CAC 40 : la bourse de Paris attendue en baisse ce matin

Les marchés européens sont attendus à la baisse ce lundi matin alors que la situation sanitaire du coronavirus en Chine pèse toujours sur les perspectives de la reprise économique internationale et plombe plus fortement un ensemble de secteurs.

Le bilan de l’épidémie de coronavirus a atteint 908 morts ce week end et compte quelque 40 170 personnes contaminées en Chine. Dans le reste du monde, 330 nouveaux cas ont été recensés dans 27 pays différents.

L’Organisation mondiale du commerce (OMC) a envoyé ce matin une équipe d’experts internationaux sur place pour enquêter sur la situation sanitaire, après avoir obtenu le feu vert de Pékin. En France, la station savoyarde de Contamines-Montjoie fait l’objet d’une surveillance particulière après qu’une famille britannique a été testée positive au coronavirus 2019-nCoV. Une centaine de tests ont été effectués sur des habitants et touristes de la commune, tous sont ressortis négatifs.

Un pan conséquent de l’activité économique continue d’être paralysé dans l’Empire du Milieu, et plus largement dans la région est-asiatique, bien que les autorités chinoises ont levé aujourd'hui certaines restrictions à l'activité des entreprises dans le pays. Renault a annoncé vendredi la suspension de la production de son usine coréenne de Busan pendant quatre jours en février en raison de l’exposition du site aux problèmes de livraison de composants chinois liés à l’épidémie de coronavirus.

Foxconn, le principal fournisseur d’Apple, qui devait reprendre l’activité de ses usines chinoises aujourd’hui, a été prié par les autorités de ne pas les rouvrir compte tenu d’un « risque élevé » de contamination, a rapporté ce week-end le quotidien japonais Nikkei, qui indique que des inspections ont été menées par des experts en santé publique sur ses sites de Shenzhen. D'après une information de Reuters ce matin, l'assembleur des iPhones aurait cependant été autorisé à reprendre la production de son site de Zhengzhou, mais seulement 10% de ses effectifs auraient pu pour l'instant se rendre à cette usine.

Nouvelles mesures de soutien de la PBOC

Pour venir en aide à son économie nationale, la Banque Populaire de Chine (PBOC), qui a déjà injecté 242 milliards de dollars en début de semaine dernière sur les marchés financiers, a annoncé un soutien supplémentaire de prêts spéciaux de 43 milliards de dollars aux banques politiques et commerciales. La Chine renforcera son soutien financier et offrira des incitations fiscales aux entreprises engagées dans la lutte contre l'épidémie, a indiqué Liu Kun, ministre des Finances.

La semaine dernière, le gouvernement chinois avait déjà annoncé des baisses d’impôts et des subventions pour certains secteurs particulièrement affectés par la situation sanitaire, ainsi qu’une réduction du niveau d’une partie des taxes pesant sur les importations américaines à compter du 14 février.

Vendredi, Wall Street a terminé en baisse après quatre séances consécutives de hausse. Le S&P s’est apprécié de 3,17%, le Dow Jones de 3% et le Nasdaq de 4,04%, sa meilleure performance hebdomadaire depuis juin 2019. En Europe, les marchés se sont également repliés vendredi après avoir passé la majeure partie de la semaine dans le vert.

Ce matin, la Banque de France a estimé que la croissance hexagonale devrait atteindre 0,3% au premier trimestre. L’indicateur du climat des affaires dans l’industrie ressort stable à 96, et progresse légèrement dans les services à 98.

A la bourse de Paris, le CAC 40 est attendu en légère baisse à l’ouverture ce matin : les contrats à terme sont en repli de 0,26% vers 8h30 à 6012 points. A Francfort le Dax baisse pour sa part de 0,23%, tandis qu’à Londres, le FTSE 100 baisse de 0,17%.

A lire également : Coronavirus : quel impact économique et pour les marchés financiers ?

Les valeurs à surveiller aujourd’hui

Air France-KLM a fait état d’une hausse de 2,2% de son trafic passagers en janvier en précisant qu’il avait été “très peu impacté” par l’épidémie de coronavirus sur le premier mois de l’année.

Airbus Group NV (FR) va probablement racheter à Bombardier le solde de sa participation dans le programme A220, a-t-on appris vendredi de sources industrielles.

AXA SA a annoncé vendredi la vente de ses activités en Pologne, République Tchèque et Slovaquie à l’autrichien Uniqa pour un milliard d’euros.

Daimler AG prévoit de supprimer jusqu’à 15.000 emplois, a rapporté dimanche le quotidien allemand Handelsblatt en citant des sources au sein du groupe.

Le vice-président américain, Mike Pence, a pris ses distances vendredi avec la proposition du ministre de la Justice, William Barr, de faire entrer l’Etat américain au capital d’Ericsson (LM) - B et Nokia Corporation pour contrer la domination du chinois Huawei sur le marché de la téléphonie mobile 5G. Les titres Ericsson et Nokia ont gagné 5,68% et 6,95% respectivement en Bourse vendredi.

De son côté, la Chine a demandé à la France de ne pas discriminer Huawei dans le déploiement de la 5G sur son territoire national, s’inquiétant de « reportages récents dans plusieurs médias français selon lesquels les autorités compétentes françaises envisageraient de prendre des mesures restrictives contre Huawei dans le déploiement de la 5G en France ».

Cette intervention fait suite à l’annonce d'Orange SA, vendredi soir, d'avoir retenu Nokia et Ericsson plutôt que Huawei comme équipementiers pour le déploiement d’un réseau mobile de cinquième génération (5G) en France métropolitaine.

L’essentiel du calendrier économique du lundi 10 février 2020

10h : Italie : production industrielle (déc. consensus : -0,4%)

16h : Etats-Unis : indice des tendances de l’emploi du Conference Board (janv. Précédent : 109,7)

Résultats d’entreprise : ADP, Carl Zeiss, Cie Generale des Etablissements Michelin, Moncler


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Saisissez vos prochaines opportunités

Tradez sur les indices boursiers du monde entier dès aujourd'hui

  • Négociez à la hausse comme à la baisse
  • Négociez le FTSE 100 pour un point de spread, 1,2 point pour l’Allemagne 30 et 0,4 pour l’US 500
  • Des cotations 24h/24 exclusives

Vous voyez des opportunités à saisir sur les indices ?

Entraînez-vous sans risque sur votre compte démo et découvrez si vous êtes sur la bonne voie.

  • Connectez-vous à votre compte démo
  • Prenez position
  • Découvrez si votre intuition est bonne

Vous voyez des opportunités à saisir sur les indices ?

Ne manquez pas votre chance et créez un compte réel pour les saisir.

  • Négociez le FTSE 100 à partir d’un point de spread, 1,2 point pour l’Allemagne 30 et 0,4 pour l’US 500
  • Tradez à tout moment davantage d’indices que tout autre fournisseur
  • Analysez et placez vos ordres de manière transparente sur des graphiques clairs et rapides

Vous voyez des opportunités à saisir sur les indices ?

Ne manquez pas votre chance. Connectez-vous pour prendre position.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.