CAC 40 : la bourse de Paris rattrapée par le coronavirus

Le CAC 40 (France 40) est rattrapé dans sa course par la pandémie de coronavirus. Après avoir signé jeudi sa meilleure séance depuis le 16 juin, la bourse de Paris termine ce soir sur une baisse de 0,87% à 5007,14 points, parvenant en dépit de cette correction à conserver près de 2% de gains sur la semaine.

Malgré des PMI d’une bonne tenue et des chiffres de l’emploi américain supérieurs aux attentes, les investisseurs européens ont lâché du lest vendredi, minés par la résurgence du coronavirus aux Etats-Unis, qui éloigne un peu plus la perspective d'un scénario de reprise en V pour la première puissance économique mondiale.

Une résurgence "préoccupante" du coronavirus aux Etats-Unis

Outre-Atlantique, l'épidémie continue de se répandre. Le pays a signé jeudi un nouveau record de 55 000 nouveaux cas quotidiens, avec des infections en hausse dans 37 des ses 50 Etats. La situation a contraint les gouverneurs et les administrations locales à ralentir davantage le rythme des mesures de déconfinement et même à ordonner la refermeture de certaines activités dans les zones les plus touchées par la maladie.

Qualifiée cette semaine de « préoccupante » par le Dr Fauci, en charge de la supervision de la situation sanitaire à la Maison Blanche, la trajectoire prise par le coronavirus a entamé l’appétit des opérateurs, entraînant les indices européens dans le rouge aujourd’hui, laissés à leur sort sans Wall Street, fermé à la veille de la fête nationale.

Des PMI de bonne facture

Les statistiques du Vieux Continent ont montré pourtant un redressement bienvenu de l’activité privée au mois de juin. Les chiffres définitifs des PMI manufacturier et des services en France comme en Allemagne ont confirmé une reprise plus solide que prévu. Dans l’Hexagone, les PMI ont retrouvé le chemin de la croissance, le manufacturier étant ressorti à 52,3 – légèrement supérieur aux données « flash » à 52,1 – et celui des services à 50,7.

L’ensemble de l’activité privée française, mesurée par le PMI composite, enregistre ainsi un franc rebond au mois de juin, à 51,7, après 31,2 en mai. Bercy table même sur un scénario de reprise de croissance plus optimiste, s’avançant sur un rebond du PIB qui pourrait atteindre 8% en 2021.

En Allemagne, la tendance est également positive mais l’activité reste dans le rouge avec un composite à 47 et un PMI des services à 47,3, les entreprises étant ralenties dans leur élan par des exportations toujours en berne.

A l’échelle de la zone euro, le PMI composite est remonté à 48,5 après 31,9 au mois de mai, une amélioration qui « nourrit l’espoir de voir le PIB renouer avec la croissance au 3e trimestre », juge IHS Markit.

Pratiquez le trading gratuitement et sans risque sur le Forex, les Actions, ou encore les Indices avec notre compte démo IG

Enfin, en Chine, le rebond de l’activité s’est particulièrement accentué ces quatre dernières semaines, avec un PMI des services à 58,4, signant sa plus forte expansion mensuelle depuis plus de dix ans, et un composite à 55,7.

Mais avec l'accélération du Covid-19 aux Etats-Unis et avec un faible volume d’échanges, le CAC 40 a peiné à conserver ses gains de la veille. « Je pense que les taux d’infection et les craintes de fermetures localisées ont douché une partie de l’enthousiasme. Nous avons trois éléments maintenant: les espoirs d’un vaccin, de bons indicateurs dans la plupart des pays mais aussi une augmentation des infections ce qui peut rendre nerveux », a déclaré à Reuters Kit Jukes de la Société Générale.

Signe de la frilosité générale des marchés aujourd'hui, les rendements des emprunts d’Etat ont aussi perdu du terrain. Le Bund allemand 10 ans affiche ce soir -0,433%, l'OAT 10 ans est à -0,114% et le dix ans italien est à +1,31%.

Les techs en tête, l'industrie en berne

Côté valeurs, le compartiment des technologies est celui qui a le mieux résisté sur le CAC 40 aujourd’hui. Thales, Teleperformance, Atos, Worldline SA et STMicroelectronics NV (FR) terminent sur des progressions de 0,62% à 0,93%. C’est EssilorLuxottica qui finit en tête à plus de 1,1% de hausse, porté par une hausse de l’objectif de cours de RBC, passé de 105 à 120 euros sur le titre.

De l’autre côté du tableau, l’industrie boit la tasse.Peugeot SA flanche de plus de 2,2%, suivi de Carrefour (-2,13%), de Michelin (-2,12%), suivi de Vivendi (-2,08%) et de Air Liquide (-1,73%). Hermès, Société Générale et Renault suivent juste derrière, tirées vers le bas par des prises de gains après de franches progressions hier.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Saisissez vos prochaines opportunités

Tradez sur les indices boursiers du monde entier dès aujourd'hui

  • Négociez à la hausse comme à la baisse
  • Négociez le FTSE 100 pour un point de spread, 1,2 point pour l’Allemagne 30 et 0,4 pour l’US 500
  • Des cotations 24h/24 exclusives

Vous voyez des opportunités à saisir sur les indices ?

Entraînez-vous sans risque sur votre compte démo et découvrez si vous êtes sur la bonne voie.

  • Connectez-vous à votre compte démo
  • Prenez position
  • Découvrez si votre intuition est bonne

Vous voyez des opportunités à saisir sur les indices ?

Ne manquez pas votre chance et créez un compte réel pour les saisir.

  • Négociez le FTSE 100 à partir d’un point de spread, 1,2 point pour l’Allemagne 30 et 0,4 pour l’US 500
  • Tradez à tout moment davantage d’indices que tout autre fournisseur
  • Analysez et placez vos ordres de manière transparente sur des graphiques clairs et rapides

Vous voyez des opportunités à saisir sur les indices ?

Ne manquez pas votre chance. Connectez-vous pour prendre position.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.