CAC 40 : la bourse de Paris rebondit avant un jeudi critique

La bourse de Paris a fini mercredi sur une progression d’1,25% à 4411 points à l’issue d’une séance clémente malgré des cours de pétrole toujours sous tension.

A Francfort le Dax a terminé en hausse d’1,66%, et à Londres, le FTSE 100 est parvenu à rebondir de 2,31% à la faveur d'un ensemble de bonnes statistiques économiques.

Sur le CAC 40 (France 40), Kering a endossé toute la séance les habits de lanterne rouge et termine sur une baisse de 4,92%, sanctionné par un premier trimestre déceptif, son chiffre d’affaires ayant chuté de 15,4% sur cette période. De l’autre côté du tableau, STMicroelectronics termine pour sa part en hausse de 8,63%, porté par une croissance trimestrielle de 7,5%.

En dehors d'une poignée de résultats financiers, la journée des marchés européens fut majoritairement rythmée par les nouvelles américaines. Côté gestion de crise du coronavirus, Donald Trump a signé aujourd’hui une interdiction provisoire d’immigration vers les Etats-Unis d’une durée minimum de 60 jours. La mesure vise les demandes de résidence permanente ainsi que les « green cards ».

Le Sénat américain a également donné son feu vert à une enveloppe fédérale supplémentaire de 500 Md$ de mesures de soutien à l’économie, dont 320 Md$ destinés aux entreprises de moins de 500 salariés.

Tweet militariste

Sur le plan de la politique internationale, le président des Etats-Unis a continué de faire des siennes en ordonnant – via Twitter – à ses troupes de Marine « d’abattre et de détruire » tout navire armé iranien (« gunboat », littéralement canonnière) qui « harcèlerait » les vaisseaux américains en mer. Cette réaction suit tardivement une information du Pentagone datant de la semaine dernière. Le département de la Défense avait rapporté il y a quelques jours qu’une petite douzaine de bateaux de patrouille des Gardiens de la Révolution avaient approché « dangereusement et manière harcelante » six navires de guerre américains dans le Golfe Persique.

Au plus fort de la pandémie de Covid-19, Donald Trump multiplie les actions conservatrices pour soigner sa base électorale. En jouant cette carte militariste au timing un peu bancal, il poursuit aussi le dessein d’envoyer un signal de tension militaire au Moyen-Orient susceptible de soutenir les cours du pétrole.

Le président américain a d'ailleurs promis de soutenir la filière de schiste américaine en demandant hier à son Administration de préparer un plan de relance spécifiquement dédié alors que le tiers des emplois du secteur serait déjà menacé par l'effondrement des cours du pétrole.

Pratiquez le trading gratuitement et sans risque sur le Forex, les Actions, ou encore les Indices avec notre compte démo IG

Reprise de souffle pour le pétrole

En plein marasme depuis le début de la semaine, les prix du brut américain – tombés historiquement en territoire négatif lundi – ont plongé mardi soir sous les 7$ le baril pour les contrats à terme de juin, et ont fini par entraîner avec eux le Brent européen, tombé aujourd’hui sous les 16$, à un plus bas de 1999.

Le tweet militariste du président des Etats-Unis ainsi que des stocks hebdomadaires de pétrole américain moins importants que prévu ont fait remonter les cours dans l’après-midi. Ce soir, vers 18h, le WTI juin (Pétrole - US Brut Léger) s’échange 14,4$ (+24%) et le Brent (Pétrole - Brut Brent) est repassé au-dessus des 20$ (+7,2%).

Demain, la journée des marchés sera particulièrement chargée et potentiellement volatil : rythmée par un ensemble de nouveaux résultats d’entreprises (sur le seul CAC 40, Dassault Systèmes, Hermes International, Pernod Ricard, Renault SA, Schneider Electric, Vinci, Worldline), elle devra en plus composer avec les premiers chiffres des PMI européens du mois d’avril (manufacturier/services), ceux des Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage américaines et les ventes de logements neufs.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

La guerre commerciale mondiale menée par Donald Trump

Tout ce que vous devez savoir concernant la confrontation entre Trump et la Chine.

  • Que s'est-il passé jusqu'à présent ?
  • Actions, pétrole et autres marchés à surveiller
  • Découvrez comment profiter de la volatilité

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.