CAC 40 mi-séance : la bourse de Paris chamboulée par la guerre commerciale

Après avoir chuté de 3,57% vendredi à la menace de nouveaux droits de douanes américains sur les importations chinoises, le CAC 40 continue ce lundi sa déconfiture dans une ambiance « rouge vif », en décrochage de -1,70% vers midi. Sur les autres places européennes, la frilosité des investisseurs est comparable, avec un Dax en chute de 1,18% et un Footsie en contraction de près de 2%.

Grande surprise de la fin de semaine, l’annonce de Donald Trump de taxer 300 milliards de dollars de produits de Chine à compter du 1er septembre a enfoncé les places boursières au lendemain de la première baisse des taux d’intérêt de la Fed depuis près de onze ans, une décision accueillie avec déception par les investisseurs qui tablaient sur un tournant davantage accommodant.

Dévaluation du yuan

Ce nouveau coup de théâtre a vite fait réagir Pékin, qui a non seulement demandé à ses organisations publiques de suspendre leurs achats de produits agricoles américains, mais entraîné lundi une dévaluation spectaculaire du yuan face au dollar, au-dessus de la barre des 7, déplaçant le terrain de la guerre commerciale vers celui des devises.

Dans ces conditions, seules deux des quarante composantes de l’indice star de la bourse de Paris parvenaient ce midi à sortir la tête de l’eau. Unibail-Rodamco prend la tête du CAC 40 à +0,61%, suivi de Renault à +0,40%, le constructeur bénéficiant d’une déclaration de l’administrateur délégué de Fiat Chrysler Automobiles, ouvrant la voie à une possible alliance avec « des concurrents, dont Renault » deux mois après que le groupe italo-américain ait claqué la porte des négociations de fusion.

ArcelorMittal lanterne rouge de la matinée

Les autres valeurs décrochent fortement, en premier lieu les sociétés les plus exposées au commerce international et au marché chinois. C’est ArcelorMittal, le géant de l’acier, qui enregistre le recul le plus important à -4,12%, devant Carrefour, à -3,66%, impactée par une recommandation abaissée de Bernstein à « sous-pondérer », puis du spécialiste de l’ingénierie logicielle 3D Dassault Systemes, du géant de l’hôtellerie Accord, du fournisseur de composants STMicroelectronics.

L’après-midi s’annonce également compliquée pour les bourses européennes avec la réouverture de Wall Street à 15h30, annoncée en territoires négatifs. Selon les contrats futures, le S&P devrait ouvrir sous les 2900 points à -1,39%, le Dow Jones à 1,31% et le Nasdaq à -1,73%.

L'Europe toujours dans la ligne de mire de Trump, malgré le "beef deal"

En dehors du dossier chinois, d’autres nouvelles pèsent sur les risques investisseurs. Vendredi soir, le président des Etats-Unis n’a pas hésité à renouveler ses critiques à l’égard de la politique commerciale de l’Union européenne et à menacer Bruxelles de taxer les automobiles européennes si les deux partenaires ne parvenaient pas à s’entendre. Donald Trump a évoqué une taxe de 25% sur les Mercedes et BMW.

Une menace surprenante car formulée juste après la signature d’un accord sur le bœuf américain sans hormone qui va permettre aux Etats-Unis d’augmenter significativement leurs exportations en Europe. Si ces tarifs voient le jour, la Commissaire européenne au Commerce, Sabine Weyand, a promis de répliquer en adoptant également des sanctions douanières à l’encontre des importations américaines en Europe.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Prenez position sur les indices

Négociez les principaux indices boursiers dès aujourd'hui.

  • Tradez les spreads de Wall Street au coût le plus bas du marché
  • Des spreads à 1 point sur le FTSE 100 et l’Allemagne 30
  • Le seul courtier à proposer des cotations 24h/24

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-


Voir plus de valeurs forex en temps réel

Vente
Achat
Mise à jour
Variation
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.