Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations. Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations.

Wall Street soulagée par la levée du shutdown

La bourse de New York a terminé dans le vert vendredi, après que Donald Trump ait annoncé la levée du shutdown. Les négociations reprennent ce lundi au Congrès. Démocrates et Républicains ont jusqu'au 15 février pour s'entendre.

Sans grande surprise, Wall Street a fermé dans un souffle de soulagement vendredi, lorsque Donald Trump a annoncé la levée du shutdown après 35 jours de paralysie d’une partie de l’administration américaine. Cette décision, interprétée comme la première « bataille » perdue du président républicain contre la démocrate Nancy Pelosi, qui préside la Chambre des représentants, va permettre aux 800 000 fonctionnaires impactés par la paralysie d’être à nouveau rémunérés et de toucher rétroactivement leur salaire de ces dernières semaines.

Une levée provisoire

Jeudi dernier, les Républicains avaient présenté un projet de loi budgétaire avec une première perche tendue aux Démocrates qu’ils ont rejetés. Le texte proposait une concession permettant à un million d’immigrants menacés d’expulsion de disposer d’un sursis de trois ans sur le sol américain mais intégrait toujours une enveloppe de 5,7 milliards de dollars consacrée au mur que le président des Etats-Unis souhaite ériger à la frontière avec le Mexique.

Les Démocrates ont toujours rejeté l’idée d’un budget fédéral consacré au financement d’un mur qu’ils jugent « immoral » et inefficace.

La cheffe de file a fini par obtenir gain de cause à l’usure, alors que les Etats-Unis ont traversé la période de shutdown la plus longue de leur histoire : le président américain a finalement signé vendredi soir la loi provisoire de financement du budget fédéral votée un peu plus tôt par les deux chambres du Congrès américain.

Ce compromis, qui n’inclut pas le budget pour le financement du mur, assure un financement des institutions pour une durée de trois semaines, soit jusqu’au 15 février prochain. D’ici là, Démocrates et Républicains du Congrès devront trouver un terrain d’entente sur le champ et le niveau de financement sur la sécurité aux frontières.

Chasse aux sorcières et situation d'urgence

Mais les négociations, qui reprennent aujourd’hui, s’annoncent tendues. Quelque peu échaudé par la couverture médiatique de sa concession, qu’il a qualifiée de « chasse aux sorcières », Donald Trump a repris le cours de ses communications virulentes en faveur d’un mur, principale solution contre le criminalité et le trafic de drogue à ses yeux : « Build a wall and crime will fall ! » (Construisez un mur et le crime tombera).

Le locataire de la Maison Blanche a déjà menacé de décréter une situation d’urgence s’il ne réussissait pas à obtenir le soutien qu’il souhaite au sein du Congrès : une décision qui lui permettrait de passer outre le Congrès et de commencer la construction du mur sans l’aval de l’organe législatif, mais politiquement risquée, car elle serait contestée en justice.

Concessions réciproques ?

Pour autant, il n’est pas impossible que Démocrates et Républicains finissent par trouver un terrain d’entente. Les premiers ont indiqué ne pas s’opposer à un financement d’un montant équivalent à celui demandé par le président, mais qui servirait à renforcer plus généralement la sécurité à la frontière, par le biais d’installations technologiques et l’embauche de personnel notamment.

De son côté, Donald Trump a précisé dans son allocution de vendredi que « nous n’avons pas besoin de 2000 miles de mur en béton, d’une mer à l’autre, nous n’en avons jamais eu besoin », sous-entendant que ses exigences sur la nature de ce mur étaient révisées à la baisse.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.