Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations. Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations.

Wall Street et la bourse de Paris dopés par les négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis

Les places financières américaines et françaises sont revigorées par les commentaires optimistes de Pékin et de Washington concernant leurs négociations commerciales en cours.

ig_trading_floor_5

La bourse de Paris a enregistré une nouvelle séance dans le vert aujourd’hui. Cet après-midi, approchant des 4 800 points, un score qu’elle n’avait pas atteint depuis trois semaines, le CAC 40 a finalement terminé à 4786 points, en hausse de 1,41 %.

Du côté de la bourse de New York, on évoluait aussi en territoire positif. Le Dow Jones affichait une hausse de 0,63 % à l’ouverture. Le S&P 500 enregistrait +0,72 % par rapport à la veille, le Nasdaq +1,03 %.

Les indices américains ont toutefois ralenti leur course à la publication du rapport JOLTS des créations d’emploi, à 6,888 millions au mois de novembre, contre 7,131 millions en octobre, et en dessous du consensus à 7,063 millions. A 17h45 heure française, le Dow Jones évoluait à +0,46 %, le S&P500 frôlait la barre du cours de clôture de la veille à 2551 points, le Nasdaq tenait pour sa part à 0,23 %.

Après un début d’année un peu chaotique, Wall Street avait relevé la tête les deux précédentes séances, revigoré par des indicateurs positifs sur l’emploi et une intervention du président de la Fed, Jérôme Powell, ne fermant pas la porte à un assouplissement de la politique monétaire des Etats-Unis.

Aujourd'hui, les investisseurs se sont montrés à nouveau confiants à l’égard des négociations en cours entre la Chine et les Etats-Unis, qui se tiennent depuis hier à Pékin.

Une communication positive pour rassurer les marchés

Donald Trump a assuré cet après-midi sur Twitter que les discussions avec la Chine « se passaient très bien ». Le président des Etats-Unis n’a pas hésité à afficher son optimisme concernant les négociations avec Pékin alors qu’en parallèle, la situation de « shutdown » que subissent une partie des administrations américaines se poursuit.

Hier, le secrétaire américain au Commerce, Wilbur Ross, avait déclaré à CNBC que les deux partenaires pourraient parvenir à un accord durable.

Du côté chinois, la présence surprise de Liu He, le négociateur en chef du gouvernement de Xi Jinping, a été interprétée comme un signe de bonne volonté de la part de Pékin de parvenir à un arrangement rapide.

Selon Reuters, ces négociations, dont la session était initialement prévue sur deux jours, se prolongeront demain.

Intervention de Trump et Minutes de la Fed à venir

L’attention des marchés se portera aussi sur l’intervention télévisée de Donald Trump, à 21h heure locale, qui abordera la question de « la crise humanitaire et de la sécurité nationale » à la frontière mexicaine du pays, et donnera le ton de la situation du shutdown aux Etats-Unis. Autre point majeur d’attention : la publication des Minutes de la dernière réunion de la Fed, qui éclaireront davantage sur la direction qu’elle donnera à sa politique monétaire en 2019.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.