiting Petroleum, dont la capitalisation boursière s’est effondrée ces dernières semaine, est la première exploitante américaine à avoir fait faillite hier, contrainte d’engager une procédure de restructuration financière. Elle pourrait être rejointe par Gavilan Ressources LLC, également en grande difficulté.
  • Donald Trump doit rencontrer vendredi les grands patrons du secteur pétrolier américain (Exxon Mobile, Chevron, Occidental Petroleum...) pour évoquer la crise pétrolière.
  • Le conseiller à la Sécurité de la Maison Blanche, Robert O’Brien, a annoncé qu’il allait collaborer avec les producteurs les plus importants de la planète pour lutter contre la volatilité du marché de l’or noir. Hier, le géant saoudien Saudi Aramco a confirmé qu’il avait porté sa capacité de production à 12 millions de barils par jour, tandis que le rythme des extractions américaines ne ralentit pas.
  • Toujours d'après le Wall Street Journal, Washington envisagerait de recourrir à des sanctions économiques à l'encontre de l'Arabie Saoudite pour qu'elle ralentisse le rythme de sa production de pétrole.
  • L’or continue d’évoluer sous les 1600 dollars à 1680$ l’once environ ce matin, en légère baisse par rapport à la veille.

Devises

Coronavirus

  • Le nombre de cas mondiaux de coronavirus atteint 937 567 dont 47 256 décès selon les dernières données de l’institut John Hopkins. 193 770 personnes sont guéries. L’OMS s’attend à ce que la barre du million de cas confirmés de coronavirus soit atteinte dans quelques jours, avec un bilan de 50 000 décès.
  • En France, le Premier ministre Edouard Philippe a déclaré que le gouvernement étudiait différents scénarios de sortie du confinement. Cette sortie pourrait se faire par étapes et/ou par zones géographiques avec une éventuelle phase de tests. Dans l’Hexagone, le nombre de décès a augmenté de 509 en 24h, portant le bilan total de morts à 4032. 4861 nouveaux cas ont par ailleurs été recensés, accroissant le bilan de personnes dépistées positives à 56 989.
  • Sur les dernières 24h, les Etats-Unis ont enregistré 26 885 nouveaux cas et 1029 décès (un record mondial en 24h), augmentant le bilan à 215 429 contaminés et 5068 morts. Lors de sa conférence de presse quotidienne, le président Donald Trump a adopté le même ton dramatique de la veille, en prévenant à nouveau que le pays devra faire face à « deux horribles semaines » face à la crise du coronavirus. Il a par ailleurs annoncé le lancement d’opérations anti-drogue à l’Ouest du pays pour « protéger les citoyens américains du fléau mortel des drogues illégales ».

Union européenne

  • Après un premier échec la semaine dernière, les Etats de la zone euro se déchirent sur une option d’emprunts mutualisés, les Eurobonds, qui permettraient aux nations les plus endettées et en difficulté de disposer de conditions d’octroi très intéressantes, mais soumettrait celles les plus « solides » à un effort supplémentaire. Pour sortir de l’impasse, le ministre français de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, s’est exprimé dans les colonnes du Financial Times en faveur de la création d’un fonds de solidarité européen temporaire pour soutenir les Etats pendant la crise. L’Eurogroup doit se réunir le 7 avril.
  • Le ministre allemand des Finances, Olaf Scholz, souhaite que l’UE débloque au moins 200 Md€ d’aides pour les pays les plus touchés par le coronavirus, a rapporté le quotidien HandelsBlatt mercredi. L’enveloppe comprendrait notamment 100 Md€ du Mécanisme Européen de Stabilité (MES) et 50 Md€ émanant de la Banque européenne d’investissement BEI).

Entreprises

  • 377 000 entreprises françaises, représentant 3,6 millions de salariés, ont demandé à bénéficier au chômage partiel, a fait savoir mercredi la ministre du Travail.
  • TechnipFMC va réduire de 30% ses investissements en 2020 pour les abaisser à 300 millions de dollars. 100 millions d’économies seront par ailleurs réalisées dans sa division « surface technologies » et 30 millions au siège. Le groupe confirme disposer d’une trésorerie de 5,2 Md$ à fin 2019, dont 2,2 Md$ hors de ses coentreprises.
  • Engie a annoncé mercredi qu'il ne proposerait finalement pas de dividende au titre de 2019 et qu'il suspendait ses objectifs pour 2020 en raison des incertitudes liées à la pandémie de coronavirus.
  • Crédit Agricole : le conseil d’administration va proposer à l’AG d’affecter le résultat 2019 du groupe à un compte de réserve.
  • Dassault Systemes anticipe une progression de son chiffre d’affaires de 14 à 17% à change constant au 1er trimestre, contre 20% précédemment, en raison d’une baisse des demandes de licence et de ses activités de services.
  • FDJ a signé un crédit de 380 M€ afin d’honorer le paiement à l’Etat de sa contrepartie financière relatifs aux droits d’exploitation sur 25 ans des jeux de loterie et de paris sportifs en points de ventes.
  • Pernod-Ricard a émis pour 1,5 Md€ de dette en deux tranches, l’une à 5 ans, l’autre à dix ans.

Calendrier économique du jeudi 2 avril

  • Espagne : évolution du nombre de chômeurs --> +302,76k (avril, préc. -7,8k)
  • Zone euro : prix à la production ---> -0,6% (fév., cons. -0,2%)
  • 13h30 : Etats-Unis : nombre de suppressions d’emplois, rapport Challenger (mars, préc. 56,66K)
  • 14h30 : Etats-Unis : inscriptions hebdomadaires au chômage (cons. 3,5M, préc. 3,28M), bénéficiaires réguliers de l’allocation chômage (cons. 4,88M, préc. 1,8M)
  • 14h30 : Etats-Unis : balance commerciale (fév., cons. -40Md$, préc. -45,3Md$)
  • 15h45 : Etats-Unis : ISM de New York (mars, préc. 867,9)
  • 16h : Etats-Unis : commandes de biens durables (fév., préc. +0,1%), commandes à l’industrie (fév., préc. -0,1%)
  • 16h30 : Etats-Unis : stocks de gaz naturel (cons. -24Md)

Derniers indicateurs

  • Créations d’emplois ADP -> 27 000 destructions d’emplois ont été comptabilisées par l’institut privé aux Etats-Unis au mois de mars, au-dessus du consensus à -150 0000.
  • PMI -> Aux Etats-Unis, le PMI manufacturier Markit du mois de mars s'est contracté plus fortement que ce qu'anticipaient les analystes, à 48,5 après 50,1 au mois de février. A contrario, celui de l'ISM, principale référence des marchés, a limité la casse à 49,1 là où le consensus de Bloomberg anticipait une plongée à 45. Les données d'emploi sont tombées de 3,1 points, celles des nouvelles commandes de 7,6 points, les prix payés de 8,5 points.
  • En Europe, les données italiennes et allemandes ont été révisées à la baisse par rapport aux données flash, tandis que celles de l'Espagne et de la France sont supérieures aux premières estimations :
  • Zone euro --> 44,5 (préc. 44,8)
  • France --> 43,2 (préc. 49,8)
  • Allemagne --> 45,4 (préc. 45,7)
  • Espagne --> 45,7 (préc. 50,4)
  • Italie -- > 40,3 (préc. 48,7)


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Découvrez comment prendre position sur les marchés

Découvrez tous les marchés sur lesquels vous pouvez trader et leur fonctionnement grâce au cours d’ « Introduction aux marchés financiers » disponible sur IG Academy.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.