Royaume-Uni : dernière ligne droite dans la course à la succession de Theresa May

La course au 10 Downing Street a débuté officiellement cette semaine : lundi, les prétendants à la succession de Theresa May ont fait acte de candidature auprès du parti conservateur, qui a entamé hier un rallye de dix jours de votes pour désigner le nouveau Premier ministre du Royaume-Uni.

Parmi les dix candidats en lice, deux grandes conceptions du Brexit s’affrontent : celle d’une ligne dure, prônant une sortie de l’Union européenne jusqu’au-boutiste, prête à sortir sans deal à défaut de s’entendre avec Bruxelles ; et celle d’un Brexit « soft », qui envisage un futur britannique aux liens resserrés avec l’UE, lui conférant un statut de partenaire diplomatique et commercial très privilégié.

Boris Johnson dans les starting blocks

Le grand favori à la succession de Theresa May est l’ancien maire de Londres, Boris Johnson. Faisant a priori l’unanimité, en premier lieu dans le camp des « hard brexiters », il fera notamment face au challenger Jeremy Hunt, actuel ministre des Affaires étrangères et principale figure de proue des « soft brexiters », une ligne sur laquelle on retrouve également Michael Gove, ministre de l’Environnement, et Matt Hancock, à la Santé.

Si la victoire de Boris Johnson semble plutôt acquise, le niveau de plébiscite qu’obtiendront les trois représentants des « soft brexiters » devrait donner une indication sur la tenue des futurs débats au sein de la Chambre des communes, où Theresa May a échoué par trois fois à obtenir la ratification de son texte d’accord de sortie négocié avec Bruxelles…. et l’a menée à démissionner.

Le défi du Brexit

Jeremy Hunt en particulier, a récolté ces derniers jours des soutiens de poids au sein des Tories qui pourraient peser sur la capacité de Boris Johnson à mener la barque du Brexit comme il l’entend.

L’ancien maire de Londres a déjà annoncé qu’il était prêt à faire sortir le pays de l’UE avec ou sans deal le 31 octobre prochain – dernière deadline accordée par Bruxelles au Royaume-Uni pour valider son projet d’accord. Or, à l’opposé de l’échiquier politique conservateur, Jeremy Hunt et Michael Gove ont indiqué qu’ils solliciteraient une nouvelle demande de report du Brexit, tandis que Matt Hancock exclut l’éventualité d’un scénario de no-deal. Pour le futur locataire du 10 Downing Street, trouver un consensus chez les parlementaires britanniques ne sera pas moins corsé que pour sa prédécesseuse.

Les différentes étapes de la sélection

Tous les candidats débutent en tout cas aujourd’hui une véritable course d’obstacles de dix jours. Histoire de faire durer le suspense, une série de votes est organisée au cours de laquelle les prétendants récoltant le moins de soutien seront tour à tour éliminés :

  • Jusqu’à ce soir, le Comité de 1922, groupe parlementaire des Tories de la Chambre des communes, organise des débats électoraux à l’occasion desquels tous les prétendants défendront leur candidatures ;
  • Jeudi 13 juin, une série de premiers votes des députés conservateurs, tenue dans des conditions de stricte surveillance (téléphones portables bannis, bulletins de vote de différentes couleurs pour éviter la fraude). Le candidat recueillant le moins de votes sera éliminé ;
  • Vendredi 14 juin, premier débat télévisé des 9 candidats en lice ;
  • Lundi 17 juin, nouvelle série de questions-réponses des Tories de la Chambre des communes ;
  • Mardi 18 juin, débat télévisé des candidats sur BBC, puis nouvelle série de votes des Tories avec élimination d’au moins un candidat supplémentaire ;
  • Mercredi et jeudi 18-19 juin, nouvelle série de votes visant à ne conserver que deux derniers candidats ;
  • Samedi 22 juin, Tournée des deux candidats dans le pays à la rencontre de la base du parti pendant un mois ;
  • Lundi 22 juillet, vote de la base du parti (160 000 personnes environ), puis annonce de l’identité du nouveau Premier ministre.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Avez-vous trouvé vos prochaines opportunités ?

Saisissez-les dès à présent.

Investissez en bourse sur plus de 17'000 valeurs depuis notre plateforme plusieurs fois récompensée avec des spreads compétitifs sur indices, actions, matières premières et plus encore.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.