CAC 40 : la bourse de Paris termine en baisse, mais au-dessus des 5900 points

La bourse de Paris a évolué dans le rouge toute la journée de mercredi après un début de semaine à des plus hauts historiques. L’indice CAC 40 a terminé ce soir vers les 5907 points, en baisse de 0,22%, freiné dans son élan du début de semaine par un certain manque de clarté sur l’avancée du dossier commercial.

Du côté des négociations sino-américaines, intervenant hier soir à l’occasion d’une conférence de l’Economic Club de New York, le président des Etats-Unis est resté évasif sur ce dossier, déclarant « qu’un important accord de phase 1 avec la Chine pourrait être conclu rapidement », mais précisant qu’il était prêt à adopter de nouvelles sanctions commerciales si les deux parties ne parvenaient pas à s’entendre : « Si nous ne signons pas d’accord, nous augmenteront substantiellement le niveau de nos droits de douanes, ils seront réhaussés de manière très significative » a-t-il assuré.

La perspective d’un nouvel échec dans ces négociations a entraîné aujourd’hui dans le rouge les indices européens ainsi que Wall Street à l’ouverture, redescendus après de nouveaux plus hauts (historiques pour le Nasdaq, depuis 2007 pour le CAC 40).

Amélioration de l’inflation américaine

Côté statistiques, la production industrielle de la zone euro s’est contractée moins que prévu, le niveau de l’inflation allemande est ressorti conforme aux attentes, mais celui de la Grande-Bretagne a baissé plus fortement que les anticipations des analystes. Aux Etats-Unis en revanche, les données IPC sont ressorties dans le vert. Sur un an, l’inflation se rapproche un peu plus de l’objectif de la Fed, passée de 1,7% en septembre à 1,8% au mois d’octobre (+0,4% en mensuel).

Sur ces données, le président de la Réserve fédérale américaine, Jerome Powell, a pris la parole à 17h devant le comité économique mixte permanent du Congrès à 17h. La publication du texte de son discours quelques heures avant l’événement n’a pas réservé de surprise.

Powell : un texte de discours sans surprise

La Fed prévoit toujours une expansion soutenue de l’activité économique des Etats-Unis, un solide marché du travail et une inflation proche de son objectif des 2% comme scénario le plus probable. Concernant la politique monétaire de la banque centrale, Powell indique que son orientation actuelle « devrait rester appropriée aussi longtemps que les futures données économiques sont en conformité avec les prévisions de la Fed » - un discours dans la droite ligne de sa dernière conférence de presse du 30 octobre où la 3e baisse des taux de l’année avait été présentée comme une "assurance contre les risques", et qu’une pause probable sur les mouvements de taux avait été annoncée.

Ce 13 novembre, le président de la Fed a cependant ajouté qu’une « dette élevée du gouvernement fédéral pourrait restreindre la capacité d’intervention budgétaire en cas de retournement de l’activité économique » et que des « risques notoires » continuent de peser sur l’économie des Etats-Unis, eu égard à une conjoncture internationale « léthargique » et la persistance des risques relatifs au conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis.

Valeurs sur le CAC 40

Renault SA a décroché de 1,78% : Nissan a contribué aux résultats de Renault à hauteur de 233 millions d’euros au titre du troisième trimestre 2019, a annoncé le groupe automobile français mardi, une nouvelle déception pour les marchés.

Saint-Gobain continuera d’examiner les possibilités d’acquisition en 2020, a déclaré mercredi lors d’une conférence téléphonique Pierre-André de Chalendar, le PDG de l’entreprise française qui a annoncé la veille le rachat de l’américain Continental Building Products. L’action est la lanterne rouge du CAC 40, elle termine en baisse de plus de 3,5%.

Air Liquide SA a dit mercredi envisager la vente éventuelle de sa filiale allemande Schülke, précisant que d’autres scénarios étaient à l’étude, et le titre en profite à +0,97%.

Technip SA a annoncé mardi son intention de vendre le navire G1201 dans le cadre de sa stratégie globale d’optimisation du profil et de la taille de sa flotte « subsea ». L’action perd 1,78%.

Avec Reuters


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Prenez position sur les indices

Négociez les principaux indices boursiers dès aujourd'hui.

  • Tradez les spreads de Wall Street au coût le plus bas du marché
  • Des spreads à 1 point sur le FTSE 100 et l’Allemagne 30
  • Le seul courtier à proposer des cotations 24h/24

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-


Voir plus de valeurs forex en temps réel

Vente
Achat
Mise à jour
Variation
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.