Bourse de Paris : le CAC 40 peine à sortir la tête de l'eau malgré la bonne surprise de Thales et de PSA Peugeot

Après trois séances de forte baisse, la bourse de Paris ouvre ce matin à nouveau en décrochage, sur fonds des résultats financiers de quatre sociétés du CAC 40 dans autant de secteurs d'activité différents : le luxe avec Hermès, dernier des « Khols » à lever le voile sur son année 2019, l’automobile avec Peugeot, l’agroalimentaire avec Danone, et l’aérospatial avec Thales.

L’indice parisien a encore perdu du terrain mardi, terminant en baisse de 1,94% à 5679,68 points. Il ouvre ce matin sur une nouvelle contraction de près de 0,70% à 5643 points.

Le CAC 40 a décroché de plus de 7% en une semaine, effaçant les gains enregistrés durant son rallye de fin 2019 et depuis le début de l’année. A Wall Street, la déconfiture est également sévère. Le Dow Jones a cédé 3,15% hier soir à 27 081 points, s’éloignant encore un peu plus de son plus haut annuel (et historique). Le Nasdaq a perdu 2,77% et le S&P500 également plus de 3%.

Hermès

  • capitalisation 70,12 Md€
  • valorisation sur cinq séances (au cours de clôture du 25/02) : -6,82% - 664,2€
  • Ouverture ce mercredi matin : 658,80€ -0,81%

Le géant de la maroquinerie et de la sellerie a présenté ce matin des résultats annuels d’une très bonne tenue, malgré un petit ralentissement général sur la période octobre-décembre. Sur un an, le chiffre d’affaires a progressé de 12% à données constantes et le résultat opérationnel courant de 13%, à 2,3 Md€, soit 34% des ventes. Le dividende proposé est fixé à 5€ par action.

Hors Japon, les ventes asiatiques ont bondi de 18%. Celles du pays du Soleil Levant en revanche se sont tassées à +8% avec une fin d’année marquée par la hausse de la TVA. L’Amérique a progressé de 12%, l’Europe hors France de 8%, et la France de 8% également.

La maroquinerie-sellerie a crû de 11%, les vêtements accessoires de 17%, les soies et textiles de 7,5%, et la division beauté/parfums de 4% - avec une petite accélération en fin d’année. Enfin, les autres métiers (bijouterie, arts de la table) ont confirmé leur dynamique en croissance de 20%.

Le communiqué des résultats du groupe ne fait pas état de l’impact du coronavirus sur l’activité 2020 d’Hermès, mais confirme « un objectif de progression du chiffre d’affaires à taux constants ambitieux », « malgré les incertitudes économiques, géopolitiques et monétaires dans le monde ».

Dans une déclaration à la presse rapportée par Reuters, le gérant d'Hermès Axel Dumas a indiqué que le groupe constatait "un début de retour à la normale en Chine", où le groupe ne compte plus que quatre de ses 43 points de vente fermés, mais qu'il était encore trop tôt pour évaluer l'impact de la crise sanitaire sur ses ventes.

Peugeot/PSA

  • capitalisation : 16 Md€
  • valorisation sur cinq séances : -9,31% : 17,685€
  • Ouverture : 17,675€ -0,03%

Malgré une année particulièrement difficile pour le secteur, PSA s’en sort très bien en enregistrant un record de rentabilité en 2019. Le taux de rentabilité de la division automobile du constructeur a bondi à 8,5%. Ses recettes se sont aussi améliorées de 1% avec un chiffre d’affaires à 74,4 milliards d’euros (+0,7% pour la division automobile), son résultat opérationnel courant de 11% (+12,8% pour la division auto) et son résultat net de 13%.

Le groupe a annoncé le versement d’une prime d’intéressement et de performance aux salariés gagnant moins de deux fois le Smic à hauteur de 4100 euros. Le versement d’un dividende de 1,23€ par action sera proposé à la prochaine AG du groupe. Pour 2020, PSA anticipe des perspectives de marché dégradées en Europe à -3%, à -2% pour la Russie et stable en Amérique latine. Il vise un objectif de marge opérationnelle courante supérieure à 4,5% pour la période 2019-2020.

Danone

  • capitalisation : 46,37 Md€
  • valorisation sur cinq séances : -5,61% : 67,58€ -
  • Ouverture : 67,4€ -0,27%

Si le spécialiste français des produits laitiers a réussi ses objectifs de chiffre d’affaires, en progression de 2,6% (la fourchette d’objectif était fixée à 2,5-3%), et de marge opérationnelle supérieure à 15% (15,2%), il a subi une forte baisse de son bénéfice net à -18% et 1,9 milliard d’euros, plombé par des charges exceptionnelles, en particulier relatives à son investissement dans la société chinoise de lait infantile Yashili.

Sanctionné en bourse après les résultats de son troisième trimestre, le groupe est parvenu à inverser la vapeur aux Etats-Unis, grâe à une reprise des ventes de ses produits laitiers, mais l'activité demeure toujours en repli en Europe de l'Est. En Chine, la contraction du pôle eaux se confirme. Après -9% au 3e trimestre, le repli s'est accéléré avec une baisse à deux chiffres - une situation que Danone explique en raison de moindres investissements marketing et commerciaux sur cette période, "avant le lancement d'un plan de repositionnement initialement prévu pour mars 2020 ayant pour objectif de revitaliser" sa marque Mizone.

En matière d'engagement climatique, le groupe a également annoncé un plan d'investissement de 2 milliards d'euros sur la période 2020-2022 dans les marques, le climat et l'énergie, les emballages et la transformation digitale. Dans ce cadre, les marques Danone et Volvic proposeront des emballages 100% recyclés à partir du mois de mars prochain. Le groupe poursuit l'objectif que l'ensemble des produits de son pôle eaux utilise des plastiques recyclés en Europe d'ici à 2025.

A noter que Danone a communiqué pour la première fois l'évolution d'un bénéfice net par action courant ajusté du coût carbone, qui tient compte d'une estimation de l'impact financier des émissions de gaz à effet de serre sur l'ensemble de sa chaîne de valeur. Cette évolution a été de +12% en 2019 contre +8,3% pour le BNPA courant, compte tenu de gains d'efficacité carbone de 9% en 2019.

Pour 2020, Danone vise un bénéfice net par action autour de 5%, un CA compris entre 2 et 4% et une marge opérationnelle courante toujours supérieure à 15%, des prévisions abaissées en raison du coronavirus. Le groupe, qui compte 8 sites de production en Chine, anticipe un impact négatif de 100 millions d’euros sur son activité au 1er trimestre 2020.

Thales

  • capitalisation 19,46 Md€
  • valorisation sur cinq séances : -4,52% :91,06€
  • Ouverture : 92,38€ +1,51%

Enfin, le géant de l’aérospatial et de la défense a publié des ventes et bénéfices en hausse et conformes aux attentes pour 2019 grâce à une hausse de la demande en équipements de défense et de sécurité. Le groupe prévoit une accélération de la croissance de son chiffre d’affaires et une amélioration de sa marge en 2021. (Reuters)

L’essentiel du calendrier économique du 26 février

  • 8h45 : France : confiance des consommateurs : 104 (fév. consensus : 104)
  • 9h : Hong-Kong : PIB : -0,3% (T4, précédent : -0,4%)
  • 14h30 : discours de Christine Lagarde, BCE
  • 16h : Etats-Unis : ventes de logements neufs (janv. consensus : 708k)


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Prenez position sur les indices

Négociez les principaux indices boursiers dès aujourd'hui.

  • Tradez les spreads de Wall Street au coût le plus bas du marché
  • Des spreads à 1 point sur le FTSE 100 et l’Allemagne 30
  • Le seul courtier à proposer des cotations 24h/24

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-


Voir plus de valeurs forex en temps réel

Vente
Achat
Mise à jour
Variation
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.