CAC 40 : coup de frein de la bourse de Paris attendu ce matin

Les contrats à terme du CAC 40 (France 40) affichent un conséquent recul vers 8h30 ce mercredi, à -1,22% et 4416 points. Le coup de froid touche avec la même intensité le Dax 30 (Allemagne 30) à Francfort, qui baisse de 1,35% sous les 10700 points, et le FTSE 100 à Londres qui cède 1,07% à 5926 points.

Hier soir, Wall Street, qui est restée dans le vert une bonne partie de la journée, s’est retournée en dernière partie de séance pour céder entre 1,89% et 2,06% selon les indices.

Ce matin, les bourses asiatiques finissent en ordre dispersé : au Japon, le Nikkei a reculé de 0,49%, tandis qu'en Chine, les indices gagnent entre 0,13% et 0,46%, la plus forte hausse étant attribuée au Shenzhen Composite. Même en Corée du Sud, le Kospi parvient à se redresser à 0,95%.

Deux vecteurs principaux de stress pèsent sur les indices boursiers depuis le début de la semaine :

La peur d’une nouvelle vague de coronavirus, alors que l’écrasante majorité des Etats-Unis aura assoupli ou levé les mesures de confinement d’ici à la fin de la semaine. Une résurgence de cas de Covid-19 apparaît en Corée du Sud (26 nouvelles contaminations et un décès ces dernières 24h) et en Chine (7 nouveaux, dont 6 contractés « localement »), tandis que la progression de la pandémie s’accélère en Russie, désormais le 2e pays du monde le plus contaminé avec les US ;

La reprise des tensions commerciales entre Washington et Pékin. D'un côté, les parties tentent de démontrer leur bonne volonté : il y a quelques jours, un entretien téléphonique entre hauts responsables américains et chinois a permis de réaffirmer officiellement leur engagement à tenir l’accord de phase 1. Hier, l’Empire du Milieu a de plus annoncé la levée de certains droits de douanes sur 79 produits d’importations américaines et confirmé de nouveaux objectifs d’achats de soja et de maïs.

De l'autre, les deux pays poursuivent des stratégies de défiance : la Chine fait passer le message de son mécontentement sur le fonds du deal par l’intermédiaire de ses canaux habituels (presse et réseaux sociaux) tandis que les Etats-Unis persévèrent dans leur rhétorique accusatrice sur la question de l'origine du coronavirus tout en examinant différents moyens de pression à l'encontre de leur partenaire.

L'administration Trump aurait ainsi ordonné au Federal Retirment Thrift Investment Board, en charge de la gestion d'une partie des fonds de retraite fédéraux, de suspendre ses investissements corrélés à des indices boursiers asiatiques composés de compagnies chinoises pour des raisons de sécurité nationale (MSCI ACWI ex USA IMI).

Le Sénat américain préparerait également un texte de loi visant à sanctionner la Chine pour violation des droits de l’homme sur la question des minorités ouighours. Un levier que les Etats-Unis avait déjà actionné à l’automne dernier en pleine crise de Hong Kong et au plus fort des négociations commerciales : une trentaine d’entreprises chinoises du secteur de la tech avaient été ajoutées à la « blacklist » de Washington pour des pratiques de surveillance illégales dans la région du Xijiang ; des restrictions d’accès aux visas américains avaient aussi été imposées à plusieurs officiels chinois, jugés complices ou responsables de la répression des Ouighours.

Calendrier économique

Après un début de semaine relativement calme côté publications, le calendrier économique de la journée de mercredi sera plus étoffé.

Ce matin, la publication du PIB du Royaume-Uni au 1er trimestre est ressortie meilleure que les anticipations des analystes avec une contraction de 2%. En mars, sur un mois, il s’est toutefois contracté de 5,8%. La production industrielle a baissé de 4,2% en mars, la production manufacturière s’est repliée de 4,6%.

Ces chiffres seront suivis de la production industrielle en zone euro à 11h, du rapport de l’Opep à 13h et d’une prise de parole de Jerome Powell, président de la Fed, à 15h.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Avez-vous trouvé vos prochaines opportunités ?

Saisissez-les dès à présent.

Investissez en bourse sur plus de 17'000 valeurs depuis notre plateforme plusieurs fois récompensée avec des spreads compétitifs sur indices, actions, matières premières et plus encore.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.