Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations. Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations.

CAC 40 : la bourse de Paris continue de flancher dans les échanges hors marché

Le CAC 40 devrait poursuivre sa correction à l'ouverture ce matin. Le spectre d'une deuxième vague de la pandémie pèse sur l'optimisme des investisseurs.

Les contrats à terme sur les indices européens marquent le pas ce matin, sanctionnés par un retour de l’aversion au risque dû à la pandémie de coronavirus. Vers 8h, les futures du CAC 40 (France 40) affichent une baisse de 0,9%, juste au-dessus des 5000 points. A Francfort, ceux du Dax 30 (Allemagne 40) décrochent de 0,8% à 12 523 points, et à Londres, ceux du FTSE 100 cèdent 0,84% à 6141 points.

Outre Atlantique, après un début de semaine en fanfare, la bourse de New York est pour sa part en léger retrait dans les échanges hors marché. Wall Street avait terminé hier soir sur des corrections de 0,8% à 1,5%.

Trois millions d'Américains touchés par le coronavirus

Portés lundi par l’euphorie des marchés asiatiques, les opérateurs ont depuis calmé leurs ardeurs face à une évolution du Covid-19 qui demeure inquiétante.

L’épidémie continue à prendre de l’ampleur dans le monde – En Europe, en Australie mais aussi aux Etats-Unis où le cap des 3 millions de personnes contaminées a été franchi hier. Dans le pays, 60 000 nouvelles infections et plus de 1 100 décès ont été enregistrés en 24h.

Alors que plusieurs Etats ont déjà interrompu la levée de mesures de déconfinement, l’Administration Trump continue de minimiser la situation sanitaire et de défendre l’utilisation de l’hydroxychloroquine comme la méthode la plus efficiente du traitement de la maladie.

Annoncée fin mai, la sortie des Etats-Unis de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a été officiellement actée hier soir par Donald Trump. Son opposant, le candidat démocrate à la prochaine élection présidentielle Joe Biden, a immédiatement promis qu’il reviendra sur cette décision dès le premier jour de son investiture s’il est élu.

Il y a quelques semaines, le locataire de la Maison Blanche avait pris la décision de quitter l’OMS après avoir préalablement suspendu sa contribution financière. Les Etats-Unis accusent l'organisation d’avoir mal géré l’épidémie de coronavirus et de s'être montrée trop indulgente envers la Chine.

TikTok sur la sellette

Car sur le front des relations internationales, les tensions entre Washington et Pékin sont toujours à vif : le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a déclaré hier soir qu’il n’excluait pas d’interdire les applications chinoises des smartphones, et en particulier TikTok (ByteDance (TikTok) IPO Market Cap), qui se retirera dans les prochains jours de Hong Kong en raison de la loi sur la sécurité nationale imposée par la Chine. Meta Platforms Inc (All Sessions), Google (Alphabet Inc - A (All Sessions)) et Twitter Inc (Toutes sessions) ont déjà confirmé de leur côté qu’ils ne répondraient plus aux demandes des données utilisateurs émanant des autorités de l’ancienne colonie britannique.

Mike Pompeo a également fait savoir que l’administration américaine allait suspendre les visas de certains officiels chinois « en raison de la politique de la Chine menée au Tibet », un type de sanctions que Washington a déjà adopté pour protester contre les exactions faites aux minorités Ouighours.

Aujourd’hui le calendrier économique reste assez léger, avec, comme principaux indicateurs, l’indice du sentiment économique de la Banque de France et les stocks hebdomadaires de pétrole de l’EIA.

A noter que l’Insee vient de publier ses dernières projections de croissance. L’Institut anticipe en 2020 une baisse de 9% du PIB de la France – un scénario plus optimiste que ceux de Bercy et de la Commission européenne qui s’attendent respectivement à des contractions de 10% et 10,6%. Après une chute de 5,3% au premier trimestre puis de 17%, le PIB rebondirait de 19% au troisième trimestre puis de 3% au quatrième, prévoit l’Insee.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.